rokettube porno porno izle Every country has it's hd porn videos. For example, free french porn, german videos. You can find every kind of hd porn on redhub.co
  • Hobbytech Survolt BX10 Sport 2.0

    nouveau buggy brushless hobbytech survolt bx10 sport 2.0 réf : survolt.sport1 distribué par imodel
    Hobbytech Survolt BX10 Sport 2.0
    tt 1/10 : hobbytechsurvolt, bx10sport2.0, survolt.sport1,

    Après avoir dépoussiéré sa gamme de TT 1/8ème, Hobbytech a appliqué un traitement similaire à sa gamme d'engins de loisir à l'échelle 1/10ème, dont le dernier Survolt BX-10 Sport 2.0 en est la plus parfaite illustration.

    Pour ceux qui découvriraient la marque pour la première fois et qui prendraient le train en marche, rappelons que cette auto ne symbolise ni plus ni moins que l'évolution optionnée du Survolt BX10 Sport déjà testé sur notre site. Un châssis qui s'inspire lui même en grande partie du Revolt BX10 3.0. A quelques détails près, toutes ces bases sont identiques. Seul le niveau d'équipement entretient la différence. La nouvelle version permettant même de carrément laisser sur place la simplissime version Survolt BX10 Sport. Alors voyons donc sans plus tarder ce que cet engin propose de neuf pour 2015.


    Ce tout terrain électrique brushless 4 x 4 à l'échelle 1/10ème est livré pré monté.


    Le package d'origine très complet permet à l'utilisateur de rouler rapidement avec son modèle.

    La base
    Elle est constituée d'un châssis en nylon injecté chargé de fibres composites à bords relevés de 2 millimètres d'épaisseur. Celui-ci trouve son juste équilibre en positionnant toute la partie électronique sur le côté gauche de l'auto et le pack d'accus d'alimentation sur le côté opposé comme pour faire une sorte de contrepoids. Un châssis ventilé sous l'emplacement des accus, et légèrement incliné comme il se doit, comme sur tout bon TT du genre sous la cellule avant. Cette voiture est livrée avec un émetteur à volant Hobbytech Fly Sky FS-GT2 en 2,4 Ghz à garnir de huit piles ou accus de type LR6, ainsi qu'avec un petit chargeur mural qui délivre du 500 mA en continu. De quoi recharger le pack d'accus d'origine Ni-Mh de 2000 mA en à peine plus de quatre heures de temps. De l'extérieur, seule la carrosserie rappellera que nous avons à faire à une nouvelle version. Comme à peu près toutes celles des modèles de la gamme 1/8ème, celle-ci est passée entre les mains du transalpin Bitty Design et nous propose une déco raffraîchie dans les tons verts espérance. Tout un symbole ! La voiture conserve sinon les mêmes pneus à picots qu'auparavant, avec une distinction à faire entre ceux qui équipent le train avant et ceux qui équipent le train arrière. Les premiers cités bénéficiant d'une bande de roulement plus étroite pour préserver la maniabilité.


    Le Survolt BX10 Sport 2.0 de chez Hobbytech bénéficie d'un ramage externe revisité grâce à sa nouvelle carrosserie décorée par Bitty Design.
    L'auto est commercialisée avec des jantes de type aéro.


    Le châssis en fibres composites est un modèle à bords relevés de 2 mm d'épaisseur.


    La répartition des masses s'organise avec d'un côté toute la partie moteur/contrôleur et le servo de direction, puis de l'autre les accus qui font office de contrepoids.


    Le châssis est ventilé sous l'emplacement des accus.


    Le châssis est incliné sous la cellule avant. Relevez aussi la présence d'une en aluminium anodisé pour soutenir les axes de triangulation.


    L'émetteur Hobbytech Fly Sky FS-GT2 en 2,4 Ghz comporte juste les réglages de base.


    Les réglages de l'émetteur sont réduits à leur plus simple expression.


    La voiture est livrée avec un accu Ni-Mh de 7,2 volts de 2000 mA de capacité. Il est équipé d'une prise Tamiya.


    Ce petit chargeur mural permettre de recharger le pack de série en 4 heures de temps à partir d'une prise 220 v.


    Train avant

    La géométrie d'ensemble exhibe des bras inférieurs dotés de croisillons de renfort bien proportionnés par rapport à l'échelle du véhicule. Ils sont associé à des tirants sur rotules montés sur pas inversés et à des étriers fixes non réglables reliés à des porte fusées pivotants. La cellule est équipée d'un save servo réglable en dureté mais invariable du côté de l'épure d'Ackerman. En revanche, elle reçoit une barre antiroulis réglable d'1,5 mm tout à fait bienvenue pour une voiture de loisir. Le carter principal en deux parties accueille un différentiel à pignons coniques à deux satellites et des cardans de transmission CVD. L'ensemble étant complété par un support assez haut en plastique injecté qui attribue quatre ancrages pour retenir les amortisseurs.


    Le train avant se présente comme un classique du genre avec son support de suspension réglable et son mini pare-chocs affleurant.


    Les pneus avant affichent une bande de roulement plus étroite pour donner de la maniabilité à revendre.


    Le support amortisseurs propose quatre fixations supérieures.


    Les amortisseurs ont également 2 attaches à leur disposition sur les triangles.


    La géométrie possède des tirants sur rotules réglables munis de biellettes à pas inversés.


    Une barre antiroulis d'1,5 mm est installée en série sur cette auto. De plus, celle-ci est réglable.


    Le save servo fonctionne avec l'aide d'un renvoi d'angle classique. Les réglages figurent en revanche au rang des abonnés absents !


    Cette molette métallique permet d'ajuster la dureté du ressort du save servo.


    Côté cellule, les carters avant comportent deux ancrages pour fixer les tirants.


    Les porte fusées sont associés à des étriers correctement dimensionnés. Ces derniers reçoivent des cardans de transmission CVD en acier.


    Les hexagones de roues sont en aluminium anodisé.

    Train arrière
    Celui-ci fixe la largeur de voie à 248 millimètres, avec ses gros pneus à picots de 45 millimètres de largeur, et se présente comme un copier coller de son homologue avant. A quelques exceptions près quand même. Par exemple, le supports de suspension est encore plus haut perché, et celui-ci accueille des ancrages supplémentaires. Soit sept au total. Les porte fusées autorisent aussi un réglage d'empattement par le bais de deux petites cales à placer de part et d'autre des supports. Le différentiel de la cellule est du même type que celui installé à bord à l'avant. Même remarque pour ce qui concerne le support des tirants de carrossage qui bénéficie ici de deux fixations pour changer la prise de carrossage des roues à l'enfoncement. Des cardans droits à boules goupillées se joignent sinon à cet essieu intégralement monté sur des roulements à billes, comme l'ensemble de cette auto.


    Le train arrière est charpenté à partir d'un carter similaire à celui de la cellule avant, avec quelques réglages supplémentaires qui font leur apparition.


    Une barre stabilisatrice d'1,5 mm est également de mise sur cet essieu. En revanche, les pneumatiques ont gagné en largeur comme on le voit ici.


    La cellule met en avant deux ancrages pour faire évoluer la prise de carrossage à l'enfoncement.


    La géométrie arrière fonctionne avec le concours de tirants réglables à pas inversés associés à des triangles.


    Le support amortisseurs est encore plus généreux du point de vue des ancrages. Il se dote de 7 fixations.


    Gros plan sur la barre antiroulis d'1,5 mm. Notez aussi que la cale de pincement n'est pas réglable.


    Les triangles de suspension arrière sont parfaitement rigides et de bonne facture.


    L'empattement du véhicule pourra varier sur une plage d'environ 4 millimètres selon la position qui sera attribuée aux deux cales des porte fusées.


    La transmission aux roues arrière se pare de cardans droits à boules goupillées.


    Toute l'auto est montée sur roulements à billes.


    La suspension
    On vous l'a dévoilée en partie dans le descriptif des cellules. Mais il ne faudrait pas oublier l'essentiel : les amortisseurs. Ils diffèrent totalement de ceux d'un Revolt du même fabricant, et pour cause, puisqu'ils sont dotés ici de corps en aluminium. Des corps traités, anodisés, filetés et équipés de molettes réglables pour ajuster la tension des ressorts de suspension. Que dire de plus, si ce n'est que de préciser encore la présence de deux fixations de part et d'autre des bras de suspension inférieurs avant et arrière, pour modifier l'inclinaison et le degré d'adhérence des roues.


    Les amortisseurs tiennent la route. Il s'agit de modèles à corps aluminium anodisés et filetés qui bénéficient d'une finition irréprochable. Il ne leur manque que des soufflets de protection pour réaliser le sans faute.


    Deux ancrages sont à l'honneur sur les bras avant et arrière pour faire évoluer l'inclinaison des amortisseurs.


    Les bouchons sont pourvus d'un petit orifice qui permet d'évacuer le trop plein d'huile lors du remplissage des corps.

    Motorisation

    Hobbytech a installé un moteur brushless à deux pôles de 4500 Kv dont les caractéristiques de bobinage sont comparables à celles d'un 7,5 tours. Placé en position longitudinale, celui-ci fonctionne sans capteur sensored avec un pignon interchangeable de 21 dents. Il comporte un bâti réglable en plastique injecté, un bornier dont les soudures apparentes ont soigneusement été réalisées, et vient attaquer une couronne de transmission plastique sur laquelle a été gréffé un slipper réglable destiné à intervenir sur la transmission du couple transmis aux roues selon les surfaces. Le contrôleur monté à bord porte la griffe Hobbywing. Il est compatible avec des accus Ni-Mh comme celui de série ou des accus Li-Po 2S plus performants. Il impose simplement une prise de type Tamiya en sortie ou un cordon adaptateur Dean/Tamiya pour ceux qui souhaiteront utiliser des Li-Po. Dans le détail, ce contrôleur de 45 Ampères accepte des accus Ni-Mh pouvant aller jusqu'à 9 éléments en Ni-Mh et jusqu'en 3S en Li-Po. Une petite précision à cet égard, les utilisateurs qui souhaiteront utiliser l'auto avec un accu Li-Po 3S ou un pack d'accus Ni-Mh de plus de 6 éléments devront impérativement monter le ventilateur option " haut voltage " prévu à cet effet. Un ventilateur disponible sous la référence : XT FAN30/12V. L'autre atout du contrôleur Hobbywing est sa programmation possible. Via le bouton poussoir qui est situé à proximité de l'interrupteur de mise sous tension, ou via un programmateur séparé disponible en option, il vous permettra d'influer sur la vigueur des accélérations du véhicule, ou encore de jouer sur la puissance du frein, ou de déconnecter la marche arrière. Avec tout un tas d'autres combinaisons possibles pour faire évoluer l'auto selon vos préférences de pilotage.


    Le Survolt BX10 Sport 2.0 dispose d'un gros moteur brushless 2 pôles de 4500 Kv qui équivaut à un 7,5 tours.


    Le pignon moteur d'origine est un 21 dents. Celui-ci est bien entendu interchangeable.


    Le bornier met en avant des soudures soignées. Les prises PK permettent un démontage rapide du moteur.


    Le contrôleur Hobbywing de 45 Ampères est un modèle programmable qui permet de jouer sur la puissance du frein, sur la vigueur des accélérations ou de déconnecter la marche arrière.


    La couronne centrale fonctionne avec un slipper réglable qui permet d'atténuer les effets du couple moteur transmis aux roues sur les surfaces trop glissantes.

    Electronique
    La partie électronique viendra parachever la présentation générale de cette auto. Elle comporte un nouveau servo de direction étanche à pignons plastiques de 3 kilos de couple fixé en position couchée pour préserver le centre de gravité. A noter que celui-ci ne possède plus de radiateur de refroidissement comme celui qui trônait à bord de l'ancien modèle. Pour trouver le récepteur en 2,4 Ghz, il faudra lorgner vers l'arrière du châssis, où plutôt vers l'arrière de la contre platine plastique qui relie les deux cellules entre elles pour veiller à une bonne rigidité. Un compartiment étanche le préservera des impuretés et autres projections.


    Le servo de direction est fixé en position couchée favorable au centre de gravité. Il s'agit d'un modèle étanche de 3 kilos de couple à pignons plastiques.


    Le récepteur bénéficie d'un compartiment réellement étanche qui est juché sur la contre platine qui rigidifie les cellules entre elles.

    On a apprécié
    _ Les amortisseurs métalliques
    _ L'ensemble moteur/contrôleur Hobbywing
    _ Le package vraiment complet
    _ La présence des barres antiroulis avant & arrière

    On a moins aimé
    _ Absence de soufflets de protection sur les amortisseurs
    _ Cale de pincement arrière non réglable



    Fiche technique
    Marque : Hobbytech
    Modèle : Survolt BX-10 Sport 2.0
    Distributeur : Imodel
    Usage : Loisir
    Propulsion : Electrique
    Moteur : Hobbwing 2 pôles 4500 Kv
    Variateur : Hobbywing 45 Ampères compatible avec des accus Li-Po et Ni-Mh.
    Echelle : 1/10ème
    Poids : 1,610 kg
    Châssis : 2 millimètres en nylon injecté à bords relevés
    Transmission : 4 x 4 par cardans, sur roulements.
    Différentiel : x 2 à pignons coniques (2 satellites)
    Présentation : Prêt à rouler
    Accu fourni : Ni-Mh 7,2 volts (2000 mA)
    Chargeur fourni : Hobbytech mural (courant de charge de 500 mA en continu)
    Radio : Hobbytech Fly Sky FS-GT2 en 2,4 Ghz à volant

    Vidéo Hobbytech Survolt BX10 Sport 2.0



    Vidéo de Présentation du Hobbytech Survolt BX10 Sport 2.0

  • HobbyTech