rokettube porno porno izle Every country has it's hd porn videos. For example, free french porn, german videos. You can find every kind of hd porn on redhub.co
  • LRP S10 Blast TC 2 BL RTR

    lrp s10 blast tc 2 brushless rtr réf : 120106 distribuée par avio et tiger.
    LRP S10 Blast TC 2 BL RTR
    piste 1/10 : lrps10, blasttc2, brushlessrtr, lrp120106,

    Antérieurement coiffé de carrosseries de Dodge Stratus, puis de Mercedes DTM, le célèbre châssis de Touring Car du fabricant germanique revient sur la sellette dans un nouveau package modernisé et toujours évolutif.

    Remise au goût du jour
    Cette voiture électrique RTR de piste 1/10ème s'offre donc un petit dépoussiérage salutaire pour rester en phase avec l'actualité. Après deux ans d'absence nous la retrouvons dans cette version revigorée dont la carrosserie s'inspire de celle du pilote automobile Sven Muller, avec tout un tas de changements à bord. Si son émetteur LRP A2 STX Pro en 2,4 Ghz a été conservé, les autres périphériques ont en revanche subi pas mal de mutations. A commencer par la motorisation. L'ancien moteur LRP X20 a en effet cédé la place à un modèle plus puissant. En l'occurrence, s'agissant d'un moteur brushless LRP Vector K7 de 8 tours et demi qui délivre 4300 Kv. L'ancien variateur SXX TC Spec Version 2 de la marque Allemande a également été remplacé par un contrôleur étanche plus performant et entièrement automatisé LRP Spin Pro brushless. De la même façon, les anciennes versions de ce modèle touring car étaient livrées avec un pack d'accus Ni-Mh de 7,2 volts et un petit chargeur mural. Plus rien de tout cela ici puisque cette auto est livrée sans accu. Il faudra donc prévoir en supplément un bon accu Li-Po 2S comme le nouveau modèle Hyper Pack de chez LRP en 4800 mA et 30C dont nous disposions pour réaliser cet essai. Puis un chargeur adéquat, cela va de soi !


    La S10 Blast TC 2 BL de chez LRP est une voiture électrique de piste 1/10ème qui revient dans une version plus étoffée au niveau de l'équipement.


    La carrosserie de cette version brushless est inspirée de celle du pilote automobile Sven Muller.


    La mécanique de cette pistarde s'enorgueillit d'une transmission 4 x 4. La voiture est commercialisée pré montée, mais elle est fournie sans chargeur ni accu.


    De nombreux changements sont intervenus à bord du châssis pour faire de cette auto une voiture nettement plus puissante.


    L'émetteur LRP A2 STX Pro en 2,4 Ghz que nous connaissons déjà chez ce fabricant a été conservé.


    La motorisation s'est mise au brushless. Elle propose un moteur LRP Vector K7 de 8 tours et demi qui délivre 4300 Kv.


    Le bornier du moteur témoigne du plus grand soin apporté aux différentes soudures.


    L'ancien variateur a été remplacé par un contrôleur étanche LRP Spin Pro brushless plus performant.


    Cette auto demandera à être complétée d'un pack d'accus Li-Po 2S à l'instar du modèle Hyper Pack de chez LRP en 4800 mA et 30C que nous a fourni l'importateur Avio et Tiger.


    Un accu équipé d'une prise Dean sera requis pour faire fonctionner cet ensemble.

    Sous le capot
    On retrouve une mécanique supportée par un châssis en fibres composites à bords relevés équipée d'un pare chocs de protection à l'avant. Un châssis qui a prévu quelques ouïes d'aération sous l'emplacement du moteur et sous celui du pack d'accus. Le châssis apparaît correctement équilibré, avec d'un côté l'emplacement dédié au pack d'accus, puis de l'autre toute la partie électronique comportant le moteur, le contrôleur et le servo de direction. Un modèle étanche de 3 kilos de couple qui possède des pignons plastiques et un boîtier central en aluminium qui fait office de radiateur. A noter encore comme sur tous les nouveaux modèles de la marque, la venue d'un boîtier étanche perché sur la contre platine du châssis pour abriter le récepteur.


    La mécanique générale est supportée par un châssis en fibres composites à bords relevés. Une répartition des masses homogène est conservée à bord.


    Le châssis comporte quelques ouïes d'aération sous l'emplacement du moteur et sous celui du pack d'accus.


    Le servo de direction est un modèle étanche de 3 kilos de couple qui possède des pignons plastiques et un boîtier central en aluminium qui fait office de radiateur.


    L'unique servo de cette auto est fixé sur des plots et non pas au double face comme sur certaines productions plus « cheap ».


    Un boîtier étanche perché sur la contre platine du châssis abrite le récepteur en 2,4 Ghz.

    Train avant
    La cellule est équipée d'un pare chocs en mousse et d'une barre antiroulis réglable très fine d'1,5 millimètre de section, puis de tirants à pas inversés sur rotules pour compléter les périphériques de géométrie. A noter que les pas inversés en question équipent seulement les biellettes de réglage du carrossage, mais pas celles de pincement, seulement pourvues de tiges filetées. Le train avant possède un save servo à renvoi d'angle réglable en dureté. Il bénéficie de deux réglages d'Ackerman par le biais des porte fusées de ce même train. La géométrie de cette auto bénéficie par ailleurs de triangles munis de vis de butées basses, puis de cales en aluminium anodisé qui viennent supporter les bras inférieurs de la triangulation. Les réglages s'accommodent aussi d'un support de suspension de 6 mm d'épaisseur pourvu de 4 points de fixation et de deux ancrages concernant les prises de carrossage. L'équipement pneumatique recevant des pneus sculptés moussés en caoutchouc montés sur des jantes à très faible déport. Du côté de la transmission, on demeure bien entendu monté sur du roulements à billes à tous les étages. Le différentiel implanté sur cette cellule possède 2 satellites et un couple renforcé. Des cardans de roues type CVD ont par ailleurs été mis en place pour atténuer les mouvements parasitaires de la direction.


    Le train avant comporte un pare chocs de protection en mousse.


    La cellule comporte une barre antiroulis réglable très fine d'1,5 millimètre de section.


    Des tirants sur rotules à pas inversés complètent les périphériques de géométrie.


    Les biellettes de pincement conservent des tiges filetées.


    Le save servo bénéficie de deux réglages d'Ackerman par le biais des porte fusées de ce même train.


    Le support de suspension de 6 mm d'épaisseur est pourvu de 4 points de fixation.


    L'équipement pneumatique met en valeur des pneus sculptés moussés en caoutchouc montés sur des jantes à très faible déport.


    La transmission est entièrement montés sur roulements à billes.


    Des cardans de roues type CVD ont été mis en place pour atténuer les mouvements parasitaires de la direction.

    A l'arrière
    Les carters de cellule sont identiques. Ils abritent un différentiel à pignons coniques analogue à celui de la cellule avant. La géométrie de cet essieu est assistée d'une barre stabilisatrice réglable d'1,5 mm puis d'un support amortisseurs un poil moins épais en nylon injecté de 5 mm d'épaisseur comportant 4 ancrages pour modifier l'inclinaison de ces derniers. Comme à l'avant, le train arrière comporte une cale en aluminium anodisé pour retenir les bras de suspension de la partie inférieure. Des tirants sur rotules munis de biellettes à pas inversés sont également d'actualité. Ils possèdent 2 ancrages côté support et deux ancrages supplémentaires du côté des porte fusées pour affiner la prise de carrossage à l'enfoncement. La cellule se complétant cette fois de cardans droits à boules goupillées pour assurer les liaisons aux roues.


    La cellule arrière abrite un différentiel à pignons coniques à 2 satellites analogue à celui de la cellule avant.


    La géométrie de cet essieu est assistée d'une barre stabilisatrice réglable d'1,5 mm de diamètre.


    Le support amortisseurs arrière est un poil moins épais. Il s'agit d'un modèle en nylon injecté de 5 mm d'épaisseur qui comporte 4 ancrages pour modifier l'inclinaison de ces derniers.


    Le train arrière comporte une cale en aluminium anodisé pour retenir les bras de suspension de la partie inférieure.


    Les tirants de carrossage sont munis de biellettes à pas inversés.


    2 ancrages sont disponibles côté support pour régler la prise de carrossage.


    Les porte fusées comportent aussi deux fixations pour affiner la prise de carrossage à l'enfoncement.


    La cellule arrière est équipée de cardans droits à boules goupillées pour assurer les liaisons aux roues.

    Suspension
    Cette S10 Blast TC 2 BL de touring car fait la part belle à la suspension puisque celle-ci se flatte de pouvoir accueillir à son bord quatre amortisseurs à gros volume. Il s'agit de modèles pourvus de corps en nylon injecté d'une étanchéité irréprochable. Ils ont été conçus avec un réservoir séparé visible sur la patrie basse des corps. Celui-ci accueille les joints et les bagues du système d'étanchéité qui deviennent par conséquent facilement interchangeables. Ces derniers sont réglables sur deux positions à partir des triangles, puis sur quatre inclinaisons respectives à l'avant et à l'arrière.


    La suspension accueille quatre amortisseurs à gros volume pourvus de corps en nylon injecté.


    Les amortisseurs possèdent une réserve séparée visible sur la patrie basse des corps qui reçoit les joints et les bagues du système d'étanchéité.

    Partie centrale
    Cette auto laisse observer une absence de slipper réglable et la présence d'une couronne centrale en 48 DP en plastique injecté qui fait corps avec le pignon d'attaque de la cellule arrière. Une couronne à la protection aléatoire dans sa définition de base, puisque celle-ci ne dispose d'aucun cache de protection. Un superbe bâti en aluminium supporte d'un côté la couronne en question, puis de l'autre le moteur placé en position longitudinale pour ajuster un réglage efficace de l'entre dents cloche/couronne.


    Cette auto comporte un arbre rigide central dépourvu de slipper. La couronne et le pignon moteur sont en 48 DP. La couronne en plastique injecté fait corps avec le pignon d'attaque de la cellule arrière.


    Vocation piste oblige de ce modèle, la couronne centrale ne possède pas le moindre carter de protection.


    Voici le bâti moteur en aluminium anodisé qui supporte la couronne de transmission et le moteur placé en position longitudinale.

    Essai
    Sur la piste, ce nouvel ensemble dégage d’entrée de jeu une grande vivacité. Le petit bolide possède un train avant très efficace dont il convient quelque peu de calmer les ardeurs pour retrouver de la sérénité au pilotage. D'ailleurs, celui-ci se montre si réactif que la moindre correction sur le volant pour rectifier la tenue de cap en ligne droite suffit à venir déstabiliser toute la superbe de la plateforme. Pour atténuer la réactivité, il apparaîtra d'emblée indispensable de tendre les deux barres stabilisatrices du châssis pour limiter les louvoiements du train arrière à l'accélération. En particulier celle de l'arrière que nous avons tendue jusqu'à son maximum autorisé. On en profitera aussi pour donner un brin de carrossage négatif aux roues avant. Deuxième parade à prévoir, opter tout de suite pour l'Ackerman le plus prononcé en décalant la fixation des biellettes de direction sur l'ancrage intérieur des porte fusées avant. Ce qui fera gagner en progressivité.



    Côté moteur en revanche, le Vector K7 réussit son examen de passage. Il parvient à faire oublier l'ancien X20 que l'on pouvait juger un peu léthargique. Cette fois, c'est sûr, cela pousse bien plus fort, tout en restant relativement linéaire malgré tout, donc facile à exploiter. Parfait pour pousser la bête dans ses derniers retranchements. Une fois les réglages de base corrigés, la S10 TC2 laisse entrevoir un comportement sain et un châssis équilibré qui n'a pas tendance à se désunir à l'approche des virages. Les remises de gaz sur l'angle s'effectuent sans mouiller la chemise et la voiture accepte aussi d’enrouler sans trop sous virer dans les lacets les plus lents. La méthode la plus efficace pour signer des chronos avec cette auto consistant malgré tout à développer un style de pilotage coulé dont l’efficacité ressortira comme facteur dominant. Au fur et à mesure du test, quelques dernières vérifications d’usage continueront à nous conforter dans nos impressions. A savoir que le produit semble tenir aussi la route question qualité de fabrication et fiabilité.



    Les plus
    _ Performances moteur en nette amélioration
    _ Train avant efficace
    _ Amortisseurs gros volume

    Les moins
    _ Livrée sans accu et sans chargeur



    Fiche technique
    Marque : LRP
    Modèle : LRP S10 Blast TC 2 BL RTR
    Distributeur : Avio et Tiger
    Usage : Loisir
    Propulsion : Electrique
    Moteur : LRP Vector K7 de 4300 Kv (8,5 tours)
    Variateur : LRP Spin Pro étanche
    Accus : Non fourni. (LRP 4800mA Li-Po, 7,4 volts Hyper Pack fourni pour l'essai)
    Echelle : 1/10ème
    Châssis : Plaque en fibres composites à bords relevés
    Transmission : 4 x 4
    Différentiel : x 2 à pignons coniques
    Présentation : RTR
    Livrée : Avec carrosserie pré peinte, émetteur LRP 2 voies en 2,4 Ghz, sans accu et sans chargeur.
  • Avio & Tiger