rokettube porno porno izle Every country has it's hd porn videos. For example, free french porn, german videos. You can find every kind of hd porn on redhub.co
  • Le rodage d'un moteur thermique

    Dossier Technique
    Le rodage d’un moteur thermique
    Par Philippe Boeri.

    Le rodage d'un moteur thermique en modélisme sur voitures radio commandées

    La durée de vie d’un moteur thermique va dépendre de plusieurs facteurs influents au sein desquels la filtration, le carburant employé et le rodage vont s’avérer capitaux. Ce dernier point encore trop souvent méconnu et négligé mérite que l’on s’y attarde. Aussi allons tenter de répondre au cours de ce dossier aux interrogations que vous vous posez sûrement à son égard.

    Les contre vérités
    Comme dans tous les domaines, vous en entendrez des vertes et des pas mûres concernant les méthodes de rodage bien sûr, mais aussi à propos des techniques préconisées que les soi-disant experts auront eu la bienveillance de vous recommander. Evitez d’abord de suivre les conseils de n’importe qui, et fiez-vous d’abord aux conseils de votre magasin. Première règle élémentaire à suivre. Secundo, tordons tout de suite le cou à certaines rumeurs qui circulent à propos du rodage et qui s’avèrent dans bien des cas totalement infondées. La première d’entre-elles concerne le carburant à utiliser pour roder son moteur. Contrairement aux idées reçues, il n’est pas nécessaire de faire appel à un carburant spécial pour procéder au rodage de son moteur. De la même façon, précisons que le fait d’utiliser un carburant ayant une forte teneur en nitrométhane n’aura vraiment aucune incidence sur la qualité intrinsèque du rodage, pas plus que sur les performances ultérieures à venir de votre moteur. On peut donc roder sans crainte son moteur avec du 20 ou du 25% de nitrométhane. Ce n’est pas ça qui altèrera ses performances et qui risque de l’endommager.
    En revanche, on devra apporter une importance capitale aux réglages à adopter. Pour commencer, il faut s’assurer qu’un filtre à air en bon état est monté sur le carburateur. Ce filtre doit comporter au minimum une mousse huilée (préférez le filtre à air à double mousse si vous faites du tout terrain) et doit être solidement attaché de chaque côté de son coude par des colliers en rilsan. En second lieu, vous devez être équipé des bons périphériques pour pouvoir réaliser la mise en route. Autrement dit, cela va consister à être équipé d’un glow starter (encore appelé chauffe bougie) bien chargé et éventuellement d’un banc de démarrage ou d’un démarreur à main comportant une rondelle d’entraînement de bon diamètre en bon état. A moins que votre moteur ne soit équipé d'un lanceur à tirette ou d’un démarreur électro portatif à cardan. Prévoir également une batterie 12 volts ou bien des accus pour alimenter le démarreur, ou un accu de 7,2 volts pour permettre au roto start de fonctionner.



    Contrairement aux idées reçues, on peut très bien roder son moteur avec un carburant contenant une forte teneur en nitrométhane sans que cela n’abîme quoi que ce soit. Il faut simplement utiliser un bon carburant de marque et régler le pointeau d’essence de manière à être très ouvert pour que la carburation soit très grasse.


    Le filtre à air doit être lubrifié comme il se doit avant de mettre en route son moteur pour la première fois.


    Avant de démarrer, vérifiez bien les attaches du filtre à air. Les deux connexions doivent être solidement fixées par des colliers en rilsan.

    rc team modélisme à firminy
    Les meilleures offres aux meilleurs prix chez RC Team. Cliquez sur la bannière pour voir toutes les promos.

    Le rodage
    Pour bien roder son moteur, il est important de séjourner sur un espace propre où vous pourrez évoluer en toute tranquillité. Optez pour le circuit d’un club ou bien pour un parking désaffecté. Pour exécuter le premier démarrage d’un moteur neuf, vous devez quand même prendre quelques précautions. Si le moteur compresse énormément, ce dont vous pourrez vous rendre compte par vous-même en essayant de tourner le volant moteur à la main avant que le moteur ne soit monté sur ses bâtis sur le châssis, vous pouvez d’emblée avoir recours à une astuce qui lui fera perdre un peu de compression afin de rendre la mise en route moins capricieuse. Celle-ci va consister à mettre en place une deuxième rondelle en cuivre analogue à celle qui se trouve déjà en place d’origine sous la bougie. Cette disposition reviendra à soulager les efforts du piston dans la chemise flambant neuve. Si votre moteur est équipé d'une bougie Turbo à siège conique (sans rondelle), cette astuce tombe bien évidemment à l'eau !
    Ensuite, Autorcnewsmodelisme vous conseille de procéder au remplissage du réservoir puis de débrancher la durite qui met ce dernier sous pressurisation, et de souffler à l’intérieur de celle-ci de façon à faire avancer le carburant jusqu’à l’entrée du pointeau de richesse principal. Cela évitera au moteur de forcer à froid par manque de lubrification. C’est du reste pourquoi nous vous recommanderons de faire de même à chaque démarrage à froid par la suite, même une fois que le moteur sera complètement rodé.
    Bien sûr, cette procédure ne s’applique que dans le cas où votre auto dispose d’un réservoir sans mini pompe. Si ce type de dispositif fait partie intégrante de votre modèle de série, alors, vous n’aurez simplement qu’à actionner la mini pompe pour parvenir à un résultat identique. Lorsque vous mettez en route votre moteur pour la première fois, vous pouvez lui faire exécuter un premier réservoir au ralenti afin que tous ses composants mécaniques prennent leur place sans forcer. Cette procédure n’est cependant pas obligatoire, sachez-le. Prenez garde même de ne pas user de cette méthode qui présente parfois un inconvénient. Celui de ne pas savoir comment votre moteur est réglé d’origine à ce moment là.
    En clair, lorsque l’on effectue un plein du réservoir sans que le régime ne dépasse celui du ralenti, l’hypothèse selon laquelle votre carburateur peut être réglé trop pauvre sans que vous ne vous en aperceviez demeure totalement plausible. Autrement dit, votre moteur peut effectuer dans ce cas ses premiers pas capitaux pour sa durée de vie en tournant trop pauvre. C'est-à-dire pas assez lubrifié. Des conséquence dommageables et irréversibles pourront alors en découler. Ce qui serait dommage avouez-le. C’est pourquoi Autorcnewsmodelisme vous recommande plutôt de faire tourner tout de suite votre moteur sur la piste. Dans ce cas évidemment, le moteur demande quand même un minimum de mise au point préalable pour qu’il ne cale pas et qu’il fonctionne à peu près correctement. Pour ce faire, vous devrez d’abord stabiliser le niveau du ralenti. Utilisez la vis prévue à cet effet sur le carburateur. Cette vis est toujours la plus petite des deux ou trois mises à votre disposition pour affiner la carburation. Si le moteur peine à tenir au ralenti et a tendance à caler sèchement dès que vous accélérez, essayez de dévisser d’un quart de tour la vis de reprise (c'est celle qui est logée le plus souvent dans le boisseau coulissant du carburateur), puis éventuellement celle du pointeau principal de richesse. Si en revanche votre moteur fume exagérément et cale à la moindre accélération, essayez de revisser d’un quart de tour le pointeau de richesse, voire la même vis de reprise pour stabiliser le niveau du ralenti.


    Le rodage d'un moteur thermique en modélisme sur voitures radio commandées
    Quand le moteur est neuf et coince trop au point mort haut, il est conseillé de mettre en place une seconde rondelle sous la bougie pour qu’il perde un peu en compression. Cette astuce n'est valable que pour un moteur faisant appel à des bougies standard.


    Il faut toujours amorcer un moteur à froid. Une manœuvre qui sera facilitée par la présence d’une mini pompe sur le réservoir. Lorsque celle-ci est absente, il est conseillé de souffler par le tuyau de la pressurisation pour faire avancer le carburant en direction du pointeau de richesse du carburateur.


    En voiture, un bon rodage s’effectue en posant son modèle à terre dès les premières secondes où votre moteur est en marche. N’hésitez surtout pas à effectuer une petite accélération une fois que celui-ci est chaud, pour vous assurer que vous ne roulez par avec des réglages trop pauvres. Pour améliorer la ventilation et faciliter l’accès aux différents réglages, le rodage peut se réaliser sans la carrosserie.


    Quand le moteur est neuf, il a parfois du mal à démarrer avec les réglages effectués en usine. Parfois, dévisser la vis de la reprise d’un quart ou d'un demi tour suffira à régler le problème.


    Pour bien roder un moteur, il est impératif d’ouvrir de manière exagérée le pointeau de l’arrivée principal du carburant encore appelé pointeau de richesse. Et ce durant au moins un litre de carburant. Passé ce délai, on pourra refermer progressivement ce pointeau en procédant par huitième, voire par quart de tour.

    Les meilleures offres aux meilleurs prix chez RC Diffusion. Cliquez sur la bannière pour voir toutes les promos.
    Les meilleures offres aux meilleurs prix chez RC Diffusion. Cliquez sur la bannière pour voir toutes les promos.

    Pour bien roder son moteur, vous devez vider environ un litre de carburant avec une carburation grasse à outrance afin que la mécanique se rode sans s’échauffer. Pour cela, l’ouverture généreuse du pointeau de richesse du carburateur est essentielle. Votre moteur doit fumer blanc par la sortie de son pot d’échappement et ne pas trop monter en température. Vous pouvez acquérir une sonde alimentée par pile qui vous fournira de précieuses indications concernant la température atteinte par votre moteur. La mesure s’effectue à chaud en dirigeant la sonde à l’intérieur de la culasse et en pointant la tête de la bougie. Durant le rodage, la température maxi ne devra pas dépasser les 100-110 degrés selon les types de moteurs, le carburant employé et la température extérieure. Le but de la période de rodage consistant à ne pas endormir son moteur en roulant. En clair, vous devrez rouler à vitesse moyenne puis accélérer à fond de temps en temps pour relancer la mécanique et dégorger le moteur. Du reste, si la carburation du pointeau de richesse est bien grasse comme nous vous l’avons indiqué précédemment, votre moteur doit être si gras que vous ne devez pas pouvoir faire autrement que de maintenir environ trois quarts des gaz presque en quasi permanence depuis votre émetteur pour faire avancer votre modèle et lui éviter de caler. L’autre conseil que l’on peut d’ores et déjà vous donner est celui qui consiste à vous dire qu’il faut éviter d’arrêter votre moteur entre chaque réservoir accompli lors de cette phase de rodage si vous le pouvez. Ceci n'est pas obligatoire, rassurez-vous. Mais c'est mieux. Plusieurs raisons à cela. D’abord, comme le savent les pilotes expérimentés, les arrêts du moteur suivis d’un démarrage ont tendance d’ordinaire à user celui-ci. Le meilleur exemple pour illustrer ces propos reste les courses d’endurance de 24 heures durant lesquelles les moteurs fonctionnent en général en continu et affichent à l’arrivée des santés époustouflantes quand ils n’ont subi qu’un minimum d’arrêts. Le second avantage qui résulte de ne pas avoir stoppé son moteur, c’est que vous ne prenez alors pas le risque de le bloquer au point mort haut lors d'une nouvelle mise en route. Ce qui se produit généralement lorsqu’un moteur est neuf et qu’il compresse beaucoup. Pour pouvoir enchaîner huit à dix ravitaillements à la suite sans caler, il faut cependant parfois user d’une petite astuce. Lorsque vous constatez que vous arrivez à la fin d'un réservoir, et avant que celui-ci ne soit vide évidemment, vous devez immobiliser votre voiture devant vous puis mettre le chauffe bougie sur la bougie en conservant le moteur en route. Cela aura pour but de vous éviter de caler. Vous pourrez alors tranquillement refaire le plein du réservoir et repartir ensuite après avoir enlevé de nouveau le chauffe bougie de la bougie. Au fur et à mesure que vous enchaînerez les réservoirs, à partir du cinquième plein par exemple, vous pourrez envisager de refermer progressivement le pointeau principal de richesse du carburateur pour que votre moteur prenne davantage de tours. Procédez par huitième de tour jusqu’à aboutir au réglage optimal vers la fin du litre de carburant écoulé. Vous pourrez alors considérer votre moteur comme étant rodé.

    Le rodage d'un moteur thermique en modélisme sur voitures radio commandées
    Pour savoir si votre moteur est bien réglé durant le rodage, il existe un repère très simple. Lors des accélérations, la sortie d’échappement doit émettre une fumée de couleur blanche et doit cracher une partie de l’huile brûlée, témoignant par le fait que votre carburateur est bel et bien réglé très gras.


    On ne le répétera jamais assez, rien ne vaut une sonde pour mesurer la température atteinte par votre moteur, véritable baromètre à elle seule à propos du réglage adopté. La sonde s’applique en pointant le centre de la culasse et réalise sa mesure sur la tête de la bougie.


    Durant le rodage, vous ne devez pas trop faire chauffer votre moteur. Pour cela, la température ne doit pas dépasser un certain seuil que l’on va fixer à 90-100 degrés. 110 degrés maxi !


    Lorsque le moteur se trouve en rodage, il doit être si gras que votre pilotage ne doit pas pouvoir faire autrement que d’écraser la commande d’accélération aux trois quarts de sa course à chaque relance. Vous ne devez pas endormir le moteur.


    Pour roder son moteur dans des conditions optimales, il est toujours préférable (mais pas obligatoire) d’enchaîner les premiers réservoirs en évitant de l’arrêter et de le redémarrer à chaque fois. Pour y parvenir, il suffit d’anticiper la fin du réservoir puis de placer le chauffe bougie sur la bougie avec le moteur en route au moment où l’on se met à ravitailler. Avec cette méthode, votre moteur ne calera pas et vous n’aurez pas à subir des désagréments du genre « volant moteur coincé » durant cette période.

    Le moteur s’est coincé, comment le redémarrer ?
    Durant le rodage, vous pourrez être amené à rencontrer un problème avec votre volant d’embrayage qui se coince au point mort haut. Pas de panique. Il s'agit là d'un phénomène classique qui peut affecter tous les moteurs thermiques, toutes cylindrées confondues. En pratique, il est alors parfois très difficile, voire impossible de parvenir à remettre le moteur en route, même avec un puissant démarreur. Autorcnewsmodelisme vous donne la solution. Si le volant est coincé et que votre démarreur n’arrive plus à actionner le volant moteur, vous pouvez d’abord essayer de dévisser la bougie d’un quart de tour et tenter un nouveau démarrage en remettant le chauffe bougie en place. Si cela ne suffit pas, ôtez carrément la bougie puis insérez une feuille de papier sopalin dans le puits de la culasse et faites comme si vous alliez démarrer de nouveau pour purger le trop plein de carburant qui s’est accumulé dans le cylindre moteur. Retirez ensuite la feuille de sopalin souillée, puis remettez en place la bougie et tout doit rentrer dans l’ordre. Si le volant a tendance à se bloquer dès que vous remettez le démarreur en marche, vous pouvez à l’aide d’un tournevis plat et d’un petit maillet ou d’un objet correspondant, débloquer celui-ci en prenant appui sur les crantages du volant puis en appliquant un coup sec pour le décoincer.



    Si vous ratez le moteur au démarrage et que le volant d’embrayage vient à se retrouver coincé, il vous faudra dévisser d’abord la bougie d’un quart de tour puis remettre ensuite le chauffe bougie pour essayer de le refaire partir.


    Quand le volant moteur coince vraiment trop, il faut purger le trop plein d’huile qui s’est accumulé dans le cylindre moteur en enlevant la bougie, puis en plaçant un morceau de sopalin dans son puits et en effectuant ensuite une fausse mise en route sans le chauffe bougie.


    Lorsque toutes les solutions ont été testées sans succès et que votre moteur reste coincé au niveau du volant, il faut débloquer ce dernier sans rien abîmer. Prenez alors un tournevis plat et positionnez la pointe de celui-ci sur les crantages du volant moteur. Donnez ensuite un bref coup de maillet sur le manche du tournevis pour libérer le volant. Ce truc est radical et sans aucun risque pour le moteur !