rokettube porno porno izle Every country has it's hd porn videos. For example, free french porn, german videos. You can find every kind of hd porn on redhub.co
  • Lexique des Termes Techniques du Modélisme Auto

    Dossier Technique
    Lexique des Termes Techniques du Modélisme Auto (2ème partie)
    Par Philippe Boeri.


    Vous qui êtes débutant et qui venez de vous lancer dans le monde fabuleux du modélisme, et en particulier celui des voitures radiocommandées. Cet article s'adresse à vous.
    Vous retrouverez ici les termes les plus employés de notre hobby préféré, avec une description photo, afin que vous puissiez vous familiariser en toute simplicité avec la technique.


    Différentiel
    Le différentiel est un organe mécanique qui fait partie des plus importants d’une voiture radiocommandée. Il se situe à l’intérieur de l’une des cellules de l’auto, voire des deux, et sa présence peut être aussi détectée au centre de la transmission. Le différentiel sert à améliorer la tenue de route d’une auto en permettant aux roues intérieures et extérieures de tourner à des vitesses différentes lorsqu’une auto aborde un virage. Pour ce faire, le différentiel est composé de plusieurs pignons à l’intérieur. Les plus gros d’entre eux sont situés dans le prolongement des deux sorties des noix de cardan. On les appelle les planétaires. Les plus petits d’entre eux se nomment les satellites. Leur nombre peut varier de deux à quatre sur une voiture R/C. Le différentiel sera sensiblement influencé dans son fonctionnement par la dureté de la graisse ou de l’huile qu’il contient. Plus le différentiel est dur, plus la voiture sera efficace grâce à sa motricité plus importante, mais plus l’auto sera difficile à piloter selon l’emplacement de ce différentiel sur l’auto.

    Le Lexique des Termes Techniques du Modélisme Auto.



    rc diffusion modélisme à sartrouville
    Les meilleures offres aux meilleurs prix chez RC Diffusion. Cliquez sur la bannière pour voir toutes les promos.

    Couple conique
    Le couple conique est un élément prépondérant qui apparaît dans la chaîne de transmission d’une auto. On le localise à l’intérieur de l’une des cellules d’une auto. Si votre auto ne possède que deux roues motrices situées à l’arrière, le couple conique sera forcément placé au niveau de la cellule arrière. Si votre auto possède quatre roues motrices, elle possèdera deux couples coniques placés à l’avant et à l’arrière. Le couple conique est constitué d’une couronne de transmission qui est fixée sur le différentiel de la cellule en question. L’autre pièce s’appelle le pignon d’attaque. Celui-ci est placé à l’entrée de la cellule et se trouve généralement supporté par deux roulements à billes. Le couple conique a pour fonction d’entraîner les roues d’un essieu. Il s’agit d’un élément de liaison. Il existe deux modèles de couples coniques qui font chacun allusion à la taille de leurs dents. Il s’agit des modèles à taille droite et de ceux à taille hélicoïdale qui possèdent des dents inclinées naturellement.





    Les meilleures offres aux meilleurs prix chez RC Team. Cliquez sur la bannière pour voir toutes les promos.
    Les meilleures offres aux meilleurs prix chez RC Team. Cliquez sur la bannière pour voir toutes les promos.

    Cloche
    On désigne par le terme de cloche, la coupole métallique qui vient coiffer les masselottes de l’embrayage sur le moteur d’une voiture thermique.
    La cloche peut être pleine ou ventilée. Cet élément fabriqué le plus souvent en acier comporte un nombre de dents variable à son extrémité et vient se placer à l’extrémité du vilebrequin. De ce nombre dépend notamment le rapport de votre transmission qui fera que votre auto sera plus ou moins nerveuse. Moins le nombre de dents est élevé, plus la voiture va tirer court et faire preuve de nervosité à bas régime. Plus le nombre de dents est élevé, plus l’auto va se montrer performante en vitesse de pointe. Le nombre de dents de la cloche entraîne d’autre part une correspondance à la couronne de transmission. Sachez en effet que monter une dent de plus à la cloche équivaut à une couronne qui possède instantanément pratiquement 3 dents de moins. Une dent de moins à la cloche équivaut également à environ trois dents de plus à la couronne. Lors de son montage sur l’embrayage, la cloche devra être calée au moyen de rondelles très fines pour qu’un jeu minimum subsiste dans le sens de la longueur.






    Chargeur
    Le chargeur fait partie des périphériques qui sont nécessaires dans le cadre de l’utilisation d’accus sur une voiture, un avion, un bateau radiocommandé ou sur une radio. On en recense de plusieurs types. Les modèles les plus simples sont souvent fournis avec la voiture que l’on vient d'acquérir. Ils se branchent sur une prise de courant classique et ne proposent en général qu’une intensité de recharge forcée, car non réglable. Les modèles déjà plus sophistiqués peuvent à la fois se brancher sur une prise de courant, et aussi sur une batterie de 12 volts, ce qui permet de les faire fonctionner n’importe où avec soi. Ce type de chargeur offre généralement deux modes de recharge lente et rapide et dont l’intensité de recharge demeure programmable. Une charge lente démarre en principe à 50 mA ou bien 100 mA. Une charge rapide peut aller jusqu’à 5 Ampères et plus. Les chargeurs les plus perfectionnés permettent de prendre en compte les trois types d’accus que l’on trouve sur le marché. A savoir les accus Ni-Cd, les accus Ni-Mh et les accus Li-Po.





    Carburant
    Pour assurer leur fonctionnement, les voitures radiocommandées thermiques ont besoin d’un carburant spécifique qui n’est commercialisé que dans les boutiques spécialisées. Celui-ci se compose d’un mélange de méthanol, d’huile de synthèse ou d’huile de ricin, et de nitrométhane. Le carburant est régulé par deux critères principaux qui sont tout d’abord l’huile et ensuite le nitrométhane. Concernant l’huile, il est préférable que le carburant que vous allez utiliser en auto fasse appel à celle de synthèse plutôt qu’à de l’huile de ricin. Car cette dernière a tendance à calaminer. Pour le nitrométhane, la règle de base veut que plus le carburant contient un taux élevé de cet ingrédient, plus il se révélera onéreux à l’achat. Le nitrométhane agit sur les performances générales d'un moteur, mais surtout sur le couple. Autrement dit, plus votre carburant en contient, plus votre moteur aura de la reprise et mieux il tiendra le ralenti. En revanche, plus il se mettra à consommer. Pour se conserver au mieux, le carburant devra être stocké à l’abri de la lumière. C'est une règle élémentaire à respecter, quel que soit la marque de votre mélange. Autre astuce bonne à savoir, un bidon entamé finit par se charger d'humidité si on ne le consomme pas rapidement. Pour cette raison, un utilisateur qui tourne peu sera incité à prendre son carburant en bidon d'1 ou 2 litres, plutôt que 5.





    Circlip
    On désigne par le terme de circlip un élément métallique de forme circulaire qui se trouve impliqué dans la fermeture d’un axe, dans la forme la plus majoritairement répandue. Le circlip est toujours soit en aluminium, soit en acier. Il ressemble à un petit anneau coupé en son milieu et vient s’emboîter en force dans la gorge d’un axe. On le retrouve sur les axes qui maintiennent en place les triangles de suspension d’une auto, mais aussi parfois en bout du vilebrequin sur un moteur thermique, où son rôle consiste alors à maintenir en place la cloche de l’embrayage. Très fragile, le circlip doit en principe être remplacé par un modèle neuf de même nature par précaution à chaque démontage. Il peut être sécurisé par une petite pointe de colle cyanoacrylate déposée dans la gorge de l’axe dans lequel il vient s’insérer au moment de sa mise en place.
    Le circlip retient aussi de chaque côté l’axe creux du piston qui reçoit la bielle d’un moteur thermique. On parle alors de circlip en forme de G en référence à la lettre alphabétique. A chaque démontage, les circlips de piston devront être remplacés par des modèles neufs.





    Joints de décompression
    Ce terme désigne les joints représentés par des fines rondelles qui vont servir à comprimer plus ou moins les gaz à l’intérieur du cylindre d'un moteur thermique. Les joints de décompression sont situés entre le col de la chemise et le support de bougie. Ce dernier pouvant être représenté par un socle séparé, ou bien pouvant être carrément moulé avec la culasse. Les joints de décompression apparaissent sous la forme de rondelles creuses en aluminium ou en cuivre dont l’épaisseur mesure un ou deux dixièmes de millimètres au grand maximum. La règle veut que plus l’on augmente l’épaisseur des joints, plus le moteur devient souple à bas régime et prend de la vitesse de pointe. On doit augmenter le nombre de joints selon le taux de nitrométhane employé dans le carburant, tout en sachant qu’une épaisseur minimale de 3/4 dixièmes correspond souvent à une sorte de base pour un carburant contenant jusqu’à 20% de nitrométhane. Ensuite, mieux vaut ajouter un dixième de joint par tranches de 5% supplémentaires de nitrométhane. Ce qui vous dispensera aussi de griller des bougies. Enlever des joints de décompression revient en revanche à donner plus de reprise à votre moteur. En contrepartie, la vitesse de pointe sera un poil moins importante.





    Cales
    En matière de modèle réduit, les cales désignent le plus souvent les pièces métalliques qui supportent le moteur, qu’il s’agisse d’un moteur thermique ou électrique. Les cales sont toujours métalliques et peuvent être allégées, voire aussi ventilées pour offrir un meilleur refroidissement au moteur. Lorsqu’elles concernent un moteur thermique, elles sont généralement constituées de deux bâtis séparés qui viennent se fixer au moteur par l’intermédiaire de quatre vis. Ces vis devront être montées à l’aide de frein filet pour éviter qu’elles ne se desserrent en roulant avec les vibrations. Les cales moteur peuvent apparaître aussi sous la forme d’un unique support qui forme alors une sorte de berceau pour supporter le moteur.
    Les cales ont aussi pour habitude de désigner les plaques situées à l’avant ou à l’arrière d’une cellule pour fixer l’angle du pincement, de l’anti-cabrage ou de l’anti-plongée. Elles peuvent être graduées pour indiquer avec précision l’angle qu’elles procurent, ou recevoir des inserts à leurs extrémités.