rokettube porno porno izle Every country has it's hd porn videos. For example, free french porn, german videos. You can find every kind of hd porn on redhub.co
  • ABSIMA AB2.8 BL BUGGY 1/8 RTR 13202

    absima ab2.8 bl tt 1/8 brushless réf : 13202 vendu par gvp racing
    ABSIMA AB2.8 BL BUGGY 1/8 RTR 13202
    tt 1/8 : absimaab2.8bl, 13202, ab2.8bl,

    Le premier buggy de la marque germanique à l'échelle 1/8ème vient d'entrer discrètement dans l'univers impitoyable et carnassier des buggies de loisirs brushless. Que vaut-il ? Ses performances sont-elles au standard de la catégorie ?

    Ces questions, vous vous les posez sans doute. Et le test complet de cette machine va permettre de répondre à toutes ces interrogations de manière plus objective. Pour l'heure, nous découvrons une nouvelle auto qui hérite de trains roulants entièrement assemblés et d'une électronique de pointe. Seul l'accu de propulsion fait défaut. L'AB2.8.BL pouvant fonctionner au choix avec un accu Li-Po 2 ou 3S à acquerir séparément donc. L'émetteur est fourni. Il s'agit de la radio Absima CR2S V2 déjà vu sur les autres modèles 1/10ème de le marque. Mais ce qui frappe le plus, c'est la légèreté de la palteforme. Le buggy affichant 2380 kg sur la balance avec carrosserie et accus compris ! La raison de la présence d'un châssis en aluminium anodisé de seulement 2,5 mm d'épaisseur (plié sous la cellule avant pour augmenter la garde au sol) explique en premier lieu ce côté poids plume. Mais pas seulement. La voiture adopte surtout de nombreuses pièces en nylon injecté qui ont permis de limiter l'embonpoint. Et à bien y regarder, l'auto s'apparente plutôt à une plateforme au 1/10ème qui a été adaptée au 1/8ème. D'où un rapport poids/puissance très favorable en rapport de certaines de ses concurrentes du moment. Des supports de suspension au mini gabarit des roulements à billes et des étriers de fusées, en passant par les multiples biellettes qui ornent la monture, tout rappelle en effet une structure au 1/10ème.


    Cette auto est fournie avec cette carrosserie pré peinte et pré découpée.


    La voiture possède un petit air rageur bienvenu. L'aileron d'origine n'est pas réglable. Dommage !


    L'Absima AB2.8.BL est un buggy tout terrain de loisir qui est motorisé par un moteur brushless de dernière génération.


    Ce buggy est livré tout monté. Il se revendique de l'échelle 1/8ème mais reprend dans les faits pas mal d'ingrédients typés 1/10ème qui lui valent d'afficher un poids record de 2,380 kg en odre de marche !


    L'AB2.8.BL requiert la présence d'un accu Li-Po 2 ou 3S non fourni qui viendra se loger dans le compartiment prévu à cet effet.


    L'émetteur Absima CR2S V2 en 2,4 Ghz est connu. Il équipe déjà d'autres modèles de la marque germanique.


    Cette radio est à équiper de 4 piles ou d'accus non fournis.


    Un cache escamotable permet d'accéder aux réglages de l'émetteur.


    Un réglage de dual rate bien pratique est proposé sur cet émetteur.


    Le châssis en aluminium anodisé affiche seulement 2,5 mm d'épaisseur !


    Le dessous de la cellule avant met en évidence un châssis plié de façon à accroître la garde au sol de l'engin.

    Train avant
    Il possède à son actif toute la rafale de biellettes à pas inversés nécessaires à une mise au point rapide de la géométrie de la cellule. Un différentiel à couple conique en alliage et des cardans de roues CVD viennent parachever la transmission aux roues. Cet essieu comporte sinon des bras triangulés de 9 centimètres de long reliés à des porte fusées montés sur étriers. Des modèles très typés 1/10ème de par leur gabarit. Les porte fusées intègrent 2 réglages d'Ackerman. Ce qui n'est pas le cas du save servo à renvoi d'angle dont les valeurs demeurent figées de boîte. La cellule ne possède pas de barre antiroulis. Elle est jonchée par un support amortisseurs en plastique injecté à 3 positions qui mesure 5 mm d'épaisseur. Des amortisseurs à corps filetés réglables par molettes venant compléter le tout.


    Le train avant est proposé sans barre stabilisatrice.


    La structure avant reprend une épure de géométrie classique composée de biellettes à pas inversés et de triangles de suspension renforcés.


    Un demi train avant en gros plan.


    Les fusées de roues sont montées sur des porte fusées coulissants greffés à des étriers classiques.


    La transmission avant fait appel à des cardans CVD. Relevez la présence d'hexagones de roues qui font office d'élargisseurs de voie.


    Les porte fusées intègrent 2 réglages d'Ackerman.


    Toutes les biellettes avant sont munies de pas inversés.


    Les amortisseurs à corps filetés sont réglables en hydrauliques et en ressort grâce à des molettes filetées.

    Train arrière
    Même topo où presque. A la différence que cette cellule reçoit cette fois des bras triangulés plus longs. Ces derniers gagnent 1,5 centimètre de chaque côté pour mieux asseoir la voie. Comme à l'avant, un réglage de butées basses est proposé pour ajuster la garde au sol. Le support de suspension propose 3 ancrages pour arrimer les amortisseurs et deux ancrages pour faire varier la prise de carrossage des roues.


    Le train arrière possède un angle de pincement fixe et vient se caler sur une largeur de voie maxi similaire à celle des engins des TT brushless de compétition.


    Les bras de suspension mesurent 9,5 centimètres de longs et possèdent des croisillons de renfort.


    Les triangles inférieurs sont équipés d'un réglage de butées basses pour ajuster la garde au sol.


    Le support de suspension propose 3 ancrages pour arrimer les amortisseurs et deux ancrages pour faire varier la prise de carrossage des roues.


    Les porte fusées arrière offrent un réglage d'empattement sur une amplitude d'environ 4 à 5 millimètres.


    Les porte fusées arrière bénéficient des mêmes hexagones de roues qui font office d'élargisseurs de voie qu'à l'avant.


    La barre antiroulis est également absente du carter de la cellule arrière.


    Le recours à de petits roulements hérités des modèles 1/10ème de la marque a permis de gagner du poids sur toute l'auto.


    Les amortisseurs arrière à corps filetés sont rigoureusement identiques à ceux du train avant.

    Transmission
    Cardans CVD à l'avant et cardans droits à boules goupillées sont de mise au centre et à l'arrière de l'auto. Ajoutez à cela la présence de 2 différentiels à pignons métal et de couples coniques en 13/38 conçus en alliage d'aluminium à l'intérieur des carters de cellule. N'oublions pas aussi la présence d'un arbre rigide central qui possède une couronne implantée en prise directe avec le pignon du couple de transmission de la cellule arrière. Un modèle de 65 dents qui possède un slipper réglable pour limiter le transfert du couple moteur aux roues sur sols glissants. L'intégralité de cette transmission restant bien entendu confiée à des roulements à billes.


    Des cardans droits à boules goupillées viennent se loger au niveau de la transmission arrière.


    Un arbre rigide équipe la transmission centrale. Celui-ci reçoit une couronne de 65 dents ainsi qu'un slipper réglable pour limiter le transfert du couple moteur aux roues sur sols glissants.

    Motorisation/Electronique
    Toute la mécanique sera entraînée ici par un moteur brushless maison. Un modèle 4 pôles dernier cri qui développe 3421 Kv, associé à un contrôleur de 50 Ampères programmable grâce à un bouton poussoir qui active un système de flash led. A noter aussi un châssis fraisé sous l'emplacement du moteur pour favoriser un bon refroidissement de ce dernier. Pour étoffer la partie radio, nous trouvons un servo Absima S90 MH qui délivre 9 kilos de couple et qui possède des pignons métal. Un boîtier étanche est dédié au mini récepteur. Sur la partie gauche du châssis, le compartiment à batterie peut accueillir un Li-Po 2ou 3S qui sera maintenu en place par deux scratches en velcro.


    Le moteur de série est un brushless maison de 3421 Kv signé Absima.


    La cage moteur est ventilée.


    Le moteur possède un pignon vissé de 17 dents interchangeable pour modifier le braquet d'origine.


    Le châssis est fraisé sous l'emplacement du moteur pour favoriser un bon refroidissement.


    Le contrôleur de 50 Ampères est fixé au double face sur le châssis.


    Le contrôleur est programmable grâce à un bouton poussoir qui active un système de flash led.


    Le servo de direction est un modèle Absima S90 MH qui délivre 9 kilos de couple et qui conserve des pignons métal.


    Ce servo reçoit un radiateur de refroidissement en aluminium.


    Le boîtier attribué au récepteur est étanche.


    L'installation électronique dans son ensemble.

    Essai
    On démarre l'essai avec un accu Ansmann 2S 6000 mA en 50C chargé à bloc. D'entrée de jeu, on est immédiatement surpris par le caractère enjoué de la voiture, voire même par la vigueur des trains roulants, même s'il faut avouer que l'on s'y attendait un peu. Avec moins de 2,5 kilos à tracter, le buggy accélère convenablement et se montre très alerte, mais les performances restent à un niveau de celles d'une auto de loisir qui marche bien sans plus. Linéaire, le moteur permet de bien doser les ré-accélérations tout en procurant un léger coup de pied aux fesses lorsqu'on écrase la gâchette de l'émetteur. Dans cette configuration 2S, c'est plutôt le châssis de l'auto qui se montre le plus réactif. Vif et précis, le tout terrain s'appuie sur un train avant qui trace les trajectoires comme un scalpel et qui bénéficie en soutien d'une motricité totale pour faire passer toute la puissance aux roues. Stable en ligne droite, le buggy se montre en revanche un peu moins à l'aise dans les enchaînements du genre chicane, ou l'absence de barre antiroulis arrière se fait sentir. Seule solution pour combattre le mal : enlever du carrossage aux roues arrière pour mettre celles-ci le plus à plat possible de façon à augmenter l'adhérence en latéral. La légèreté de l'engin se ressent également dans le fonctionnement de la suspension. Les amortisseurs filtrant les bosses et les aspérités sans trop chahuter le châssis. Le poids plume de ce petit bolide lancé à vive allure en fait une plateforme également à l'aise sur les sauts, avec des réceptions que l'on n'a guère de mal à effectuer à plat. Bref, première partie concluante, même si les perfs restent encore " gentilles " à ce niveau.



    La deuxième partie de notre essai nous permettra de passer à la vitesse supérieure en montant cette fois à bord un accu Li-Po 3S Powerhouse de 3000 mA en 25C. Cet accu reste encore très modeste en terme de caractéristiques, mais dans cette configuration, autant dire que l'AB2.8 BL franchira cette fois un pas supplémentaire en terme de performance ! Le passage de 7,4 à 11,1 volts transfigurant littéralement les performances de l'auto ! En Li-Po 2S, ça marche bien, mais sans plus. En Li-Po 3S, ça marche très fort ! Avec le slipper taré au maximum, la configuration devient même explosive au point de provoquer des amorces de louvoiement du châssis à la remise des gaz lorsque l'adhérence devient précaire. Dans ces conditions, il faudra apprendre à anticiper les réactions parfois brutales dont peut faire preuve le châssis. Toujours du fait de l'absence des fameuses barres antiroulis. En 3S on a vraiment le sentiment d'avoir entre les mains un véritable châssis de compétition. Les relances sont quasi instantanées, et la vitesse de pointe atteinte très rapidement flirte avec les sommets ! On est sans doute tout proche des 70/80 km/heure annoncés sur la devanture de l'emballage ! Heureusement qu'on peut compter sur un frein puissant pour tempérer les ardeurs du monstre !



    Conclusion
    L'AB2.8 BL est donc un buggy qui carbure au supersonique ! Il affiche un tarif très bas pour la catégorie, même si l'on tenir compte d'un rajout obligé d'un bon accu Li-Po et d'un chargeur pour le faire fonctionner. Et pour les allergiques au plastique, sachez que des amortisseurs à corps aluminium figurent au catalogue des options. On recommandera cette auto en 2S au niveau des accus pour les débutants. Les pilotes plus confirmés devront impérativement utiliser du 3S pour bénéficier du niveau de perf maxi. Dans cette dernière configuration la plus explosive, l'auto fonctionne comme une voiture de compétition. Un vrai régal !


    Les plus

    _ Performances moteur
    _ Fonctionne en Li-Po 3S
    _ Comportement routier sain

    Les moins
    _ Absence de barres antiroulis
    _ Support d'aileron un peu léger



    Fiche technique
    Marque : Absima
    Modèle : AB2.8 BL
    Distributeur : GVP Racing
    Usage : Loisir
    Propulsion : Electrique
    Moteur : Absima Brushless 4 pôles 3421 Kv
    Contrôleur : Absima 50 Ampères.
    Echelle : 1/8ème
    Châssis : Aluminium anodisé à bords relevés de 2,5 mm d'épaisseur.
    Transmission : 4 x 4 par cardans (CVD à l'avant). Entièrement montée sur roulements à billes.
    Différentiel : x 2 à pignons métal + Arbre rigide central et slipper réglable
    Présentation : RTR
    Poids : 2380 g
  • ABSIMA