rokettube porno porno izle Every country has it's hd porn videos. For example, free french porn, german videos. You can find every kind of hd porn on redhub.co
  • HPI Jumpshot MT Flux Fuzion 8700116210

    hpi jumpshot mt flux fuzion 1/10 brushless réf : 8700116210 distribué par avio et tiger
    HPI Jumpshot MT Flux Fuzion 8700116210
    tt 1/10 : hpijumpshotmtfluxfuzion, jumpshotmtfluxfuzion, hpi8700116210,

    Comme nous vous l'annoncions il y a quelques jours, la production est enfin relancée chez HPI après quelques atermoiements liés au rachat de l'entreprise par le Britannique Ripmax, et quelques retards dus à la restructuration de l'entreprise. Et ce monster 2 roues motrices marque le début d'une nouvelle ère qui souffle un vent de renouveau chez ce fabricant réputé pour la qualité et les performances de ses autos.

    A l'heure actuelle, le Jumpshot qui existe déjà sous sa déclinaison MT voit donc arriver la version plus méchante que tous ceux qui ont gardé une âme de compétitieurs attendaient. La version Flux Fuzion qui change tout en termes de performances, puisque celle-ci reçoit un moteur brushless ! Et pas des moindres, car HPI a logé sur la plateforme un moteur Fuzion Flux brushless de 2700 kV de format 540 en remplacement de l'archaïque Firebolt 15 tours qui équipe la version brushed actuelle. Celui-ci est associé à un contrôleur 2 en 1 qui pourra fonctionner avec l'accu Ni-Mh de 7,2 v en 2000 mA fourni avec le véhicule ou avec un accu Li-Po 2S, pourvu que ce dernier soit équipé d'une prise de type Tamiya en sortie, et même avec un accu Ni-Mh 7 éléments de 8,4 v pour doper les accélérations et la vitesse de pointe ! Ce contrôleur vous permettra également d'opter pour plusieurs modes de conduite, avec ou sans marche arrière, d'ajuster la puissance du freinage ou de sélectionner l'un des 4 modes de démarrage prévus pour avoir plus ou moins de patate au démarrage et de boost lors des relances ! Il dispose aussi d'un réglage de protection spécial Li-Po avec une coupure qui interviendra si la tension de votre accu Li-Po chute en deçà d'un seuil qui pourrait l'endommager.


    Le nouveau Jumpshot MT Flux Fuzion symbolise la version la plus méchante du Jumpshot grâce à son moteur brushless.


    Ce buggy est un monster truck à l'échelle 1/10ème. Il reprend une carrosserie type truck aux formes anguleuses inspirée de celle des Savages.


    La carrosserie est livrée toute peinte. On distingue ici la fameuse cabine propre aux coques de trucks.


    La voiture est imposante. Elle affiche près de 34 centimètres en largeur.


    La calandre en impose un peu à la manière de celle d'un Savage.


    Le Jumpshot MT Flux Fuzion est un tout terrain muni de deux roues motrices arrière (propulsion).


    La voiture reprend le concept de châssis TVP qui a largement été éprouvé par HPI sur les Savages de la marque.


    Un moteur Fuzion Flux brushless de 2700 kV vient se substituer au moteur Firebolt 15 tours qui équipe la version brushed de cette même auto.


    Le moteur est installé en porte à faux de la cellule arrière. Il fonctionne avec un contrôleur compatible avec un accu Ni-Mh de 7,42 ou 8,4v ou avec un accu Li-Po 2S câblé avec une Tamiya en sortie.

    Conception générale
    La structure de l'engin s'appuie sur un châssis TVP (Twin Vertical Plate) dont les aficionados de la marque noteront un air de ressemblance avec celui qui équipe les nombreuses versions du Savage du même fabricant. Deux plaques d'aluminium de 2 mm d'épaisseur chacune dressées à la verticale assurant la jonction avec les deux cellules avant et arrière tout en faisant office de support pour la partie électronique embarquée. Pour gagner du poids, ces deux plaques ont copieusement été ajourées. Et d'une manière générale, tout a été mis en oeuvre sur l'auto pour grappiller du poids partout où cela était possible. Avec un résultat plus que probant à l'arrivée puisque le Jumpshot MT Flux Fuzion affiche sur la balance à peine plus d'1 kilo 800 grammes ! Encore un argument supplémentaire qui devrait contribuer à le rendre performant avec ce nouveau package brushless ! A noter encore une valeur d'empattement assez hors norme de 27 centimètres pour un buggy à l'échelle 1/10ème d'à peine plus de 42 centimètres de long qui devrait apporter pas mal de stabilité en action, notamment à haute vitesse. Et en toile de fond, une garde au sol très importante qui caractérise aussi ce buggy, avec près de 7 centimètres relevés en position maxi ! Les pneus de boîte de 12 cm de diamètre accentuant le côté passe-partout qui colle à l'engin. Encore un mot pour signaler un boîtier réellement étanche pour abriter le récepteur grâce à la présence d'un joint périmétrique en silicone souple. Et un compartiment à accus des plus spacieux logé sous le châssis


    Le châssis prend place à la verticale comme sur un Savage, avec deux plaques d'aluminium de 2 mm d'épaisseur qui relient les cellules.


    Le Jumpshot MT Flux Fuzion est un monster léger pour la catégorie puisqu'il ne pèse qu'1,8 kg en ordre de marche !


    Le Jumpshot bénéficie d'une excellente garde au sol de près de 7 centimètres. A l'avant sa façade hyper inclinée permet de passer pratiquement n'importe où.


    Les pneus affichent 12 cm de diamètre.


    Les jantes à 5 bâtons possèdent du déport et sont fixées au moyen d'écrous nylstop de 7 mm.


    Le compartiment qui reçoit le récepteur est réellement étanche grâce à la présence d'un joint en silicone souple.


    Les accus de l'auto viennent se loger sous le châssis. Il suffit d'ouvrir cette grande trappe et le tour est joué
    !


    La place importante permettra de loger tous types d'accus-Li-Po 2S de 7,4v.


    Voici l'accu d'origine de 7,2v. Le boîtier peut recevoir jusqu'à 7 éléments en Ni-Mh (8,4v).

    Train avant
    Celui-ci associe des triangles en nylon injecté de 9 centimètres de long ancrés sur la partie inférieure et des tirants de carrossage fixe extraits du même matériau sur la partie supérieure. De fait, les valeurs qui sont attribuées d'origine au carrossage des roues resteront fixes. En revanche, les deux biellettes de direction sont équipées de pas inversés pour régler le pincement ou l'ouverture. La cellule toute entière se démarque de la concurrence par son inclinaison extrême qui lui a été donnée par pliage du châssis, ou plutôt par pliage du support séparé qui reçoit la cellule. Le train avant possède aussi pour autre particularité d'abriter le servo de direction. Celui-ci est un modèle étanche monté avec la tête à l'envers en position verticale. HPI a mis en place un servo à pignons métal qui délivre 4,5 kilos de couple. Ce servo sera protégé par un palonnier articulé.


    Le train avant est sous vireur en entrée de courbe mais très sécurisant sur tous les types de surfaces.


    Des étriers combinés à des porte fusées ont été mis en place à la direction. Les tirants de carrossage sont fixes.


    Les bras de suspension mesurent 9 centimètres en longueur.


    Des triangles sont associés à des tirants fixes sur cette cellule.


    Les porte fusées sont montés sur roulements à billes.


    Les biellettes de direction sont équipées de pas inversés pour régler le pincement ou l'ouverture des roues.


    La fixation des triangles de suspension est renforcée par cette barre anti-rapprochement en aluminium anodisé.


    Le train avant accueille aussi le servo de direction.


    Le servo de direction est monté la tête en bas. Il s'agit d'un modèle étanche suffisamment puissant de 4,5 kilos de couple.


    Le servo de direction bénéficie d'une pignonnerie métallique et d'une save servo déformable pour protéger ses pignons.


    Les fixations des triangles sont assurées par des vis btr.


    Les porte fusées avant sont munis de 2 ancrages pour recevoir les biellettes de direction.


    Revoilà en gros plan le support rapporté au châssis qui permet d'incliner de façon importante la cellule toute entière.


    Le rayon de braquage est satisfaisant, mais l'engin n'est pas aussi maniable qu'un buggy.

    Train arrière
    Il met en avant une conception globalement identique avec des triangles de 9 cm de long sur la partie basse et des tirants non réglables sur la partie haute. Les carters de la cellule sont garnis d'un différentiel à pignons droits composé de 4 satellites, puis d'une cascade de pignons renvoyant à un slipper réglable. Dispositif qui permet de limiter le transfert de couple aux roues motrices sur les surfaces glissantes. Le Jumpshot propose une fixation moteur en porte à faux arrière, comme sur une Porsche 911. Une disposition qui permet d'accroître la motricité en sortie de virage mais qui peut avoir son revers de la médaille en entrée de courbe ou au freinage du fait de la présence inévitable de " l'effet sac à dos " qui se fera sentir. L'essentiel du poids étant concentré à l'arrière. A noter pour terminer la présence d'une couronne de transmission principale logée sous carter transparent pour préserver la fiabilité.


    Le train arrière s'avère très stable pour celui d'un monster propulsion.


    Cette cellule fait appel à une transmission par cardans droits à boules goupillées.


    Les triangles de suspension mesurent 9 cm de long.


    Le carter de la cellule comprend un différentiel à pignons droits à 4 satellites acier et une cascade de pignons renvoyant à un slipper réglable.


    Le slipper monté en bout de la couronne principale constitue une aide à la conduite sur sols glissants.


    Le slipper se règle à l'aide d'une clé de 7 mm en serrant ou en desserrant l'écrou monté à l'extrémité de la couronne.


    Un carter transparent protège la couronne couronne de transmission et le pignon moteur.


    Les porte fusées reçoivent des hexagones de roues en 12 mm.


    Les roulements à billes sont de mise à tous les étages à l'arrière aussi.

    Suspension
    Le Jumpshot MT Flux Fuzion reçoit 4 amortisseurs hydrauliques identiques du point de leur diamètre, mais de leur longueur. Ceux de l'arrière jouissant en effet d'un surcroît de débattement supplémentaire. Leurs corps filetés respectifs accueillent des molettes pour régler la tension des ressorts. Sur le modèle, chaque amortisseur dispose de 3 ancrages depuis la tour de suspension avant et de 2 ancrages depuis la tour de suspension arrière de chaque cellule pour modifier son inclinaison de base. Sur les bras de suspension, 2 réglages d'inclinaison sont mis à votre disposition.


    Les amortisseurs avant sont hydrauliques et un peu plus courts.


    La tour de suspension avant comprend 3 réglages d'inclinaison.


    Les triangles avant possèdent 2 ancrages.


    Les amortisseurs arrière sont identiques aux modèles avant du point de vue du diamètres, mais ils sont plus longs.


    2 ancrages sont proposés à l'arrière pour modifier la position initiale des amortisseurs.

    Et le reste
    Le Jumpshot MT Flux Fuzion est livré avec un émetteur HPI de qualité en 2,4 Ghz. En l'occurrence s'agissant d'une radio à volant TF-40 pourvue de quelques réglages et livrée avec ses 4 piles d'1,5 v. L'accu d'alimentation à placer sur l'auto est également livré avec l'auto comme on vous le décrivait plus haut. Il s'agit d'un accu Plazma HPI en Ni-Mh de 2000 mA, fourni avec son chargeur à brancher sur une prise de 220 v. Un petit set d'outillage se joint également à cette auto avec une notice en Français.


    Cet émetteur HPI TF-40 est livré avec l'auto.


    La radio donne accès à quelques réglages comme le dual rate accessibles par potentiomètres.


    Les piles de l'émetteur sont livrées dans la boîte d'origine.


    L'accu d'alimentation de l'auto est un modèle HPI Plazma Ni-Mh de 2000 mA. Il est livré avec un chargeur.


    Un accu comprenant un élément de plus que celui d'origine, soit 7 éléments (8,4v) pourra équiper l'auto en option pour donner plus de boost.

    Essai
    Les premiers tours de roues seront réalisés en compagnie du pack d'accus d'origine sur une surface en terre et en gravette. Un terrain propice à la glisse qui permettra de constater d'entrée de jeu à quel point la tenue de route de ce buggy est saine grâce son empattement long notamment, comme on le pressentait plus haut. Avec son nouveau moteur brushless, le Jumpshot MT Fuzion accélère gentiment et forcément mieux que dans sa version brushed. Les relances sont cependant progressives et se font tout en douceur. Et les réactions du châssis ne sont jamais brutales. Ce qui sera conteste un bon point pour les débutants et pour ceux qui ont tendance à en faire un peu trop avec la gâchette des gaz ! 2 roues motrices arrière oblige, la tendance demeure au sous virage en entrée de courbe, avec un léger sur virage en sortie qui se contrôle gentiment en gérant les gaz.



    Après avoir vidé un pack complet, le premier point positif de cette auto qui se dégage est sans conteste sa capacité à passer partout où presque, grâce à sa garde au sol importante et surtout à son inclinaison très prononcée de sa cellule avant. Celle-ci jouant le rôle d'un vrai rouleau compresseur qui absorbe vraiment tout sur son passage. La suspension ne tarit pas d'éloges elle aussi. Un poil souple avec la canicule qui règne en ce moment dans le sud de la France où se déroule cet essai, le châssis du Jumpshot MT Flux sautille un peu mais se réussit à se jouer de tous les pièges du terrain dès que l'on sort des sentiers battus. Une réussite ! Et par rapport à bon nombre de véhicules essayés au fil des mois sur notre site, notons aussi l'effort qui a été fait par HPI pour nous proposer avec cette auto une vraie radio bien étudiée au niveau de la prise en mains et dotée d'un bon feeling, aussi bien au volant qu'aux gaz. Ce qui n'est pas toujours le cas des véhicules de ce type proposés dans le range des 250/350 euros !



    En configuration 7,2v, le Jumpshot Fuzion réussira à cabrer légèrement à l'accélération sur une surface accrocheuse comme du bitume ou de l'herbe. Mais pour passer à la vitesse supérieure et voir le film se dérouler en mode accéléré, il faudra de toute évidence opter pour un accu de 8,4v disponible en option ou pour un accu Li-Po 2S de 7,4v. Nous utiliserons un accu Ni-Mh 7 éléments de 8,4 de 4600 mA sur la 2ème partie du test. Ce qui sera l'occasion de découvrir une auto nettement plus puissante qui aura gagné en vigueur non seulement à l'accélération mais aussi en vitesse de pointe. Une fois l'auto bien en mains, je vous conseille de vous munir de l'un de ces accus et vous découvrirez alors un Jumpshot rageur et joueur qui se cabre à la moindre occasion mais qui réclamera dès lors davantage de concentration et de finesse au pilotage pour être exploité à 100%.



    Les Plus
    _ Qualité d'assemblage et de fabrication
    _ Comportement très facile
    _ Performances convaincantes du moteur brushless
    _ Suspension et garde au sol

    Les Moins
    _ Supports de carrosserie trop souples



    Fiche technique
    Marque : HPI
    Modèle : Jumpshot MT Flux Fuzion
    Distrtibuteur : Avio et Tiger
    Usage : Loisir
    Propulsion : Electrique
    Moteur : Flux brushless 2700 kV
    Echelle : 1/10ème
    Châssis : Double Plaques TVP en aluminium anodisé de 2 mm d'épaisseur
    Transmission : 4 x 2 par cardans droits
    Différentiel : x 1 à pignons droits à 4 satellites
    Poids relevé : 1,850 kg
    Présentation : RTR

    Galerie photos





















  • Avio & Tiger