Close

Mhdpro Gunner Bl

Nouveau

MHDPro Gunner BL
Test tout terrain électrique 1/8ème
MhdPro Gunner BL : Pour tous les styles de pilotage !
Par Philippe Boeri.

MHDPro Gunner BL #z630002

L’arrivée des moteurs brushless et le regain d’intérêt des pratiquants de voitures R/C pour l’électrique sonneront-ils le glas des disciplines thermiques ? C’est la question que nous pouvons nous poser en ce début de saison en tant qu’utilisateurs de produits radiocommandés, en cette période ou les productions électriques semblent désormais se développer au même rythme que les productions thermiques. En témoigne encore avec le dernier né des productions MHDPro : le Gunner BL, disponible en version brushless !

Introduction

Le Gunner BL de chez MHDPro est un nouveau tout terrain électrique à l'échelle 1/8ème. Dans le détail, il s'agit d'une voiture pourvue d'une transmission quatre roues motrices dont le propre est d'être commercialisée pré montée. Sa mécanique s'appuie sur un châssis en aluminium anodisé de 3 mm à bords relevés et légèrement plié sous la cellule avant. Cette auto délibérément orientée vers le loisir est fournie complète prête à rouler avec un émetteur à volant équipé d'un accu, une carrosserie peinte et décorée et des pneus collés. On distingue aussi sur l'auto la présence d'un accu Li-Po 3S Maxcell de 4000 mA en 40C, tandis que le contenu s'étoffe aussi de la présence d'un chargeur rapide Ultimate Pro3 à brancher sur une prise 220 volts. Ce dernier pourra recharger l'accu de base en 2 heures trente environ. On notera au sein du package fourni, quelques particularités bienvenues comme la présence d'un accu Li-Po extra plat de type téléphone de 3,7 volts à bord de l'émetteur. De même, le système de recharge de ce dernier est prévu pour s'effectuer depuis son PC favori à l'aide d'un cordon USB livré avec la radio. A noter encore sur l'auto la présence d'un boîtier à accus qui permet de loger du 3S sans problème, voire du 2 x 2S par la suite.


Le Gunner BL possède une carrosserie pré peinte et pré décorée.


L'engin fait montre d'un petit look bien sympathique.


Le Gunner BL MHDPro est un 4 x 4 brushless de loisir à l'échelle 1/8ème.


Le comportement relativement neutre de ce TT simplifiera la prise en mains pour les débutants.


Le Gunner BL MHDPro est pourvu d'un châssis de 3 mm en aluminium T6 à bords relevés.


La mécanique est entièrement pré assemblée.


La voiture est fournie avec cet émetteur MHD3S à volant en 2,4 Ghz.


La radio dispose de quelques réglages. Il faut basculer une trappe escamotable pour accéder à l'interrupteur de mise sous tension


L'émetteur fait appel à un accu Li-Po extra plat de 3,7 volts de type " téléphone ".


La radio est prévue pour se recharger à partir d'un port USB de votre ordinateur à l'aide du cordon fourni à cet effet.


La voiture est livrée avec cet accu Li-Po 3S de 11,1 volts. Un modèle de 4000 mA de capacité en 40C.


Le compartiment à accus loge sans problème un 3S.


Deux bandelettes de velcro assureront la fixation du pack d'accus sur le châssis.


Le Gunner BL est également fourni avec ce chargeur rapide Ultimate Pro3 à brancher sur une prise 220 volts.




Voici le package complet chargeur et accu livré avec le Gunner BL.

Train avant
La cellule repose sur une double triangulation équipée de biellettes à pas inversés sur les bras supérieurs pour pouvoir régler le carrossage des roues. Le train avant en lui même dispose d'un bon rayon de braquage et de triangles bien dimensionnés. Il se flatte de la présence d'une direction munie d'étriers et de porte fusées en aluminium moulés complétés ici par des cardans homocinétiques au niveau de la transmission. Un réglage d'Ackerman à 3 positions venant se joindre à l'épure de direction. Hormis cela, nous retrouvons ici un support de suspension de 3 mm d'épaisseur qui propose trois ancrages pour les amortisseurs, tandis que les triangles auront à leur disposition deux fixations pour modifier l'inclinaison de ces derniers. Les amortisseurs brillent par leur finition. Il s'agit de modèles à gros volume de 16 mm de diamètre qui bénéficient de corps filetés et anodisés et d'un réglage par molette filetée. Bref, un équipement que l'on retrouve plutôt d'ordinaire sur les voitures de compétition. A noter encore la venue d'une barre antiroulis réglable sur cet essieu.



Le train avant du Gunner BL s'inscrit dans celui les standards actuels.


Le rayon de braquage est correct pour un engin de loisir.


L'épure avant repose sur une double triangulation équipée de biellettes à pas inversés.


Voici un aperçu des triangles inférieurs avant. Bien croisillonnés, ces derniers offrent de la rigidité à revendre.


Les amortisseurs sont très bien finis. Ils disposent de corps anodisés et filetés et de soufflets de protection des tiges. A l'intérieur, leurs corps respectifs de 16 mm reçoivent des pistons 6 trous.


La direction du Gunner BL fonctionne via des étriers et porte fusées classiques.


Le support avant comporte 3 positions. Il s'agit d'un modèle de 3 mm d'épaisseur.


Le save servo propose 3 variantes d'Ackerman.




Les porte fusées avant sont des modèles moulés en aluminium. Avec roulements à billes incorporés, cela va de soi !

Train arrière
La cellule reçoit une barre stabilisatrice plus grosse dont la section a été portée à 2,6 mm. Logiquement, le nombre de réglages s'est étoffé sur cet essieu. Outre celui de la barre antiroulis, justement, le Gunner BL pourra compter ici sur de multiples combinaisons de prises de carrossage à l'enfoncement. En revanche, tel qu'il est livré d'origine, ce châssis fait abstraction de tout réglage de pincement, figé ici par la valeur d'origine de la cale que l'on retrouve à l'arrière des carters de la cellule. Côté suspension, on campe aussi sur ses positions avec un support également en 3 mm d'épaisseur qui offre trois fixations. De leur côté, les amortisseurs ont encore gagné en longueur. Comme à l'avant, ils bénéficient de pistons 6 trous et de corps de 16 mm de diamètre interne, de sorte qu'on peut véritablement les classer dans la catégorie " big bore ".


La cellule arrière est relativement complète pour un engin de loisir.


La section de la barre stabilisatrice passe à 2,6 mm sur cet essieu.


Les triangles du train avant ont été remplacés par des tirants réglables. La transmission s'accommode de cardans droits à boules goupillées.


La barre antiroulis demeure réglable.




De nombreuses prises de carrossage pourront être adoptées par la géométrie arrière pour trouver le réglage d'adhérence idéal en fonction du terrain.


Le support arrière est également en 3 mm et doté de trois ancrages.


Les amortisseurs arrière sont plus longs et offrent par conséquent davantage de débattement à la suspension.


Voici les 4 réglages de prise de carrossage accessibles depuis les porte fusées arrière. Relevez aussi la présence d'hexagones de roues anodisés.


La cale de pincement arrière est plastique. Elle fige le pincement des roues à la valeur attribuée d'origine, mais ne tolère aucun autre réglage.

Le restant de l'équipement
La transmission de l'auto entièrement montée sur roulements à billes s'enorgueillit encore de la présence de trois différentiels à pignons coniques, dont un modèle central qui sera entièrement dépourvu de disques de frein puisque cette fonction incombe ici au seul contrôleur brushless. Le Gunner BL embarque sinon des pneumatiques basiques montés sur de très belles jantes imitation le chrome. Le tout étant monté avec des écrous de roues de 17 mm de diamètre dotés de stries de sécurité.


Le Gunner BL reçoit un troisième différentiel à pignons coniques au centre de sa transmission.


Les pneus sont des modèles basiques livrés montés, moussés et collés. Ils bénéficient de fixations garanties par des écrous de 17 mm.

Electronique
MHDPro a implanté au cœur de cette mécanique un moteur brushless de 1900 Kv. Celui-ci est déjà installé et raccordé aux câbles permettant de finaliser la liaison avec le contrôleur et dispose d'un imposant ventilateur de refroidissement ainsi que d'un support réglable en aluminium anodisé. Le rapport de démultiplication d'origine nous donne un braquet relativement court grâce à un pignon moteur de 16 dents installé en sortie d'arbre. Le contrôleur de 80 Ampères dispose quant à lui en sortie d'une prise " Dean " pour pouvoir être raccordé au pack Li-Po de 11,1 volts fourni avec le véhicule. Il pourra même supporter du 2 x 2S pour ceux qui souhaitent encore davantage de performance. A ce stade, une précision s'impose concernant le raccordement du pack au contrôleur. Pour cela, vous devez faire appel au cordon composé de deux prises Dean qui est fourni avec le véhicule et respecter impérativement le branchement préconisé par la notice, sous peine d'endommager le contrôleur. Pour ce faire, un bon conseil : jetez un coup d'oeil sur les photos qui figurent ci dessous qui seront plus parlantes qu'un long discours.



Le moteur placé à bord est un modèle brushless de 1900 Kv.


Notez un peu la taille du ventilateur de refroidissement !


La transmission centrale bénéficie d'une couronne acier. Le moteur de série reçoit un pignon acier de 16 dents bien adapté au package électrique de base.


Le contrôleur brushless de série est un modèle programmable de 80 Ampères.


La direction est équipée d'un servo de 10 kilos de couple à pignons métalliques. Au dessus, le boîtier étanche reçoit le récepteur en 2,4 Ghz.

Carte de programmation
Pour régler votre contrôleur brushless, MHD Pro met à votre disposition une carte de programmation référence 532027 qui est disponible en option. Pas indispensable, mais presque, celle-ci permet d'ajuster tous les réglages du contrôleur en fonction de vos préférences de pilotage. Bref, quasiment un périphérique incontournable, car après l'avoir testée, on ne pourra plus s'en passer ! Extérieurement, cette carte se présente sous la forme d'un petit boîtier rectangulaire extra plat composé d'un écran à Led et de quatre touches. Pour la faire fonctionner, il suffit d'abord de débrancher la prise unique qui est située sur le contrôleur et de brancher à la place le cordon fourni avec la carte en respectant bien les polarités. Cordon qui sera lui même relié au dos de la carte sur l'emplacement de droite (voir photo) lorsque l'on regarde la carte en face de soi. Ensuite, vous devez sortir le récepteur de son compartiment, débrancher la prise d'alimentation qui était initialement branchée sur la piste CH2, et mettre cette même prise sur la deuxième et dernière entrée de la carte de programmation (emplacement de gauche). Après quoi, basculez l'interrupteur de l'auto sur "on " comme si vous alliez la mettre en route pour aller rouler. A la mise sous tension, deux chiffres rouges apparaissent sur l'écran de contrôle de la carte. Le premier (celui de gauche) indique la valeur de la programmation. Le second, le mode de fonctionnement souhaité. A partir de là, le fonctionnement de cette carte est hyper simple. Elle propose 5 modes dont certains sont paramétrables en neuf variantes. Vous pourrez ainsi obtenir une auto qui dispose de la marche avant et du frein. Ou bien encore une auto qui dispose de la marche avant et de la marche arrière. Ou encore une auto qui possède en même temps les fonctions marche avant/arrière et le frein. Et tout un tas d'autres possibilités pour optimiser le comportement routier et la puissance du moteur ! Les quatre touches de programmation de cette carte s'établissent selon le mode de fonctionnement suivant :
La touche " Item " permet de sélectionner le réglage à programmer ou à modifier. La touche " Value " permet de régler la préférence de programmation. La touche " OK " permet de confirmer le réglage sélectionné. En enfin la touche " Reset " permet de revenir au réglage de base. A retenir surtout concernant cette carte, le fait qu'elle vous offre la possibilité d'agir sur la souplesse du moteur au démarrage. Un point qui peut s'avérer capital pour les débutants. Pour agir sur ce paramètre, il faut faire appel au mode 4 intitulé " Mode Démarrage
". Les trois premiers réglages permettent d'obtenir une auto plus facile à dompter lors des accélérations. Les derniers réglages 8 et 9 vous permettent d'obtenir une réponse plus franche et plus brutale. A fortiori si vous disposez de bons accus affichant un bon taux de décharge.


Cette carte de programmation est disponible en option. Elle vous permettra d'affiner tous les réglages du contrôleur.


Pour faire fonctionner la carte de programmation, la première chose à faire, c'est de mettre en place le cordon fourni avec la carte à la place de l'unique prise que l'on situe sur le contrôleur.


Deux prises devront être reliées à la carte de programmation. La première (à gauche) n'est autre que la prise d'alimentation du récepteur (CH2). La seconde provient du contrôleur.


La navigation dans les réglages du contrôleur via l'interface de programmation s'effectue au moyen de 4 touches disponibles en façade.

Essai
Première précision qui a son importance, nous débuterons l'essai sur le niveau 1 autorisé par le " Mode de fonctionnement " de la carte de programmation disponible en option. Ce réglage donne accès à la marche avant et à la marche arrière et fait partie de ceux qui sont généralement employés par les pilotes en compétition. De même, nous serons réglés sur le niveau 9 du " Mode Démarrage " qui procure le maximum de patate au moteur. A l'instar d'une grande majorité de modèles de TT brushless qui me sont passés entre les mains depuis un certain temps, je dois avouer que le Gunner BL ne déroge pas à la règle. Celui-ci se comporte comme une véritable balle ! A plus forte raison si vous avez sélectionné le niveau 8 ou 9 du mode " Démarrage " autorisé par la carte de programmation disponible en option. Dès le départ arrêté, le châssis de ce 4 x 4 s'extrait comme une catapulte au point de revisiter à sa manière le mythe du théorème d'Archimède ! L'engin en question ne subissant non pas dans le cas présent une poussée de bas en haut, mais plutôt ici un méchant transfert de masses qui s'effectue d'avant en arrière à chaque fois que l'on appuie sur la gâchette de l'émetteur ! Un poil brutal au démarrage (toujours en niveau 9), le Gunner BL procure sa dose d'adrénaline, non seulement à l'accélération mais également par sa faculté à atteindre en un temps record sa vitesse de pointe, plus qu'appréciable pour une auto quand même perchée à plus de quatre centimètres du sol en statique ! A l'approche des virages, le châssis se montre en revanche un poil paresseux en entrée de corde. Une réaction qui est sans doute générée par les pneus de série, typiquement loisir.



Hormis cela, le châssis reste bien équilibré grâce à la présence des deux barres antiroulis. Et la conduite de ce Gunner BL ne s'assimile aucunement à un rodéo car la suspension remplit bien le rôle que l'on attend d'elle. Les amortisseurs combinent des débattements importants et un bon accord d'origine entre les ressorts et le réglage d'hydraulique, même si l'on aurait aimé une
hydraulique un peu plus ferme pour limiter les petits tressautements du châssis . Malgré tout, cette combinaison parvient sans trop de peine à scotcher les roues au sol, même sur un relief dégradé. Et dans le pire des cas, le pilote dispose de toute façon de quelques réglages pour combattre la tendance, en particulier si cela se met à glisser franchement. Sur les sauts, le Gunner BL ne déçoit pas non plus. Le châssis ayant le plus souvent tendance à conserver une assiette stable et qui au pire se rattrape facilement en jouant de l'accélérateur ou du frein une fois en l'air. Pour nous mettre dans la peau d'un débutant, nous accomplirons la deuxième partie de notre test en essayant les différents mode prévus par la carte de programmation. En particulier, les niveaux 1 et 2 du " Mode Démarrage ". Dans ces conditions, le Gunner BL devient nettement plus apprivoisable et prévisible. A recommander si vous débutez dans la catégorie. Tout au moins durant vos premiers packs pour que vous puissiez vous familiariser avec l'engin.



Conclusion
En résumé, le Gunner BL est une auto qui peut se montrer aussi calme que joueuse presque sur commande. Ce qui dépendra en réalité de votre style de pilotage. Les "brutes" de la gâchette apprécieront en elle toute la bestialité de la puissance brushless pour aller s'entraîner sur circuit dans l'espoir de faire "péter" les chronos. Les pilotes plus pondérés n'auront aussi aucun mal à se faire plaisir en pilotant l'engin tout en finesse avec des trajectoires coulées. L'auto s'adaptant finalement à ces deux styles de pilotage. Doté d'un moteur rageur et d'une mécanique à la fois simple et bien organisée, le Gunner BL ne devrait pas avoir grand mal à convaincre une clientèle désireuse d'acquérir un tout terrain à la fois performant, simple à utiliser et à entretenir. L'engin affichant de surcroît un look bien sympathique qui n'est pas pour déplaire.


On a aimé
_ Le kit vraiment complet et vraiment prêt à fonctionner
_ La finition des amortisseurs
_ Les performances moteur
_ Les différents mode de programmation (en option)

On a regretté

_ Support d'antenne un peu léger
_ Le manque de grip latéral des pneus de série



Fiche technique
Marque : MHDPro
Modèle : Gunner BL
Distributeur : MHDPro
Usage : Loisir
Propulsion : Electrique
Moteur : brushless 1900Kv
Contrôleur : 80 Ampères programmable
Echelle : 1/8ème
Châssis : Plaque en aluminium T6 de 3 mm d'épaisseur
Transmission : 4 x 4 par cardans (Homocinétiques à l'avant), entièrement sur roulements à billes
Différentiel : x 3 à pignons coniques + couronne centrale métal
Radio : MHD 3S à volant en 2,4 GHz
Présentation : RTR




En savoir plus

MHDPro Gunner BL
Test tout terrain électrique 1/8ème
MhdPro Gunner BL : Pour tous les styles de pilotage !
Par Philippe Boeri.

MHDPro Gunner BL #z630002

L’arrivée des moteurs brushless et le regain d’intérêt des pratiquants de voitures R/C pour l’électrique sonneront-ils le glas des disciplines thermiques ? C’est la question que nous pouvons nous poser en ce début de saison en tant qu’utilisateurs de produits radiocommandés, en cette période ou les productions électriques semblent désormais se développer au même rythme que les productions thermiques. En témoigne encore avec le dernier né des productions MHDPro : le Gunner BL, disponible en version brushless !

Introduction

Le Gunner BL de chez MHDPro est un nouveau tout terrain électrique à l'échelle 1/8ème. Dans le détail, il s'agit d'une voiture pourvue d'une transmission quatre roues motrices dont le propre est d'être commercialisée pré montée. Sa mécanique s'appuie sur un châssis en aluminium anodisé de 3 mm à bords relevés et légèrement plié sous la cellule avant. Cette auto délibérément orientée vers le loisir est fournie complète prête à rouler avec un émetteur à volant équipé d'un accu, une carrosserie peinte et décorée et des pneus collés. On distingue aussi sur l'auto la présence d'un accu Li-Po 3S Maxcell de 4000 mA en 40C, tandis que le contenu s'étoffe aussi de la présence d'un chargeur rapide Ultimate Pro3 à brancher sur une prise 220 volts. Ce dernier pourra recharger l'accu de base en 2 heures trente environ. On notera au sein du package fourni, quelques particularités bienvenues comme la présence d'un accu Li-Po extra plat de type téléphone de 3,7 volts à bord de l'émetteur. De même, le système de recharge de ce dernier est prévu pour s'effectuer depuis son PC favori à l'aide d'un cordon USB livré avec la radio. A noter encore sur l'auto la présence d'un boîtier à accus qui permet de loger du 3S sans problème, voire du 2 x 2S par la suite.


Le Gunner BL possède une carrosserie pré peinte et pré décorée.


L'engin fait montre d'un petit look bien sympathique.


Le Gunner BL MHDPro est un 4 x 4 brushless de loisir à l'échelle 1/8ème.


Le comportement relativement neutre de ce TT simplifiera la prise en mains pour les débutants.


Le Gunner BL MHDPro est pourvu d'un châssis de 3 mm en aluminium T6 à bords relevés.


La mécanique est entièrement pré assemblée.


La voiture est fournie avec cet émetteur MHD3S à volant en 2,4 Ghz.


La radio dispose de quelques réglages. Il faut basculer une trappe escamotable pour accéder à l'interrupteur de mise sous tension


L'émetteur fait appel à un accu Li-Po extra plat de 3,7 volts de type " téléphone ".


La radio est prévue pour se recharger à partir d'un port USB de votre ordinateur à l'aide du cordon fourni à cet effet.


La voiture est livrée avec cet accu Li-Po 3S de 11,1 volts. Un modèle de 4000 mA de capacité en 40C.


Le compartiment à accus loge sans problème un 3S.


Deux bandelettes de velcro assureront la fixation du pack d'accus sur le châssis.


Le Gunner BL est également fourni avec ce chargeur rapide Ultimate Pro3 à brancher sur une prise 220 volts.




Voici le package complet chargeur et accu livré avec le Gunner BL.

Train avant
La cellule repose sur une double triangulation équipée de biellettes à pas inversés sur les bras supérieurs pour pouvoir régler le carrossage des roues. Le train avant en lui même dispose d'un bon rayon de braquage et de triangles bien dimensionnés. Il se flatte de la présence d'une direction munie d'étriers et de porte fusées en aluminium moulés complétés ici par des cardans homocinétiques au niveau de la transmission. Un réglage d'Ackerman à 3 positions venant se joindre à l'épure de direction. Hormis cela, nous retrouvons ici un support de suspension de 3 mm d'épaisseur qui propose trois ancrages pour les amortisseurs, tandis que les triangles auront à leur disposition deux fixations pour modifier l'inclinaison de ces derniers. Les amortisseurs brillent par leur finition. Il s'agit de modèles à gros volume de 16 mm de diamètre qui bénéficient de corps filetés et anodisés et d'un réglage par molette filetée. Bref, un équipement que l'on retrouve plutôt d'ordinaire sur les voitures de compétition. A noter encore la venue d'une barre antiroulis réglable sur cet essieu.



Le train avant du Gunner BL s'inscrit dans celui les standards actuels.


Le rayon de braquage est correct pour un engin de loisir.


L'épure avant repose sur une double triangulation équipée de biellettes à pas inversés.


Voici un aperçu des triangles inférieurs avant. Bien croisillonnés, ces derniers offrent de la rigidité à revendre.


Les amortisseurs sont très bien finis. Ils disposent de corps anodisés et filetés et de soufflets de protection des tiges. A l'intérieur, leurs corps respectifs de 16 mm reçoivent des pistons 6 trous.


La direction du Gunner BL fonctionne via des étriers et porte fusées classiques.


Le support avant comporte 3 positions. Il s'agit d'un modèle de 3 mm d'épaisseur.


Le save servo propose 3 variantes d'Ackerman.




Les porte fusées avant sont des modèles moulés en aluminium. Avec roulements à billes incorporés, cela va de soi !

Train arrière
La cellule reçoit une barre stabilisatrice plus grosse dont la section a été portée à 2,6 mm. Logiquement, le nombre de réglages s'est étoffé sur cet essieu. Outre celui de la barre antiroulis, justement, le Gunner BL pourra compter ici sur de multiples combinaisons de prises de carrossage à l'enfoncement. En revanche, tel qu'il est livré d'origine, ce châssis fait abstraction de tout réglage de pincement, figé ici par la valeur d'origine de la cale que l'on retrouve à l'arrière des carters de la cellule. Côté suspension, on campe aussi sur ses positions avec un support également en 3 mm d'épaisseur qui offre trois fixations. De leur côté, les amortisseurs ont encore gagné en longueur. Comme à l'avant, ils bénéficient de pistons 6 trous et de corps de 16 mm de diamètre interne, de sorte qu'on peut véritablement les classer dans la catégorie " big bore ".


La cellule arrière est relativement complète pour un engin de loisir.


La section de la barre stabilisatrice passe à 2,6 mm sur cet essieu.


Les triangles du train avant ont été remplacés par des tirants réglables. La transmission s'accommode de cardans droits à boules goupillées.


La barre antiroulis demeure réglable.




De nombreuses prises de carrossage pourront être adoptées par la géométrie arrière pour trouver le réglage d'adhérence idéal en fonction du terrain.


Le support arrière est également en 3 mm et doté de trois ancrages.


Les amortisseurs arrière sont plus longs et offrent par conséquent davantage de débattement à la suspension.


Voici les 4 réglages de prise de carrossage accessibles depuis les porte fusées arrière. Relevez aussi la présence d'hexagones de roues anodisés.


La cale de pincement arrière est plastique. Elle fige le pincement des roues à la valeur attribuée d'origine, mais ne tolère aucun autre réglage.

Le restant de l'équipement
La transmission de l'auto entièrement montée sur roulements à billes s'enorgueillit encore de la présence de trois différentiels à pignons coniques, dont un modèle central qui sera entièrement dépourvu de disques de frein puisque cette fonction incombe ici au seul contrôleur brushless. Le Gunner BL embarque sinon des pneumatiques basiques montés sur de très belles jantes imitation le chrome. Le tout étant monté avec des écrous de roues de 17 mm de diamètre dotés de stries de sécurité.


Le Gunner BL reçoit un troisième différentiel à pignons coniques au centre de sa transmission.


Les pneus sont des modèles basiques livrés montés, moussés et collés. Ils bénéficient de fixations garanties par des écrous de 17 mm.

Electronique
MHDPro a implanté au cœur de cette mécanique un moteur brushless de 1900 Kv. Celui-ci est déjà installé et raccordé aux câbles permettant de finaliser la liaison avec le contrôleur et dispose d'un imposant ventilateur de refroidissement ainsi que d'un support réglable en aluminium anodisé. Le rapport de démultiplication d'origine nous donne un braquet relativement court grâce à un pignon moteur de 16 dents installé en sortie d'arbre. Le contrôleur de 80 Ampères dispose quant à lui en sortie d'une prise " Dean " pour pouvoir être raccordé au pack Li-Po de 11,1 volts fourni avec le véhicule. Il pourra même supporter du 2 x 2S pour ceux qui souhaitent encore davantage de performance. A ce stade, une précision s'impose concernant le raccordement du pack au contrôleur. Pour cela, vous devez faire appel au cordon composé de deux prises Dean qui est fourni avec le véhicule et respecter impérativement le branchement préconisé par la notice, sous peine d'endommager le contrôleur. Pour ce faire, un bon conseil : jetez un coup d'oeil sur les photos qui figurent ci dessous qui seront plus parlantes qu'un long discours.



Le moteur placé à bord est un modèle brushless de 1900 Kv.


Notez un peu la taille du ventilateur de refroidissement !


La transmission centrale bénéficie d'une couronne acier. Le moteur de série reçoit un pignon acier de 16 dents bien adapté au package électrique de base.


Le contrôleur brushless de série est un modèle programmable de 80 Ampères.


La direction est équipée d'un servo de 10 kilos de couple à pignons métalliques. Au dessus, le boîtier étanche reçoit le récepteur en 2,4 Ghz.

Carte de programmation
Pour régler votre contrôleur brushless, MHD Pro met à votre disposition une carte de programmation référence 532027 qui est disponible en option. Pas indispensable, mais presque, celle-ci permet d'ajuster tous les réglages du contrôleur en fonction de vos préférences de pilotage. Bref, quasiment un périphérique incontournable, car après l'avoir testée, on ne pourra plus s'en passer ! Extérieurement, cette carte se présente sous la forme d'un petit boîtier rectangulaire extra plat composé d'un écran à Led et de quatre touches. Pour la faire fonctionner, il suffit d'abord de débrancher la prise unique qui est située sur le contrôleur et de brancher à la place le cordon fourni avec la carte en respectant bien les polarités. Cordon qui sera lui même relié au dos de la carte sur l'emplacement de droite (voir photo) lorsque l'on regarde la carte en face de soi. Ensuite, vous devez sortir le récepteur de son compartiment, débrancher la prise d'alimentation qui était initialement branchée sur la piste CH2, et mettre cette même prise sur la deuxième et dernière entrée de la carte de programmation (emplacement de gauche). Après quoi, basculez l'interrupteur de l'auto sur "on " comme si vous alliez la mettre en route pour aller rouler. A la mise sous tension, deux chiffres rouges apparaissent sur l'écran de contrôle de la carte. Le premier (celui de gauche) indique la valeur de la programmation. Le second, le mode de fonctionnement souhaité. A partir de là, le fonctionnement de cette carte est hyper simple. Elle propose 5 modes dont certains sont paramétrables en neuf variantes. Vous pourrez ainsi obtenir une auto qui dispose de la marche avant et du frein. Ou bien encore une auto qui dispose de la marche avant et de la marche arrière. Ou encore une auto qui possède en même temps les fonctions marche avant/arrière et le frein. Et tout un tas d'autres possibilités pour optimiser le comportement routier et la puissance du moteur ! Les quatre touches de programmation de cette carte s'établissent selon le mode de fonctionnement suivant :
La touche " Item " permet de sélectionner le réglage à programmer ou à modifier. La touche " Value " permet de régler la préférence de programmation. La touche " OK " permet de confirmer le réglage sélectionné. En enfin la touche " Reset " permet de revenir au réglage de base. A retenir surtout concernant cette carte, le fait qu'elle vous offre la possibilité d'agir sur la souplesse du moteur au démarrage. Un point qui peut s'avérer capital pour les débutants. Pour agir sur ce paramètre, il faut faire appel au mode 4 intitulé " Mode Démarrage
". Les trois premiers réglages permettent d'obtenir une auto plus facile à dompter lors des accélérations. Les derniers réglages 8 et 9 vous permettent d'obtenir une réponse plus franche et plus brutale. A fortiori si vous disposez de bons accus affichant un bon taux de décharge.


Cette carte de programmation est disponible en option. Elle vous permettra d'affiner tous les réglages du contrôleur.


Pour faire fonctionner la carte de programmation, la première chose à faire, c'est de mettre en place le cordon fourni avec la carte à la place de l'unique prise que l'on situe sur le contrôleur.


Deux prises devront être reliées à la carte de programmation. La première (à gauche) n'est autre que la prise d'alimentation du récepteur (CH2). La seconde provient du contrôleur.


La navigation dans les réglages du contrôleur via l'interface de programmation s'effectue au moyen de 4 touches disponibles en façade.

Essai
Première précision qui a son importance, nous débuterons l'essai sur le niveau 1 autorisé par le " Mode de fonctionnement " de la carte de programmation disponible en option. Ce réglage donne accès à la marche avant et à la marche arrière et fait partie de ceux qui sont généralement employés par les pilotes en compétition. De même, nous serons réglés sur le niveau 9 du " Mode Démarrage " qui procure le maximum de patate au moteur. A l'instar d'une grande majorité de modèles de TT brushless qui me sont passés entre les mains depuis un certain temps, je dois avouer que le Gunner BL ne déroge pas à la règle. Celui-ci se comporte comme une véritable balle ! A plus forte raison si vous avez sélectionné le niveau 8 ou 9 du mode " Démarrage " autorisé par la carte de programmation disponible en option. Dès le départ arrêté, le châssis de ce 4 x 4 s'extrait comme une catapulte au point de revisiter à sa manière le mythe du théorème d'Archimède ! L'engin en question ne subissant non pas dans le cas présent une poussée de bas en haut, mais plutôt ici un méchant transfert de masses qui s'effectue d'avant en arrière à chaque fois que l'on appuie sur la gâchette de l'émetteur ! Un poil brutal au démarrage (toujours en niveau 9), le Gunner BL procure sa dose d'adrénaline, non seulement à l'accélération mais également par sa faculté à atteindre en un temps record sa vitesse de pointe, plus qu'appréciable pour une auto quand même perchée à plus de quatre centimètres du sol en statique ! A l'approche des virages, le châssis se montre en revanche un poil paresseux en entrée de corde. Une réaction qui est sans doute générée par les pneus de série, typiquement loisir.



Hormis cela, le châssis reste bien équilibré grâce à la présence des deux barres antiroulis. Et la conduite de ce Gunner BL ne s'assimile aucunement à un rodéo car la suspension remplit bien le rôle que l'on attend d'elle. Les amortisseurs combinent des débattements importants et un bon accord d'origine entre les ressorts et le réglage d'hydraulique, même si l'on aurait aimé une
hydraulique un peu plus ferme pour limiter les petits tressautements du châssis . Malgré tout, cette combinaison parvient sans trop de peine à scotcher les roues au sol, même sur un relief dégradé. Et dans le pire des cas, le pilote dispose de toute façon de quelques réglages pour combattre la tendance, en particulier si cela se met à glisser franchement. Sur les sauts, le Gunner BL ne déçoit pas non plus. Le châssis ayant le plus souvent tendance à conserver une assiette stable et qui au pire se rattrape facilement en jouant de l'accélérateur ou du frein une fois en l'air. Pour nous mettre dans la peau d'un débutant, nous accomplirons la deuxième partie de notre test en essayant les différents mode prévus par la carte de programmation. En particulier, les niveaux 1 et 2 du " Mode Démarrage ". Dans ces conditions, le Gunner BL devient nettement plus apprivoisable et prévisible. A recommander si vous débutez dans la catégorie. Tout au moins durant vos premiers packs pour que vous puissiez vous familiariser avec l'engin.



Conclusion
En résumé, le Gunner BL est une auto qui peut se montrer aussi calme que joueuse presque sur commande. Ce qui dépendra en réalité de votre style de pilotage. Les "brutes" de la gâchette apprécieront en elle toute la bestialité de la puissance brushless pour aller s'entraîner sur circuit dans l'espoir de faire "péter" les chronos. Les pilotes plus pondérés n'auront aussi aucun mal à se faire plaisir en pilotant l'engin tout en finesse avec des trajectoires coulées. L'auto s'adaptant finalement à ces deux styles de pilotage. Doté d'un moteur rageur et d'une mécanique à la fois simple et bien organisée, le Gunner BL ne devrait pas avoir grand mal à convaincre une clientèle désireuse d'acquérir un tout terrain à la fois performant, simple à utiliser et à entretenir. L'engin affichant de surcroît un look bien sympathique qui n'est pas pour déplaire.


On a aimé
_ Le kit vraiment complet et vraiment prêt à fonctionner
_ La finition des amortisseurs
_ Les performances moteur
_ Les différents mode de programmation (en option)

On a regretté

_ Support d'antenne un peu léger
_ Le manque de grip latéral des pneus de série



Fiche technique
Marque : MHDPro
Modèle : Gunner BL
Distributeur : MHDPro
Usage : Loisir
Propulsion : Electrique
Moteur : brushless 1900Kv
Contrôleur : 80 Ampères programmable
Echelle : 1/8ème
Châssis : Plaque en aluminium T6 de 3 mm d'épaisseur
Transmission : 4 x 4 par cardans (Homocinétiques à l'avant), entièrement sur roulements à billes
Différentiel : x 3 à pignons coniques + couronne centrale métal
Radio : MHD 3S à volant en 2,4 GHz
Présentation : RTR




Close