Close

Mhdfly Tiny 530 Bl Rtf

Nouveau

Attachment 19611

MHDFly Tiny 530 BL RTF
hélico : mhdfly, tiny530bl, rtf, z705001,

Le domaine de l'hélico R/C renferme parfois quelques pépites cachées, dont ce nouveau fer de lance signé MHDFly qui s'est avéré des plus bluffants à prendre en mains. Un hélico pour faire ses premiers pas qui tient donc toutes ses promesses.

Scientific MHD, nous propose un grand frère : le Tiny 530 BL, qui fait suite au Tiny 400. Importateur d’une large gamme d’hélicoptères radiocommandés électriques de la classe 100 à 500, ce distributeur s’oriente de plus en plus vers la mise sur le marché d’ensembles « combo » prêts à voler. Le principal intérêt de cette classe 500 est de pouvoir effectuer des vols en extérieur, même avec un vent faible, ou en salle indoor, car il s'agit bien entendu d'hélicos non polluants comme un thermique. Pour l'heure, le volume du Tiny 530 BL facilite un bon visuel et sa masse est un gage de stabilité. Ce modèle fait partie de la gamme débutant à pas fixe. Ainsi, chaque modéliste en herbe pourra choisir en toute connaissance le modèle qui lui convient.

Attachment 19614
Le Tiny 530 BL de chez MHD Fly est un hélicoptère RTF livré complet et prêt à voler. Un modèle qui s'adresse en particulier aux débutants.

Attachment 19655
A la base, le Tiny 530 BL est un hélico à pas fixe qui a été conçu pour voler en extérieur. Seule précaution à prendre dans ce cas : s'assurer d'un vent nul où presque.

Quelques spécifications techniques du 530 BL
Le Tiny 530 BL est un modèle réduit d’hélicoptère à pas fixe. C’est donc la variation de la vitesse du moteur qui permet au modèle de décoller et de se déplacer en l’air. Le diamètre du rotor principal mesure 530 millimètres (d’où l’appellation de Tiny 530). Diamètre qui détermine, rappelons-le, la classe de l’hélico. Le terme " BL " signifiant d'autre part que le moteur qui anime le rotor principal est un moteur électrique " brushless " sans charbons. Ce type de moteur est bien plus puissant et endurant que les anciens moteurs à charbons. Alimenté par une batterie Li-Po de 7.4 v, cet ensemble électrique est un vrai plus pour la catégorie du modèle et permet des vols de l’ordre de 5 minutes. Quant à l’anticouple (encore appelé rotor de queue), il est constitué d’un moteur classique et d’une hélice de queue de 133 millimètres. Ces deux moteurs sont gérés par une carte électronique qui rassemble le récepteur en 2.4 Ghz et le gyroscope. Les soudures réalisées à bord de celle-ci sont de bonne qualité. Il est à noter que le contrôleur du moteur BL est indépendant, comme sur les plus gros modèles d’hélicoptères.

Attachment 19616
Le rotor principal mesure 53 centimètres d'envergure.

Attachment 19618
MHDFly a doté le Tiny 530 BL d'un moteur brushless qui se révélera particulièrement endurant sur la durée d'utilisation.

Attachment 19619
L'anticouple reçoit quant à lui un moteur classique à charbons. Une protection est dédiée au moteur à sa couronne d'entraînement.

Attachment 19620
Le rotor de queue entraîne une hélice de 133 mm de diamètre.

Attachment 19621
Un accu Li-Po 2S de 7,4 v assure l'alimentation du moteur et de la partie électronique présente à bord. L'emplacement de l'accu comporte un bridage par cavalier.

Attachment 19622
Voici la carte électronique par le biais de laquelle l'alimentation des deux moteurs du Tiny 530 BL s'effectue. Le récepteur en 2,4 Ghz et le gyroscpoe sont également couplés au sein de cette carte.

Ouverture de la boite

A la réception du colis, on découvre une boîte plutôt imposante de 70 cm de long sur 25 cm de haut. Elle est particulièrement décorée, et d’un simple coup d’œil, nous avons à disposition toutes les informations essentielles pour se faire une idée du domaine d’utilisation de l’hélicoptère. Comme dans la plupart des cas d’hélicoptères radiocommandés prêts à voler (RTF), l’emballage est soigné. Il protège correctement le modèle et peut servir de mallette de transport car il est muni d’une poignée. Il est donc aisé d’emmener avec soi son engin favori au terrain ou en salle indoor. A l’ouverture de la boite, chaque élément composant le combo trouve sa place, bien calé, pouvant ainsi supporter des transports parfois longs sans crainte pour l’acheteur. Avec cet hélicoptère Tiny 530 BL sont livrés, l’émetteur radio en 2.4Ghz, un chargeur pour l’accu de propulsion, son alimentation 220 v, ainsi qu'une batterie Li-Po 2S de 1500mAh, et dans le fond de la boîte la notice en Français. Gageons enfin qu'en cas de crash, le kit est équipé de pièces détachées. On trouve à cet effet une paire de pâles principales et une hélice pour le rotor arrière. En cas de nécessité, en se rapportant à la nomenclature des pièces dans la notice, on pourra d'autre part facilement commander toutes les pièces de rechange souhaitées. De même, il faut souligner que grâce à l’illustration d’un éclaté de la machine, le démontage des pièces à remplacer reste accessible à tous.

Attachment 19623
On réceptionnera cet hélico dans une boîte de 70 centimètres de long qui fait également office de valise de transport grâce à sa poignée intégrée.

Attachment 19624
Le Tiny 530 BL MHDFly est livré avec cet émetteur 4 voies à manches en 2,4 Ghz qui est à garnir de 4 piles ou d'accus de type LR6 (non fournis) pour pouvoir fonctionner.

Attachment 19625
Le kit est complet. Il propose un petit chargeur muni d'une prise d'équilibrage. Le tout étant à brancher sur une prise de 220 v pour recharger l'accu Li-Po de l'hélico.

Attachment 19626
L'accu Li-Po 2S de 7,4 v livré dans la boîte est un modèle de 1500 mA qui assure une autonomie en vol d'environ 5 minutes pas plus.

Attachment 19627
Une paire de pales principales et une hélice de rotor arrière sont fournies en complément, en guise de pièces de rechange.

Attachment 19628
La notice en Français vous permettra de vous familiariser en un temps record avec l'hélico. Elle a été conçue pour les novices, allant même jusqu'à vous expliquer toutes les différences qui existent par exemple entre le mode 1 et le mode 2.

La radio
La radio est un modèle en 2.4 Ghz dont la portée s'évalue à environ 150 mètres. Ce qui est tout à fait suffisant, car un hélicoptère, même de ce volume, engendre déjà de gros problèmes de visualisation à son pilote lorsqu'il est éloigné à plus d’une vingtaine de mètres de ce dernier. Toutes les programmations sont en revanche figées. Le boîtier de l’émetteur est équipé d’un moyen d’accroche pour un tour de cou et son équilibre est parfait. D'autre par, cette radio est livrée en mode 2 mais elle peut aisément passer du mode 1 au mode 4 simplement en basculant un interrupteur situé sur la face avant du boîtier (le bouton est logé au dessus de l'interrupteur de mise en route), et ce, sans le moindre recours à de l'outillage. Cet équipement constitue un plus incontestable, il faut le souligner. C'est sans nul doute un point fort par rapport au hélicos concurrents du même type, qui font eux abstraction d'un tel équipement ! L'alimentation de l'émetteur est confiée à 4 piles LR6 (non fournies). Elles viendront se loger dans un emplacement fermé par une trappe sur la face arrière du boîtier. Celui-ci est dépourvu de prise de charge, pour ceux qui auraient prévu de placer des accus rechargeables. Conséquence de quoi, il faudra les sortir et les mettre en charge à l’extérieur. L'écran LCD de cette radio fournit en revanche toutes les informations nécessaires au pilote. On retrouve les fonctions de base d’une radio classique. Un voyant s’allume pour indiquer que la radio est en fonction. Un interrupteur est disponible pour allumer et éteindre le projecteur situé sous la canopy, à l’avant de l’hélico. Nous trouvons sinon à bord deux sticks (manches) de commande, un bouton poussoir qui permet de modifier l’influence du rotor de queue L/H (Low / Hight), puis encore un deuxième bouton poussoir ayant une fonction D/R (Dual rate) avec deux valeurs prédéfinies jouant sur le débattement des servos du plateau cyclique. Cela permet de faire face à un vent faible et de conserver le contrôle du Tiny 530 BL. L’écran LCD permet enfin de visualiser la valeur de charge des piles ou des accus, la position occupée par les trims digitaux et la position des sticks.

Attachment 19629
La radio est prévue pour recevoir un tour de cou. Sa programmation demeure assez sommaire et très simple. Au dessus de l'interrupteur, un bouton poussoir permet de passer du mode 1 au mode 2 en un clin d'oeil, sans la moindre intervention mécanique. Le top assurément !

Attachment 19630
Le bas de cet émetteur est constitué d'un écran à cristaux de bonnes dimensions qui permet de visualiser toutes les corrections apportées depuis les trims de l'émetteur par exemple.

Attachment 19631
Un paddle numérique est situé à droite du boîtier. Celui-ci permet d'allumer le phare qui est situé sous la canopy, dans le cadre de vols semi-nocturnes.

Attachment 19632
De nombreuses informations sont disponibles sur l'écran LCD. A commencer par un indicateur de portée qui est situé en haut à gauche de l'écran, puis un indicateur de tension des accus situé à l'opposé.

Attachment 19635
L'écran permet également de visualiser la position des trims sur chacune des 4 voies.

Attachment 19638
En fonction de l'option retenue, l'émetteur du Tiny 530 BL vous permettra de commander la fonction plein gaz à partir du manche de droit comme ici (mode 1) ou bien à contrario d'intervenir sur la fonction piqué vers l'avant, ou cabrage à partir de ce même stick, dans le cas où vous avez sélectionné l'option mode 2.

Attachment 19636
Ce bouton d'assignation qui est situé dans le coin gauche de l'émetteur intervient sur l'anticouple et modifiera la sensibilité de l'hélico en vol.

Attachment 19637
Le bouton d'assignation situé dans le coin droit du boîtier est non affecté. Autrement dit, il n'active aucune fonction particulière.

L’hélicoptère
Les dessous de la machine se découvrent une fois la canopy (ou cabine) déposée. Une grande couronne en matière plastique est fixée à l’axe du rotor principal par une vis bloquant sa rotation. Elle est attaquée par le pignon du moteur en métal et anime la rotation du rotor principal. Le châssis est constitué de flancs métalliques assemblés entre eux par des vis. Ces derniers accueillent tous les actionneurs. La fabrication de l’ensemble est de bonne facture. Les découpes sont propres et précises. La carte électronique (récepteur + gyroscope) est intégrée à un support dédié bien fixé. Cette platine reçoit l’antenne et les différentes connectiques des servos et auxiliaires. Le contrôleur du moteur vient s’ajouter à l’ensemble par un collage double face sous la carte. En dessous de la carte électronique, un autre support accueille l’accu Li-Po 2S maintenu dans son emplacement par un bridage par cavalier en plastique. Le moteur à cage tournante extérieure (outrunner) est protégé par un écran mécanique qui l’entoure. Ce dispositif présente l’avantage d’éviter le contact direct fortuit entre le corps du moteur et un câble électrique ou les doigts du pilote. De son côté, la poutre de queue métallique est creuse. Elle laisse passer les fils d’alimentation du moteur arrière, et porte le stabilisateur horizontal auquel viennent se fixer les haubans raidisseurs. Le moteur arrière du rotor de queue est démultiplié par un étage, et les différentes parties tournantes sont protégées par un capotage intégral, gage de robustesse. Le plateau cyclique est en matière plastique plutôt bien dimensionné, muni de gros renforts sur les points d’ancrage des biellettes. A noter que les biellettes sont toutes les mêmes et donc interchangeables. La tête de rotor est constituée de parties en matière plastique, renforcées par des parties métalliques au niveau des pieds de pâles. La barre de Bell qui sert de stabilisateur gyroscopique comporte les contrepoids habituels et culmine tout en haut de l’axe de rotor, sous le frein de rotor qui termine l’axe de rotor. D'autre part, les pales particulièrement bien équilibrées sont en matière plastique.

Attachment 19639
La canopy du Tiny 530 BL est réalisée en lexan très souple et arrive pré décorée comme on peut voir ici.

Attachment 19640
La canopy du Tiny 530 BL s'extrait très facilement du corps de l'hélico et s'emboîte en force pour ce qui concerne le remontage.

Attachment 19641
Le châssis du Tiny est formé par deux flancs métalliques en aluminium assemblés entre eux par des vis.

Attachment 19642
La structure principale du Tiny 530 BL fleure bon la qualité. Elle s'avère bien rigide et comporte quelques allègements bienvenus pour ne pas trop pénaliser l'hélico une fois en vol.

Attachment 19643
Cette grande couronne plastique est solidaire de l’axe du rotor principal. Elle est attaquée par le pignon moteur métallique et anime la rotation du rotor principal.

Attachment 19646
La poutre de queue métallique est creuse. Elle laisse passer les fils d’alimentation du moteur arrière, et porte le stabilisateur horizontal auquel viennent se fixer les haubans raidisseurs.

Attachment 19647
Le moteur arrière du rotor de queue est démultiplié par un étage.

Attachment 19648
La barre de Bell stabilisatrice comporte deux contrepoids comme celui-ci.

Attachment 19649
L'intérieur de la structure principale reçoit l'antenne et les différentes connectiques servos et des auxiliaires.

Attachment 19651
Deux petits servos comme ceux-ci occupent la partie arrière de l'hélicoptère.

Attachment 19615
En dépit de leur absence de réglage, les biellettes qui équipent le plateau cyclique sont toutes les mêmes, et donc interchangeables.

Attachment 19656
Le plateau cyclique est en matière plastique plutôt bien dimensionné. Il est muni de gros renforts sur les points d’ancrage des biellettes.

Attachment 19652
La façade avant du Tiny 530 BL dispose d'un phare longue portée qui permet de réaliser des vols semi-nocturnes.

Attachment 19657
La façade gauche du Tiny 530 BL comporte un interrupteur à mettre sur la position " on " après avoir allumé en premier l'émetteur, ainsi qu'une entrée pour raccorder la prise de l'accu d'alimentation.

Charge de l’accu

L’alimentation du Tiny 530 BL est réalisée par un accu Li-Po 2s de 1500mAh qui doit être chargé à l'aide du chargeur spécifique fourni dans le combo. Dans un premier temps, mieux vaudra ne pas utiliser un autre chargeur que celui-ci, au risque de créer un incendie. Prenez plutôt conseil auprès de votre détaillant concernant le choix d'un chargeur plus sophistiqué. Concernant la procédure de charge, celle-ci est expliquée dans la notice d’utilisation. Le temps de charge avoisine les 45 minutes. La durée de charge est fonction de la durée de décharge infligée et de l’âge de l’accu. Et rappelez-vous que pendant le vol, dès l’apparition d’une baisse du régime moteur, il ne faudra pas hésiter à poser l’hélico pour éviter une décharge trop importante qui peut porter préjudice à la durée de vie de l’accu.

Le vol
Au sortir de la boîte, il y a lieu impérativement de s’assurer que la machine ne parte pas dans tous les sens. Pour ce faire, il faut mettre un peu de gaz et observer son comportement juste avant le décollage. Cela peut nécessiter de faire quelques corrections à l’aide des trims pour avoir un hélico le plus immobile possible lorsqu’il est en stationnaire. Une fois le décollage effectué, le Tiny 530 BL de notre essai a fait l’objet de légères corrections au trim sur les ailerons et au niveau de la profondeur. Le stationnaire a ainsi rapidement été obtenu et l'hélico est devenu très stable. Comme le Tiny 530 BL est un hélico à pas fixe, seule la commande des gaz permet de gérer l’altitude. Attention lors des descentes de ne pas trop couper les gaz, car le ralentissement excessif du rotor principal conduit à son instabilité. Un hélico à pas fixe pouvant vite devenir incontrôlable et l’atterrissage pouvant être dans ce cas douloureux ! Une fois en l’air, la stabilité de notre machine d'essai sera très bonne. Les translations lentes sont aisées, même si elles demandent une certaine concentration pour faire évoluer l'hélico à la même altitude. Une mauvaise gestion des gaz provoquera en revanche une translation en faisant le yoyo.

Attachment 19653

Par vent nul, le stationnaire se tient pratiquement 5 secondes sans nécessiter de correction de la part du pilote. Même les pirouettes sont concentriques sans la moindre dérive à gérer. En revanche, le moindre petit coup de vent emporte le Tiny 530 BL et exige du pilote une certaine rigueur pour ne pas voir l’engin trop s’éloigner et devoir le ramener expressément. Attention aussi à la perte de vue du modèle au delà de sa zone d’évolution. Celle-ci doit se limiter à une dizaine de mètres environ autour de soi. A l’occasion de translations plus rapides, on retrouve sinon le défaut chronique de tous les hélicos à pas fixe : l’autocabrage. Le Tiny 530 BL n’échappe pas au phénomène. Pour garder le nez de l’hélico vers le bas et l’empêcher de cabrer, il faudra pousser énergiquement sur la commande de profondeur. C'est un phénomène qui aura même tendance à s'amplifier en fonction de l'intensité du vent. Pas question bien sûr de faire de la voltige aux commandes de cet hélico. Seuls les modèles à pas variables sont capables d’exécuter des vols dos, des loopings, des tonneaux et autres figures acrobatiques. Le Tiny 530 BL reste un modèle exclusivement dédié à l’apprentissage pour les débutants. Un bon moyen pour eux de découvrir les joies du pilotage d’un engin volant à priori bizarre et compliqué et défiant les lois de la physique élémentaire que représente l'hélicoptère en règle générale. En particulier lorsque le modèle revient vers soi. Le pilote découvre à l'occasion la notion d’inversion de commande. Il faut donner des ordres contraires à la bonne direction souhaitée. Un dernier mot à propos du petit projecteur présent sur la machine. Avec un peu de pratique, on pourra l'allumer et l'éteindre en plein vol sans risquer le crash pour faire une petite animation en nocturne !

Attachment 19654

Conclusion
Le Tiny 530 BL est un hélicoptère électrique de taille moyenne à pas fixe de bonne facture. Scientific MHD offre un produit fini décoré, prêt à voler, utilisable en salle, et qui permet à de jeunes pilotes de facilement prendre en mains un hélico à pas variable. Bref un bon hélicoptère ludique à souhait. Son design sympathique et bien visible lui donnant l’allure d’un gros modèle.

Les plus
_ Hélico très stable et facile à prendre en mains
_ Emetteur Mode 1/Mode 2
_ Pack RTF complet

Les moins
_ Autonomie limitée (prévoir un 2ème accu)
_ Pas de vol possible en cas de vent

Fiche technique
Marque : MHDFly
Modèle : Tiny 530 BL
Type : Hélico à pas fixe
Distributeur : Scientific/MHD
Usage : Loisir
Propulsion : Electrique
Moteur : Brushless à cage tournante externe
Accu : MHDFly 1500 mA (2S)
Structure : Aluminium à double plaque
Radio : MHDFly 4 voies à manches en 2,4 Ghz
Présentation : RTF

En savoir plus

Attachment 19611

MHDFly Tiny 530 BL RTF
hélico : mhdfly, tiny530bl, rtf, z705001,

Le domaine de l'hélico R/C renferme parfois quelques pépites cachées, dont ce nouveau fer de lance signé MHDFly qui s'est avéré des plus bluffants à prendre en mains. Un hélico pour faire ses premiers pas qui tient donc toutes ses promesses.

Scientific MHD, nous propose un grand frère : le Tiny 530 BL, qui fait suite au Tiny 400. Importateur d’une large gamme d’hélicoptères radiocommandés électriques de la classe 100 à 500, ce distributeur s’oriente de plus en plus vers la mise sur le marché d’ensembles « combo » prêts à voler. Le principal intérêt de cette classe 500 est de pouvoir effectuer des vols en extérieur, même avec un vent faible, ou en salle indoor, car il s'agit bien entendu d'hélicos non polluants comme un thermique. Pour l'heure, le volume du Tiny 530 BL facilite un bon visuel et sa masse est un gage de stabilité. Ce modèle fait partie de la gamme débutant à pas fixe. Ainsi, chaque modéliste en herbe pourra choisir en toute connaissance le modèle qui lui convient.

Attachment 19614
Le Tiny 530 BL de chez MHD Fly est un hélicoptère RTF livré complet et prêt à voler. Un modèle qui s'adresse en particulier aux débutants.

Attachment 19655
A la base, le Tiny 530 BL est un hélico à pas fixe qui a été conçu pour voler en extérieur. Seule précaution à prendre dans ce cas : s'assurer d'un vent nul où presque.

Quelques spécifications techniques du 530 BL
Le Tiny 530 BL est un modèle réduit d’hélicoptère à pas fixe. C’est donc la variation de la vitesse du moteur qui permet au modèle de décoller et de se déplacer en l’air. Le diamètre du rotor principal mesure 530 millimètres (d’où l’appellation de Tiny 530). Diamètre qui détermine, rappelons-le, la classe de l’hélico. Le terme " BL " signifiant d'autre part que le moteur qui anime le rotor principal est un moteur électrique " brushless " sans charbons. Ce type de moteur est bien plus puissant et endurant que les anciens moteurs à charbons. Alimenté par une batterie Li-Po de 7.4 v, cet ensemble électrique est un vrai plus pour la catégorie du modèle et permet des vols de l’ordre de 5 minutes. Quant à l’anticouple (encore appelé rotor de queue), il est constitué d’un moteur classique et d’une hélice de queue de 133 millimètres. Ces deux moteurs sont gérés par une carte électronique qui rassemble le récepteur en 2.4 Ghz et le gyroscope. Les soudures réalisées à bord de celle-ci sont de bonne qualité. Il est à noter que le contrôleur du moteur BL est indépendant, comme sur les plus gros modèles d’hélicoptères.

Attachment 19616
Le rotor principal mesure 53 centimètres d'envergure.

Attachment 19618
MHDFly a doté le Tiny 530 BL d'un moteur brushless qui se révélera particulièrement endurant sur la durée d'utilisation.

Attachment 19619
L'anticouple reçoit quant à lui un moteur classique à charbons. Une protection est dédiée au moteur à sa couronne d'entraînement.

Attachment 19620
Le rotor de queue entraîne une hélice de 133 mm de diamètre.

Attachment 19621
Un accu Li-Po 2S de 7,4 v assure l'alimentation du moteur et de la partie électronique présente à bord. L'emplacement de l'accu comporte un bridage par cavalier.

Attachment 19622
Voici la carte électronique par le biais de laquelle l'alimentation des deux moteurs du Tiny 530 BL s'effectue. Le récepteur en 2,4 Ghz et le gyroscpoe sont également couplés au sein de cette carte.

Ouverture de la boite

A la réception du colis, on découvre une boîte plutôt imposante de 70 cm de long sur 25 cm de haut. Elle est particulièrement décorée, et d’un simple coup d’œil, nous avons à disposition toutes les informations essentielles pour se faire une idée du domaine d’utilisation de l’hélicoptère. Comme dans la plupart des cas d’hélicoptères radiocommandés prêts à voler (RTF), l’emballage est soigné. Il protège correctement le modèle et peut servir de mallette de transport car il est muni d’une poignée. Il est donc aisé d’emmener avec soi son engin favori au terrain ou en salle indoor. A l’ouverture de la boite, chaque élément composant le combo trouve sa place, bien calé, pouvant ainsi supporter des transports parfois longs sans crainte pour l’acheteur. Avec cet hélicoptère Tiny 530 BL sont livrés, l’émetteur radio en 2.4Ghz, un chargeur pour l’accu de propulsion, son alimentation 220 v, ainsi qu'une batterie Li-Po 2S de 1500mAh, et dans le fond de la boîte la notice en Français. Gageons enfin qu'en cas de crash, le kit est équipé de pièces détachées. On trouve à cet effet une paire de pâles principales et une hélice pour le rotor arrière. En cas de nécessité, en se rapportant à la nomenclature des pièces dans la notice, on pourra d'autre part facilement commander toutes les pièces de rechange souhaitées. De même, il faut souligner que grâce à l’illustration d’un éclaté de la machine, le démontage des pièces à remplacer reste accessible à tous.

Attachment 19623
On réceptionnera cet hélico dans une boîte de 70 centimètres de long qui fait également office de valise de transport grâce à sa poignée intégrée.

Attachment 19624
Le Tiny 530 BL MHDFly est livré avec cet émetteur 4 voies à manches en 2,4 Ghz qui est à garnir de 4 piles ou d'accus de type LR6 (non fournis) pour pouvoir fonctionner.

Attachment 19625
Le kit est complet. Il propose un petit chargeur muni d'une prise d'équilibrage. Le tout étant à brancher sur une prise de 220 v pour recharger l'accu Li-Po de l'hélico.

Attachment 19626
L'accu Li-Po 2S de 7,4 v livré dans la boîte est un modèle de 1500 mA qui assure une autonomie en vol d'environ 5 minutes pas plus.

Attachment 19627
Une paire de pales principales et une hélice de rotor arrière sont fournies en complément, en guise de pièces de rechange.

Attachment 19628
La notice en Français vous permettra de vous familiariser en un temps record avec l'hélico. Elle a été conçue pour les novices, allant même jusqu'à vous expliquer toutes les différences qui existent par exemple entre le mode 1 et le mode 2.

La radio
La radio est un modèle en 2.4 Ghz dont la portée s'évalue à environ 150 mètres. Ce qui est tout à fait suffisant, car un hélicoptère, même de ce volume, engendre déjà de gros problèmes de visualisation à son pilote lorsqu'il est éloigné à plus d’une vingtaine de mètres de ce dernier. Toutes les programmations sont en revanche figées. Le boîtier de l’émetteur est équipé d’un moyen d’accroche pour un tour de cou et son équilibre est parfait. D'autre par, cette radio est livrée en mode 2 mais elle peut aisément passer du mode 1 au mode 4 simplement en basculant un interrupteur situé sur la face avant du boîtier (le bouton est logé au dessus de l'interrupteur de mise en route), et ce, sans le moindre recours à de l'outillage. Cet équipement constitue un plus incontestable, il faut le souligner. C'est sans nul doute un point fort par rapport au hélicos concurrents du même type, qui font eux abstraction d'un tel équipement ! L'alimentation de l'émetteur est confiée à 4 piles LR6 (non fournies). Elles viendront se loger dans un emplacement fermé par une trappe sur la face arrière du boîtier. Celui-ci est dépourvu de prise de charge, pour ceux qui auraient prévu de placer des accus rechargeables. Conséquence de quoi, il faudra les sortir et les mettre en charge à l’extérieur. L'écran LCD de cette radio fournit en revanche toutes les informations nécessaires au pilote. On retrouve les fonctions de base d’une radio classique. Un voyant s’allume pour indiquer que la radio est en fonction. Un interrupteur est disponible pour allumer et éteindre le projecteur situé sous la canopy, à l’avant de l’hélico. Nous trouvons sinon à bord deux sticks (manches) de commande, un bouton poussoir qui permet de modifier l’influence du rotor de queue L/H (Low / Hight), puis encore un deuxième bouton poussoir ayant une fonction D/R (Dual rate) avec deux valeurs prédéfinies jouant sur le débattement des servos du plateau cyclique. Cela permet de faire face à un vent faible et de conserver le contrôle du Tiny 530 BL. L’écran LCD permet enfin de visualiser la valeur de charge des piles ou des accus, la position occupée par les trims digitaux et la position des sticks.

Attachment 19629
La radio est prévue pour recevoir un tour de cou. Sa programmation demeure assez sommaire et très simple. Au dessus de l'interrupteur, un bouton poussoir permet de passer du mode 1 au mode 2 en un clin d'oeil, sans la moindre intervention mécanique. Le top assurément !

Attachment 19630
Le bas de cet émetteur est constitué d'un écran à cristaux de bonnes dimensions qui permet de visualiser toutes les corrections apportées depuis les trims de l'émetteur par exemple.

Attachment 19631
Un paddle numérique est situé à droite du boîtier. Celui-ci permet d'allumer le phare qui est situé sous la canopy, dans le cadre de vols semi-nocturnes.

Attachment 19632
De nombreuses informations sont disponibles sur l'écran LCD. A commencer par un indicateur de portée qui est situé en haut à gauche de l'écran, puis un indicateur de tension des accus situé à l'opposé.

Attachment 19635
L'écran permet également de visualiser la position des trims sur chacune des 4 voies.

Attachment 19638
En fonction de l'option retenue, l'émetteur du Tiny 530 BL vous permettra de commander la fonction plein gaz à partir du manche de droit comme ici (mode 1) ou bien à contrario d'intervenir sur la fonction piqué vers l'avant, ou cabrage à partir de ce même stick, dans le cas où vous avez sélectionné l'option mode 2.

Attachment 19636
Ce bouton d'assignation qui est situé dans le coin gauche de l'émetteur intervient sur l'anticouple et modifiera la sensibilité de l'hélico en vol.

Attachment 19637
Le bouton d'assignation situé dans le coin droit du boîtier est non affecté. Autrement dit, il n'active aucune fonction particulière.

L’hélicoptère
Les dessous de la machine se découvrent une fois la canopy (ou cabine) déposée. Une grande couronne en matière plastique est fixée à l’axe du rotor principal par une vis bloquant sa rotation. Elle est attaquée par le pignon du moteur en métal et anime la rotation du rotor principal. Le châssis est constitué de flancs métalliques assemblés entre eux par des vis. Ces derniers accueillent tous les actionneurs. La fabrication de l’ensemble est de bonne facture. Les découpes sont propres et précises. La carte électronique (récepteur + gyroscope) est intégrée à un support dédié bien fixé. Cette platine reçoit l’antenne et les différentes connectiques des servos et auxiliaires. Le contrôleur du moteur vient s’ajouter à l’ensemble par un collage double face sous la carte. En dessous de la carte électronique, un autre support accueille l’accu Li-Po 2S maintenu dans son emplacement par un bridage par cavalier en plastique. Le moteur à cage tournante extérieure (outrunner) est protégé par un écran mécanique qui l’entoure. Ce dispositif présente l’avantage d’éviter le contact direct fortuit entre le corps du moteur et un câble électrique ou les doigts du pilote. De son côté, la poutre de queue métallique est creuse. Elle laisse passer les fils d’alimentation du moteur arrière, et porte le stabilisateur horizontal auquel viennent se fixer les haubans raidisseurs. Le moteur arrière du rotor de queue est démultiplié par un étage, et les différentes parties tournantes sont protégées par un capotage intégral, gage de robustesse. Le plateau cyclique est en matière plastique plutôt bien dimensionné, muni de gros renforts sur les points d’ancrage des biellettes. A noter que les biellettes sont toutes les mêmes et donc interchangeables. La tête de rotor est constituée de parties en matière plastique, renforcées par des parties métalliques au niveau des pieds de pâles. La barre de Bell qui sert de stabilisateur gyroscopique comporte les contrepoids habituels et culmine tout en haut de l’axe de rotor, sous le frein de rotor qui termine l’axe de rotor. D'autre part, les pales particulièrement bien équilibrées sont en matière plastique.

Attachment 19639
La canopy du Tiny 530 BL est réalisée en lexan très souple et arrive pré décorée comme on peut voir ici.

Attachment 19640
La canopy du Tiny 530 BL s'extrait très facilement du corps de l'hélico et s'emboîte en force pour ce qui concerne le remontage.

Attachment 19641
Le châssis du Tiny est formé par deux flancs métalliques en aluminium assemblés entre eux par des vis.

Attachment 19642
La structure principale du Tiny 530 BL fleure bon la qualité. Elle s'avère bien rigide et comporte quelques allègements bienvenus pour ne pas trop pénaliser l'hélico une fois en vol.

Attachment 19643
Cette grande couronne plastique est solidaire de l’axe du rotor principal. Elle est attaquée par le pignon moteur métallique et anime la rotation du rotor principal.

Attachment 19646
La poutre de queue métallique est creuse. Elle laisse passer les fils d’alimentation du moteur arrière, et porte le stabilisateur horizontal auquel viennent se fixer les haubans raidisseurs.

Attachment 19647
Le moteur arrière du rotor de queue est démultiplié par un étage.

Attachment 19648
La barre de Bell stabilisatrice comporte deux contrepoids comme celui-ci.

Attachment 19649
L'intérieur de la structure principale reçoit l'antenne et les différentes connectiques servos et des auxiliaires.

Attachment 19651
Deux petits servos comme ceux-ci occupent la partie arrière de l'hélicoptère.

Attachment 19615
En dépit de leur absence de réglage, les biellettes qui équipent le plateau cyclique sont toutes les mêmes, et donc interchangeables.

Attachment 19656
Le plateau cyclique est en matière plastique plutôt bien dimensionné. Il est muni de gros renforts sur les points d’ancrage des biellettes.

Attachment 19652
La façade avant du Tiny 530 BL dispose d'un phare longue portée qui permet de réaliser des vols semi-nocturnes.

Attachment 19657
La façade gauche du Tiny 530 BL comporte un interrupteur à mettre sur la position " on " après avoir allumé en premier l'émetteur, ainsi qu'une entrée pour raccorder la prise de l'accu d'alimentation.

Charge de l’accu

L’alimentation du Tiny 530 BL est réalisée par un accu Li-Po 2s de 1500mAh qui doit être chargé à l'aide du chargeur spécifique fourni dans le combo. Dans un premier temps, mieux vaudra ne pas utiliser un autre chargeur que celui-ci, au risque de créer un incendie. Prenez plutôt conseil auprès de votre détaillant concernant le choix d'un chargeur plus sophistiqué. Concernant la procédure de charge, celle-ci est expliquée dans la notice d’utilisation. Le temps de charge avoisine les 45 minutes. La durée de charge est fonction de la durée de décharge infligée et de l’âge de l’accu. Et rappelez-vous que pendant le vol, dès l’apparition d’une baisse du régime moteur, il ne faudra pas hésiter à poser l’hélico pour éviter une décharge trop importante qui peut porter préjudice à la durée de vie de l’accu.

Le vol
Au sortir de la boîte, il y a lieu impérativement de s’assurer que la machine ne parte pas dans tous les sens. Pour ce faire, il faut mettre un peu de gaz et observer son comportement juste avant le décollage. Cela peut nécessiter de faire quelques corrections à l’aide des trims pour avoir un hélico le plus immobile possible lorsqu’il est en stationnaire. Une fois le décollage effectué, le Tiny 530 BL de notre essai a fait l’objet de légères corrections au trim sur les ailerons et au niveau de la profondeur. Le stationnaire a ainsi rapidement été obtenu et l'hélico est devenu très stable. Comme le Tiny 530 BL est un hélico à pas fixe, seule la commande des gaz permet de gérer l’altitude. Attention lors des descentes de ne pas trop couper les gaz, car le ralentissement excessif du rotor principal conduit à son instabilité. Un hélico à pas fixe pouvant vite devenir incontrôlable et l’atterrissage pouvant être dans ce cas douloureux ! Une fois en l’air, la stabilité de notre machine d'essai sera très bonne. Les translations lentes sont aisées, même si elles demandent une certaine concentration pour faire évoluer l'hélico à la même altitude. Une mauvaise gestion des gaz provoquera en revanche une translation en faisant le yoyo.

Attachment 19653

Par vent nul, le stationnaire se tient pratiquement 5 secondes sans nécessiter de correction de la part du pilote. Même les pirouettes sont concentriques sans la moindre dérive à gérer. En revanche, le moindre petit coup de vent emporte le Tiny 530 BL et exige du pilote une certaine rigueur pour ne pas voir l’engin trop s’éloigner et devoir le ramener expressément. Attention aussi à la perte de vue du modèle au delà de sa zone d’évolution. Celle-ci doit se limiter à une dizaine de mètres environ autour de soi. A l’occasion de translations plus rapides, on retrouve sinon le défaut chronique de tous les hélicos à pas fixe : l’autocabrage. Le Tiny 530 BL n’échappe pas au phénomène. Pour garder le nez de l’hélico vers le bas et l’empêcher de cabrer, il faudra pousser énergiquement sur la commande de profondeur. C'est un phénomène qui aura même tendance à s'amplifier en fonction de l'intensité du vent. Pas question bien sûr de faire de la voltige aux commandes de cet hélico. Seuls les modèles à pas variables sont capables d’exécuter des vols dos, des loopings, des tonneaux et autres figures acrobatiques. Le Tiny 530 BL reste un modèle exclusivement dédié à l’apprentissage pour les débutants. Un bon moyen pour eux de découvrir les joies du pilotage d’un engin volant à priori bizarre et compliqué et défiant les lois de la physique élémentaire que représente l'hélicoptère en règle générale. En particulier lorsque le modèle revient vers soi. Le pilote découvre à l'occasion la notion d’inversion de commande. Il faut donner des ordres contraires à la bonne direction souhaitée. Un dernier mot à propos du petit projecteur présent sur la machine. Avec un peu de pratique, on pourra l'allumer et l'éteindre en plein vol sans risquer le crash pour faire une petite animation en nocturne !

Attachment 19654

Conclusion
Le Tiny 530 BL est un hélicoptère électrique de taille moyenne à pas fixe de bonne facture. Scientific MHD offre un produit fini décoré, prêt à voler, utilisable en salle, et qui permet à de jeunes pilotes de facilement prendre en mains un hélico à pas variable. Bref un bon hélicoptère ludique à souhait. Son design sympathique et bien visible lui donnant l’allure d’un gros modèle.

Les plus
_ Hélico très stable et facile à prendre en mains
_ Emetteur Mode 1/Mode 2
_ Pack RTF complet

Les moins
_ Autonomie limitée (prévoir un 2ème accu)
_ Pas de vol possible en cas de vent

Fiche technique
Marque : MHDFly
Modèle : Tiny 530 BL
Type : Hélico à pas fixe
Distributeur : Scientific/MHD
Usage : Loisir
Propulsion : Electrique
Moteur : Brushless à cage tournante externe
Accu : MHDFly 1500 mA (2S)
Structure : Aluminium à double plaque
Radio : MHDFly 4 voies à manches en 2,4 Ghz
Présentation : RTF
Close