Close

Hobbytech Spirit Evo Rtr

Nouveau

hobbytech spirit evo rtr réf : 1.spirit.evo1. voiture thermique radiocommandée à l'échelle 1/8th.
Hobbytech Spirit Evo RTR
tt 1/8 : hobbytech, spiritevortr, 1.spirit.evo1,

Dans le cadre du rajeunissement de sa gamme auto, le distributeur et fabricant Français Imodel vient de commercialiser une nouvelle version thermique de son TT 1/8ème Spirit RTR baptisée " Evo ". Il faut s'attendre à du changement à bord.

A l'instar de l'EPX2 brushless dont nous vous avons brossé brièvement le portrait il y a quelques semaines et sur lequel nous reviendrons plus en détail dans quelque temps, ce nouveau TT reprend les fondamentaux de base du Spirit de la marque dont les liaisons au sol sont davantage typées compétition. Même si cette auto reste une voiture de loisir pur jus. Ce que traduit d'entrée de jeu sa commercialisation sous le mode RTR. Comme sur la majeure partie des modèles roulants de la gamme 2015 chez Hobbytech, la partie esthétique a été revue et corrigée. La carrosserie en particulier, dévoile une décoration plus attrayante qui a été confiée à un spécialiste du genre : l'Italien Bitty Design. Le modèle Pitbull qui officie déjà sur la version Spirit RTR ayant par ailleurs été conservé, avec sa cabine proéminente qui protège efficacement la culasse du moteur. A la réception, l'emballage nous place en présence d'une auto entièrement montée sur laquelle il reste cependant le filtre à air à mettre en place. Son support est déjà installé sur le carburateur. Il ne reste plus qu'à placer les deux mousses huilées livrées aux côtés de l'auto. Cette nouvelle version 2015 est d'autre part fournie avec un nouvel émetteur à volant en 2,4 Ghz très minimaliste de marque Konect. Le boîtier fait très plastique et son volant fait abstraction de toute gaine en mousse. En revanche, la radio est hyper légère et sa prise en mains reste agréable. Elle comporte juste les réglages nécessaires pour aligner les trims et l'ATV (dual rate), et fonctionne avec 4 piles ou accus type LR6 non fournis. La base de l'auto s'appuyant sur un châssis en aluminium classique à bords latéraux relevés et plié sous la cellule avant.


Le Spirit Evo RTR de chez Hobbytech revient accompagné d'une nouvelle carrosserie " Pitbull " avec une cabine avancée dont la déco est signée Bitty Design.


Cette carrosserie est prédécoupée et protège les ailettes de la culasse moteur de manière efficace.


Les coloris de cette nouvelle version sont résolument plus modernes.


L'aileron a également été visé par la nouvelle décoration.


Le Spirit Evo RTR de chez Hobbytech est dérivé du Spirit RTR du même fabricant. Ce TT 1/8ème thermique sera davantage indiqué pour les débutants pour effectuer ses premiers pas.


Ce tout terrain thermique à l'échelle 1/8ème arrive tout assemblé et ne nécessite qu'une préparation minimale avant de pouvoir rouler.


Un nouvel émetteur en 2,4 Ghz de marque Konect se joint au package.


Les réglages se limitent au strict minimum. On recense des inverseurs de sens de rotation pour les servos, ainsi qu'un ATV (dual rate) et des trims pour corriger les neutres.


La radio possède un socle très stable.


La radio fonctionne avec l'aide de 4 piles ou accus type LR6 non fournis.


Deux mousses déjà huilées sont livrées dans la boîte pour garnir le filtre à air.


Voici à quoi ressemble le filtre à air une fois les 2 mousses ovales mises en place.


Le châssis est un classique du genre, avec ses bords latéraux légèrement relevés et la pliure que l'on distingue sous la cellule avant.

Equipement radio
A nouvelle radio, nouvel équipement servo ! Le Spirit Evo RTR 2015 adopte de nouveaux modèles de marque Konect équipés de palonniers renforcés qui envoient encore davantage. Leur couple passe à 7 kilos, pour une vitesse déjà très rapide de 0,13 degrés. Ces servos proposant de surcroît un pignon métal en sortie. Signalons en outre la présence de deux compartiments bien distincts pour recevoir le récepteur, à l'avant, et le boîtier porte piles (à garnir de 4 piles ou d'accus) à l'arrière, ainsi que la présence d'un interrupteur protégé par une gaine souple en caoutchouc.


La platine radio de l'auto met en avant une implantation rationnelle. De nouveaux servos plus puissants font leur apparition.


Le servo de direction est un modèle de marque Konect qui délivre 7 kilos de couple pour une vitesse qui s'établit à 0,13 sec. Ce servo comporte d'autre part des pignons métal.


Le compartiment arrière de cette platine radio reçoit le boîtier porte piles (à garnir de 4 éléments avant emploi), puis un interrupteur protégé par une gaine en caoutchouc.


Il est vivement recommandé de remplacer dès que possible le boîtier porte piles par un véritable accu câblé bien plus fiable au niveau des contacts.


Le compartiment avant est verrouillé par deux goupilles et contient le récepteur.

Train avant
Celui-ci est charpenté à partir d'une double triangulation qui reçoit elle-même des pas inversés sur la partie supérieure de façon à pouvoir ajuster le carrossage statique des roues. Ces bras de suspension sont renforcés par de multiples croisillons. Ceux de la partie inférieure comportent des fraisages à leur extrémités de manière à ce que les porte fusées puissent parvenir en butée d'angle sans être gênés dans leur amplitude. Ils comportent d'autre part 3 ancrages pour fixer les amortisseurs. Cette cellule reste associée à un save servo réglable en dureté dont l'effet Ackerman pourra évoluer sur deux ancrages. Elle dispose d'étriers plastiques combinés à des porte fusées et d'un support de suspension ajouré de 3 mm d'épaisseur qui comporte 3 positions pour régler l'inclinaison des amortisseurs. Sur la partie supérieure, les triangles laissent supposer un réglage possible de l'angle de châsse. Mais en réalité, il s'agit d'une fourberie. Les petites cales visibles à l'oeil nu étant seulement là pour rattraper le jeu longitudinal des bras. Hormis cela, point de barre antiroulis sur ce train. Un élément que l'on pourra néanmoins se procurer en option.


Le train avant comporte une double triangulation et des pas inversés pour ajuster le carrossage et le pincement


Le train avant du Spirit Evo RTR possède des réglages suffisants pour effectuer ses premiers pas en tout terrain.


Les triangles supérieurs sont bien proportionnés et comportent une biellette à pas inversés incrustée qui permet d'agir sur le carrossage des roues en statique.


Les bras de suspension inférieurs comportent 3 positions pour modifier l'inclinaison des amortisseurs.


Les porte fusées sont solidaires d'étriers fixes qui ne permettent pas de faire évoluer l'angle de châsse.


A la différence de son homologue arrière, le train avant comporte une cale en aluminium pour soutenir les bras inférieurs de la triangulation. En revanche, point de barre antiroulis.


Les pas inversés facilitent la mise au point.


Les bras supérieurs du train avant sont maintenus en place de chaque côte de leur support par des petites cales. Leur présence s'explique seulement pour régler le jeu longitudinal.


Le support amortisseurs avant est un modèle de 3 mm d'épaisseur qui offre 3 positions pour les amortisseurs.


Les triangles inférieurs avant comportent un fraisage bien visible qui libère le passage des porte fusées, quelle que soit la position de la suspension.


L'Ackerman du save servo est réglable sur deux positions.

Train arrière
La cellule arrière réplique à son homologue avant en substituant des tirants réglables sur rotules aux triangles de la partie supérieure. Comme à l'avant, les bras inférieurs comportent 3 ancrages pour fixer les amortisseurs. Les carters de cellule sont également pourvus de cales en plastique qui comprennent des inserts gradués pour ajuster le pincement et l'angle d'anti-cabrage. En revanche, toujours pas de barre antiroulis sur cet essieu. Le support amortisseurs tâchera de compenser ce manque avec ses 4 ancrages de suspension et ses 6 ancrages supplémentaires pour ajuster la prise de carrossage à l'enfoncement. Comme à l'avant, il s'agit d'un modèle de 3 mm d'épaisseur. Nous trouvons encore des porte fusées " intelligents " par l'intermédiaire desquels vous pourrez faire varier l'empattement du véhicule sur une plage d'environ 5 mm via des cales mobiles. Ces derniers sont équipés d'une petite vis accessible par une clé Allen qui permet d'injecter du lubrifiant pour graisser les roulements. Pour terminer, la cellule est complétée par un support aileron réglable sur 8 positions.


Le train arrière est très typé course lui aussi. Mais il est livré sans barre antiroulis, c'est dommage !


La cale de pincement arrière est en plastique injecté. Elle reçoit des inserts réglables numérotés.


Les tirants arrière sont pourvus de pas inversés. Ils reçoivent des petites vis pour régler la garde au sol du châssis.


Les porte fusées intègrent une vis par l'intermédiaire de laquelle on pourra lubrifier les roulements à billes !


Une poutre en nylon injecté vient renforcer le châssis sur la partie arrière.


Le support arrière est également en 3 mm d'épaisseur. Il comporte 4 fixations pour retenir les amortisseurs.


Six prises de carrossage pourront être activées à l'arrière via le support.


Les porte fusées arrière comportent 3 ancrages pour fixer les tirants de carrossage.


Le support aileron comporte de nombreux réglages d'inclinaison.

Suspension
Sur ce point, l'équipement diffère sensiblement de celui entrevu à bord de la version Spirit RTR plus musclée. Celle-ci recevant des amortisseurs big bore usinés de 16 millimètres de diamètre. Le Spirit Evo RTR bénéficie quant à lui de modèles moins sophistiqués en aluminium qui se distinguent par leurs corps lisses de seulement 13 mm de diamètre. Le réglage de tension des ressorts s'effectuera ici par le biais de cales à emboîter en force sur chacun des corps.



Les amortisseurs reviennent un cran en arrière en rapport de ceux découverts il y a quelques mois à bord de la version Spirit RTR. Ce sont des modèles de seulement 13 mm de diamètre. Ils disposent de corps lisses en aluminium.


Les fixations supérieures sont sécurisées par cet hexagone en acier et par cet écrou nylstop.

Transmission
Les liaisons aux roues sont assurées par des cardans CVD à l'avant et par des modèles à boules goupillées sur la partie arrière. Le coeur de la transmission s'appuyant sur 24 roulements à billes étanches. Dans les cellules, des couples coniques en 13/43 veilleront à assurer la fiabilité des engrenages pour accompagner les deux différentiels à pignons coniques à seulement deux satellites. La transmission centrale comporte un troisième différentiel qui abrite deux disques ventilés en acier et un système de plaquettes dotées de garnitures progressives. Pour terminer, l'auto reste équipée de pneus " Rocket " à mini picots montés sur des jantes à bâtons. L'ensemble venant s'ajuster sur des hexagones de roues en aluminium anodisé de 17 mm de diamètre.



La transmission centrale comporte un troisième différentiel à pignons coniques, ainsi qu'une couronne métallique et un double frein avec réglage de prépondérance entre les deux essieux.


Les disques de frein sont des modèles ventilés en acier accompagnés de plaquettes à garniture progressives.


Les roulements à billes montés à bord sont de qualité. Ils sont flasqués.


Les pneus " Rocket " à mini picots sont montés sur des jantes à batons.

Moteur
Le Spirit Evo RTR conserve un moteur GO 21 de 3,5 cm3 équipé d'un lanceur à tirette similaire à celui que l'on retrouve à bord du Spirit RTR. A quelques exceptions prêt ! L'échappement in line chromé à double chambre ayant ici cédé la place à un modèle plus basique à l'ancienne équipé d'une durite de liaison. Ce qui n'occultera en rien de son bon fonctionnement à venir. Ce carter reçoit une culasse haute de refroidissement composée de 9 ailettes de 57 mm de diamètre, ainsi qu'un carburateur semi métallique à unique vis de reprise. L'embrayage campe en revanche sur ses positions. On conserve donc un 3 points pourvu de masselottes carbone et de ressorts de rappel en épingle. A noter aussi que le réservoir qui l'accompagne est équipé d'une plaque anti-salissures et d'un filtre à carburant incorporé.



Cette auto est proposée avec un moteur Go Engine 21 de 3,5 cm3 équipé d'un lanceur incorporé.


Le moteur dispose d'une culasse haute de 9 ailettes de 57 mm de diamètre. Le filtre à air est déjà positionné sur le carburateur, mais il reste encore à installer ses deux mousses huilées avant d'effectuer le tout premier démarrage.


Le Spirit Evo RTR possède un simple échappement en aluminium muni d'un coude classique et d'une durite pour assurer le raccord.


Le carburateur est composé de parties en aluminium et de parties en nylon chargées de fibres composites. Ces parties striées veillent à limiter le phénomène de vapor lock qui se manifeste avec la chaleur.


Ces cales moteurs ventilées sont réglables dans le sens de la largeur et de la longueur, de sorte qu'il vous sera très aisé de remplacer le moteur d'origine si vous désirez passer un jour à la vitesse supérieure. Imodel distribuant également pour votre info la légendaire marque Picco.


Le carburateur possède une seule vis de reprise pour faciliter le réglage.


Le réservoir comporte une plaque anti-salissures ainsi qu'un filtre à carburant interne.

Conclusion
Cette auto conçue pour débuter tient son pari. Celui-ci consistant à proposer à la clientèle un produit qui soit déjà suffisamment abouti pour mettre le pied à l'étrier à la catégorie, mais sans pour autant rendre la note finale trop salée. Le Spirit Evo RTR conserve quand même une certaine modularité. A ce titre, sachez que l'on pourra facilement remplacer par la suite les supports de suspension et les amortisseurs plus basiques de cette série par ceux plus classieux de la version Spirit RTR et recourir encore à une multitude d'options disponibles au catalogue.

On a aimé
_ Le nouveau look très réussi
_ Les caractéristiques des servos d'origine
_ La base éprouvée de la motorisation

On a moins apprécié
_ Pas de barres antiroulis à l'arrière
_ Cales plastiques à l'arrière



Fiche technique
Marque : Hobbytech
Modèle : Spirit Evo RTR
Distributeur : Imodel
Usage : Loisir
Propulsion : Thermique
Moteur : Go Engine 21 (3,5 cm3)
Echelle : 1/8ème
Châssis : Plaque en aluminium à bords relevés de 3 mm d'épaisseur
Transmission : 4 x 4 par cardans CVD + droits
Différentiel : x 3 à pignons coniques
Poids relevé : 3,450 kg sans le plein du réservoir
Présentation : RTR





En savoir plus

hobbytech spirit evo rtr réf : 1.spirit.evo1. voiture thermique radiocommandée à l'échelle 1/8th.
Hobbytech Spirit Evo RTR
tt 1/8 : hobbytech, spiritevortr, 1.spirit.evo1,

Dans le cadre du rajeunissement de sa gamme auto, le distributeur et fabricant Français Imodel vient de commercialiser une nouvelle version thermique de son TT 1/8ème Spirit RTR baptisée " Evo ". Il faut s'attendre à du changement à bord.

A l'instar de l'EPX2 brushless dont nous vous avons brossé brièvement le portrait il y a quelques semaines et sur lequel nous reviendrons plus en détail dans quelque temps, ce nouveau TT reprend les fondamentaux de base du Spirit de la marque dont les liaisons au sol sont davantage typées compétition. Même si cette auto reste une voiture de loisir pur jus. Ce que traduit d'entrée de jeu sa commercialisation sous le mode RTR. Comme sur la majeure partie des modèles roulants de la gamme 2015 chez Hobbytech, la partie esthétique a été revue et corrigée. La carrosserie en particulier, dévoile une décoration plus attrayante qui a été confiée à un spécialiste du genre : l'Italien Bitty Design. Le modèle Pitbull qui officie déjà sur la version Spirit RTR ayant par ailleurs été conservé, avec sa cabine proéminente qui protège efficacement la culasse du moteur. A la réception, l'emballage nous place en présence d'une auto entièrement montée sur laquelle il reste cependant le filtre à air à mettre en place. Son support est déjà installé sur le carburateur. Il ne reste plus qu'à placer les deux mousses huilées livrées aux côtés de l'auto. Cette nouvelle version 2015 est d'autre part fournie avec un nouvel émetteur à volant en 2,4 Ghz très minimaliste de marque Konect. Le boîtier fait très plastique et son volant fait abstraction de toute gaine en mousse. En revanche, la radio est hyper légère et sa prise en mains reste agréable. Elle comporte juste les réglages nécessaires pour aligner les trims et l'ATV (dual rate), et fonctionne avec 4 piles ou accus type LR6 non fournis. La base de l'auto s'appuyant sur un châssis en aluminium classique à bords latéraux relevés et plié sous la cellule avant.


Le Spirit Evo RTR de chez Hobbytech revient accompagné d'une nouvelle carrosserie " Pitbull " avec une cabine avancée dont la déco est signée Bitty Design.


Cette carrosserie est prédécoupée et protège les ailettes de la culasse moteur de manière efficace.


Les coloris de cette nouvelle version sont résolument plus modernes.


L'aileron a également été visé par la nouvelle décoration.


Le Spirit Evo RTR de chez Hobbytech est dérivé du Spirit RTR du même fabricant. Ce TT 1/8ème thermique sera davantage indiqué pour les débutants pour effectuer ses premiers pas.


Ce tout terrain thermique à l'échelle 1/8ème arrive tout assemblé et ne nécessite qu'une préparation minimale avant de pouvoir rouler.


Un nouvel émetteur en 2,4 Ghz de marque Konect se joint au package.


Les réglages se limitent au strict minimum. On recense des inverseurs de sens de rotation pour les servos, ainsi qu'un ATV (dual rate) et des trims pour corriger les neutres.


La radio possède un socle très stable.


La radio fonctionne avec l'aide de 4 piles ou accus type LR6 non fournis.


Deux mousses déjà huilées sont livrées dans la boîte pour garnir le filtre à air.


Voici à quoi ressemble le filtre à air une fois les 2 mousses ovales mises en place.


Le châssis est un classique du genre, avec ses bords latéraux légèrement relevés et la pliure que l'on distingue sous la cellule avant.

Equipement radio
A nouvelle radio, nouvel équipement servo ! Le Spirit Evo RTR 2015 adopte de nouveaux modèles de marque Konect équipés de palonniers renforcés qui envoient encore davantage. Leur couple passe à 7 kilos, pour une vitesse déjà très rapide de 0,13 degrés. Ces servos proposant de surcroît un pignon métal en sortie. Signalons en outre la présence de deux compartiments bien distincts pour recevoir le récepteur, à l'avant, et le boîtier porte piles (à garnir de 4 piles ou d'accus) à l'arrière, ainsi que la présence d'un interrupteur protégé par une gaine souple en caoutchouc.


La platine radio de l'auto met en avant une implantation rationnelle. De nouveaux servos plus puissants font leur apparition.


Le servo de direction est un modèle de marque Konect qui délivre 7 kilos de couple pour une vitesse qui s'établit à 0,13 sec. Ce servo comporte d'autre part des pignons métal.


Le compartiment arrière de cette platine radio reçoit le boîtier porte piles (à garnir de 4 éléments avant emploi), puis un interrupteur protégé par une gaine en caoutchouc.


Il est vivement recommandé de remplacer dès que possible le boîtier porte piles par un véritable accu câblé bien plus fiable au niveau des contacts.


Le compartiment avant est verrouillé par deux goupilles et contient le récepteur.

Train avant
Celui-ci est charpenté à partir d'une double triangulation qui reçoit elle-même des pas inversés sur la partie supérieure de façon à pouvoir ajuster le carrossage statique des roues. Ces bras de suspension sont renforcés par de multiples croisillons. Ceux de la partie inférieure comportent des fraisages à leur extrémités de manière à ce que les porte fusées puissent parvenir en butée d'angle sans être gênés dans leur amplitude. Ils comportent d'autre part 3 ancrages pour fixer les amortisseurs. Cette cellule reste associée à un save servo réglable en dureté dont l'effet Ackerman pourra évoluer sur deux ancrages. Elle dispose d'étriers plastiques combinés à des porte fusées et d'un support de suspension ajouré de 3 mm d'épaisseur qui comporte 3 positions pour régler l'inclinaison des amortisseurs. Sur la partie supérieure, les triangles laissent supposer un réglage possible de l'angle de châsse. Mais en réalité, il s'agit d'une fourberie. Les petites cales visibles à l'oeil nu étant seulement là pour rattraper le jeu longitudinal des bras. Hormis cela, point de barre antiroulis sur ce train. Un élément que l'on pourra néanmoins se procurer en option.


Le train avant comporte une double triangulation et des pas inversés pour ajuster le carrossage et le pincement


Le train avant du Spirit Evo RTR possède des réglages suffisants pour effectuer ses premiers pas en tout terrain.


Les triangles supérieurs sont bien proportionnés et comportent une biellette à pas inversés incrustée qui permet d'agir sur le carrossage des roues en statique.


Les bras de suspension inférieurs comportent 3 positions pour modifier l'inclinaison des amortisseurs.


Les porte fusées sont solidaires d'étriers fixes qui ne permettent pas de faire évoluer l'angle de châsse.


A la différence de son homologue arrière, le train avant comporte une cale en aluminium pour soutenir les bras inférieurs de la triangulation. En revanche, point de barre antiroulis.


Les pas inversés facilitent la mise au point.


Les bras supérieurs du train avant sont maintenus en place de chaque côte de leur support par des petites cales. Leur présence s'explique seulement pour régler le jeu longitudinal.


Le support amortisseurs avant est un modèle de 3 mm d'épaisseur qui offre 3 positions pour les amortisseurs.


Les triangles inférieurs avant comportent un fraisage bien visible qui libère le passage des porte fusées, quelle que soit la position de la suspension.


L'Ackerman du save servo est réglable sur deux positions.

Train arrière
La cellule arrière réplique à son homologue avant en substituant des tirants réglables sur rotules aux triangles de la partie supérieure. Comme à l'avant, les bras inférieurs comportent 3 ancrages pour fixer les amortisseurs. Les carters de cellule sont également pourvus de cales en plastique qui comprennent des inserts gradués pour ajuster le pincement et l'angle d'anti-cabrage. En revanche, toujours pas de barre antiroulis sur cet essieu. Le support amortisseurs tâchera de compenser ce manque avec ses 4 ancrages de suspension et ses 6 ancrages supplémentaires pour ajuster la prise de carrossage à l'enfoncement. Comme à l'avant, il s'agit d'un modèle de 3 mm d'épaisseur. Nous trouvons encore des porte fusées " intelligents " par l'intermédiaire desquels vous pourrez faire varier l'empattement du véhicule sur une plage d'environ 5 mm via des cales mobiles. Ces derniers sont équipés d'une petite vis accessible par une clé Allen qui permet d'injecter du lubrifiant pour graisser les roulements. Pour terminer, la cellule est complétée par un support aileron réglable sur 8 positions.


Le train arrière est très typé course lui aussi. Mais il est livré sans barre antiroulis, c'est dommage !


La cale de pincement arrière est en plastique injecté. Elle reçoit des inserts réglables numérotés.


Les tirants arrière sont pourvus de pas inversés. Ils reçoivent des petites vis pour régler la garde au sol du châssis.


Les porte fusées intègrent une vis par l'intermédiaire de laquelle on pourra lubrifier les roulements à billes !


Une poutre en nylon injecté vient renforcer le châssis sur la partie arrière.


Le support arrière est également en 3 mm d'épaisseur. Il comporte 4 fixations pour retenir les amortisseurs.


Six prises de carrossage pourront être activées à l'arrière via le support.


Les porte fusées arrière comportent 3 ancrages pour fixer les tirants de carrossage.


Le support aileron comporte de nombreux réglages d'inclinaison.

Suspension
Sur ce point, l'équipement diffère sensiblement de celui entrevu à bord de la version Spirit RTR plus musclée. Celle-ci recevant des amortisseurs big bore usinés de 16 millimètres de diamètre. Le Spirit Evo RTR bénéficie quant à lui de modèles moins sophistiqués en aluminium qui se distinguent par leurs corps lisses de seulement 13 mm de diamètre. Le réglage de tension des ressorts s'effectuera ici par le biais de cales à emboîter en force sur chacun des corps.



Les amortisseurs reviennent un cran en arrière en rapport de ceux découverts il y a quelques mois à bord de la version Spirit RTR. Ce sont des modèles de seulement 13 mm de diamètre. Ils disposent de corps lisses en aluminium.


Les fixations supérieures sont sécurisées par cet hexagone en acier et par cet écrou nylstop.

Transmission
Les liaisons aux roues sont assurées par des cardans CVD à l'avant et par des modèles à boules goupillées sur la partie arrière. Le coeur de la transmission s'appuyant sur 24 roulements à billes étanches. Dans les cellules, des couples coniques en 13/43 veilleront à assurer la fiabilité des engrenages pour accompagner les deux différentiels à pignons coniques à seulement deux satellites. La transmission centrale comporte un troisième différentiel qui abrite deux disques ventilés en acier et un système de plaquettes dotées de garnitures progressives. Pour terminer, l'auto reste équipée de pneus " Rocket " à mini picots montés sur des jantes à bâtons. L'ensemble venant s'ajuster sur des hexagones de roues en aluminium anodisé de 17 mm de diamètre.



La transmission centrale comporte un troisième différentiel à pignons coniques, ainsi qu'une couronne métallique et un double frein avec réglage de prépondérance entre les deux essieux.


Les disques de frein sont des modèles ventilés en acier accompagnés de plaquettes à garniture progressives.


Les roulements à billes montés à bord sont de qualité. Ils sont flasqués.


Les pneus " Rocket " à mini picots sont montés sur des jantes à batons.

Moteur
Le Spirit Evo RTR conserve un moteur GO 21 de 3,5 cm3 équipé d'un lanceur à tirette similaire à celui que l'on retrouve à bord du Spirit RTR. A quelques exceptions prêt ! L'échappement in line chromé à double chambre ayant ici cédé la place à un modèle plus basique à l'ancienne équipé d'une durite de liaison. Ce qui n'occultera en rien de son bon fonctionnement à venir. Ce carter reçoit une culasse haute de refroidissement composée de 9 ailettes de 57 mm de diamètre, ainsi qu'un carburateur semi métallique à unique vis de reprise. L'embrayage campe en revanche sur ses positions. On conserve donc un 3 points pourvu de masselottes carbone et de ressorts de rappel en épingle. A noter aussi que le réservoir qui l'accompagne est équipé d'une plaque anti-salissures et d'un filtre à carburant incorporé.



Cette auto est proposée avec un moteur Go Engine 21 de 3,5 cm3 équipé d'un lanceur incorporé.


Le moteur dispose d'une culasse haute de 9 ailettes de 57 mm de diamètre. Le filtre à air est déjà positionné sur le carburateur, mais il reste encore à installer ses deux mousses huilées avant d'effectuer le tout premier démarrage.


Le Spirit Evo RTR possède un simple échappement en aluminium muni d'un coude classique et d'une durite pour assurer le raccord.


Le carburateur est composé de parties en aluminium et de parties en nylon chargées de fibres composites. Ces parties striées veillent à limiter le phénomène de vapor lock qui se manifeste avec la chaleur.


Ces cales moteurs ventilées sont réglables dans le sens de la largeur et de la longueur, de sorte qu'il vous sera très aisé de remplacer le moteur d'origine si vous désirez passer un jour à la vitesse supérieure. Imodel distribuant également pour votre info la légendaire marque Picco.


Le carburateur possède une seule vis de reprise pour faciliter le réglage.


Le réservoir comporte une plaque anti-salissures ainsi qu'un filtre à carburant interne.

Conclusion
Cette auto conçue pour débuter tient son pari. Celui-ci consistant à proposer à la clientèle un produit qui soit déjà suffisamment abouti pour mettre le pied à l'étrier à la catégorie, mais sans pour autant rendre la note finale trop salée. Le Spirit Evo RTR conserve quand même une certaine modularité. A ce titre, sachez que l'on pourra facilement remplacer par la suite les supports de suspension et les amortisseurs plus basiques de cette série par ceux plus classieux de la version Spirit RTR et recourir encore à une multitude d'options disponibles au catalogue.

On a aimé
_ Le nouveau look très réussi
_ Les caractéristiques des servos d'origine
_ La base éprouvée de la motorisation

On a moins apprécié
_ Pas de barres antiroulis à l'arrière
_ Cales plastiques à l'arrière



Fiche technique
Marque : Hobbytech
Modèle : Spirit Evo RTR
Distributeur : Imodel
Usage : Loisir
Propulsion : Thermique
Moteur : Go Engine 21 (3,5 cm3)
Echelle : 1/8ème
Châssis : Plaque en aluminium à bords relevés de 3 mm d'épaisseur
Transmission : 4 x 4 par cardans CVD + droits
Différentiel : x 3 à pignons coniques
Poids relevé : 3,450 kg sans le plein du réservoir
Présentation : RTR





Close