Close

Mhdpro Gunner Gp V2

Nouveau

essai du gunner gp v2 mhdpro réf : z630001. nouveau tt 1/8ème thermique 4 x 4 distribué par scientific/mhd.
MHDPro Gunner GP V2
tt 1/8 : mhdpro, gunnergpv2, z630001,

Le Gunner BL s'est trouvé un petit frère jumeau en la personne de ce nouveau tout terrain thermique à l'échelle 1/8ème rebaptisé pour la circonstance en GP V2. Un modèle de loisir qui ne manque pas d'atouts comme nous allons le vérifier, et dont le pilotage diffère sensiblement de son homologue électrique.

Un buggy complet
Le terrain de prédilection favori de ce nouveau châssis, c’est bien sûr le loisir. Une raison qui explique que vous découvrirez l'engin prémonté au sortir de son emballage. Ce qui vous évitera de disperser quelques heures à jouer du tournevis pour parvenir à vos fins. La voiture est fournie avec un émetteur MHD3S 3 voies à volant en 2,4 Ghz pourvu d'un accu Li-Po 1S extra plat de type " accu de téléphone portable " de 800 mA. La recharge de cet accu sera effectuée en connectant le cordon USB fourni à l'une des prises correspondantes de votre ordinateur. L’embrayage trois points, le filtre à air, le coude d’échappement et le pot font partie de l’équipement de base. Un mot à ce sujet, car bien qu’il ne possède aucun numéro concernant son éventuelle homologation, l’échappement se présente comme un vrai résonateur avec un système de double chambre interne. Il ne servira en revanche que pour le loisir. Et pour les pilotes qui prendraient en mains pour la première fois un modèle radiocommandé comme ce buggy, sachez que son fabricant MHDPro vous donne aussi la possibilité d'acquérir l'engin dans une seconde version nommée combo. Concrètement, ce combo contient tous les éléments non fournis qui seront nécessaires au démarrage. Nous trouvons dans l'ordre un accu de réception câblé de 1600 mA de capacité, un petit chargeur secteur pour recharger l'accu en question, un chauffe bougie avec son chargeur, ainsi qu'une pipette pour faire le plein de carburant. A ce stade, seul le carburant restera encore à ajouter. MhdPro recommande exclusivement le carburant Model Technics en 5% pour le rodage, puis en 10,16 ou 25% une fois le moteur rodé.


Le Gunner GP V2 MHDPro est un TT 1/8ème thermique de loisir.


La voiture est livrée prémontée en 2 versions basique ou combo.


Le Gunner GP V2 s'est révélé plus facile à piloter sur circuit en rapport de son homologue brushless.

essai du gunner gp v2 mhdpro réf : z630001. nouveau tt 1/8ème thermique 4 x 4 distribué par scientific/mhd.
La carrosserie de cette version thermique diffère quelque peu par rapport à celle de la version électrique de cette même auto.


Des découpes supplémentaires ont vu le jour pour laisser passer l'immense culasse du moteur et pour pouvoir accéder au réservoir.


Un émetteur MHD3S 3 voies à volant en 2,4 Ghz pourvu d'un accu Li-Po 1S extra plat de type " accu téléphone " de 800 mA de capacité équipe cette radio en série.


L'accu de type téléphone portable est vraiment tip top !


L'émetteur se recharge à partir d'une prise USB d'ordinateur à l'aide du cordon fourni.


L'échappement est en aluminium. Il n'est pas homologué mais possède un système interne à double chambre.


La seconde version combo de l'engin est fournie avec un accu de réception câblé de 1600 mA de capacité, un petit chargeur secteur pour recharger l'accu en question, un chauffe bougie avec son chargeur, ainsi qu'une pipette pour faire le plein de carburant.


Nous avons testé le nouveau Gunner GP V2 avec le carburant Model Technics préconisé par MHDPro.

Sans surprise
L’autopsie de l’auto permettra de se rendre compte rapidement de l’authenticité du produit. Celui-ci tient la route et annonce clairement ses intentions. La base mécanique s'approprie un châssis en aluminium T6 anodisé de 3 millimètres d'épaisseur. Des bavettes font fait leur apparition sur cette version thermique. Elle protègeront les périphériques centraux. Le Gunner GP V2 compose sinon avec une nouvelle platine radio en nylon injecté. Elle possède un servo de direction à pignon métal annoncé pour 10 kilos de couple. La platine possède un support intégré pour loger une puce de chronométrage. Puis deux compartiments, dont l'un renferme le micro récepteur en 2,4 Ghz présent sur la machine, puis l'autre les accus. Ces derniers devront impérativement être câblés en 3 + 2 pour pouvoir fermer le boîtier. Le réservoir possède de son côté un énorme bouchon de remplissage. Il est équipé d'un anneau qui facilité la prise en mains durant les phases de ravitaillement. Ce dernier comporte également des parties ménagées pour pouvoir fixer les durites d’alimentation " aux petite oignons ", sans qu’elles ne viennent frotter contre l’échappement ou la couronne centrale.


Un châssis en en aluminium T6 anodisé de 3 millimètres d'épaisseur équipe ce TT.


Des bavettes font fait leur apparition sur cette version thermique. Elles protègeront les périphériques centraux.


Le Gunner GP V2 compose sinon avec une nouvelle platine radio en nylon injecté.


Le servo de direction de série comporte des pignons métalliques et celui-ci est annoncé pour 10 kilos de couple.


Le compartiment de gauche renferme le micro récepteur en 2,4 Ghz présent sur la machine


Voici le second compartiment à accus. Ces derniers devront impérativement être câblés en 3 + 2 pour pouvoir fermer le boîtier.


L'accu de format 3 + 2 est livré avec la formule combo.


Les pneus d'origine sont exactement les mêmes que ceux de la versino électrique.

Moteur
Un moteur Force de 3,5 cm3 est installé d'origine à bord de ce tout terrain. Celui-ci fonctionne à la perfection. Il bénéficie d'un carter traité et possède une culasse proéminente haute de 10 ailettes. MHDPro le livre complet avec sa bougie. Le carburateur est un classique du genre à corps en fibres composites. Celui-ci ne possède qu'une seule vis de reprise logée à l'intérieur du boisseau coulissant de façon à faciliter sa mise au point.


Ce moteur est relié à un embrayage 3 points et à une cloche montée sur roulements à billes.



Le moteur Force de 3,5 cm3 marche à la perfection.



Le moteur est équipé d'une culasse haute forte de 10 ailettes.


Le carter est traité.


Le carburateur ne dispose que d'une seule vis de reprise pour faciliter sa mise au point.

Train avant
Il s'agit d'un modèle à double triangulation dont les bras sont équipés de biellettes à pas inversés pour pouvoir régler le carrossage des roues. Même chose à la direction où les barres reliées aux porte fusées comportent des réglages à pas inversés. Cet essieu est doté d'une barre antiroulis réglable de 2,4 mm de diamètre. Ses triangles supérieurs pourront être ajustés sur deux seuils (en hauteur) de façon à induire 2 prise de carrossage différentes à l'enfoncement. Ce qui donnera une voiture plus directive ou plus à l'aise dans les parties bosselées, au choix. Le Gunner GP V2 comporte une direction sur étriers associée à des porte fusées en aluminium moulé. Les liaisons aux roues étant assurées par des cardans homocinétiques en acier. Nous trouvons encore un save servo réglable en dureté avec 3 réglages de l'Ackerman.


Le train avant est un modèle à double triangulation dont les bras sont équipés de biellettes à pas inversés pour pouvoir régler le carrossage des roues.


Les barres de direction comportent des pas inversés.


La cellule avant bénéficie d'une barre antiroulis réglable de 2,4 mm de diamètre.


Les triangles supérieurs peuvent être ajustés sur deux seuils (en hauteur) de façon à induire 2 prise de carrossage différentes à l'enfoncement.


La direction sur étriers est associée à des porte fusées en aluminium moulé.


Les liaisons aux roues sont confiées à des cardans homocinétiques en acier.


Le save servo réglable en dureté.


La direction pourra être plus ou moins vive en entrée de courbe selon le réglages d'Ackerman choisi. 3 ancrages sont disponibles.

Train arrière
Celui-ci est tout aussi complet. La cellule comporte une barre antiroulis réglable de 2,8 mm de diamètre et un support amortisseurs pourvu de 4 réglages de prises de carrossage à l'enfoncement. L'angle de pincement demeure en revanche invariable. Il est fixé à 3 degrés par la cale qui vient siéger en porte à faux du châssis. Le train arrière est structuré avec des cardans droits à boules goupillées. Les porte fusées qui sont situés aux extrémités des bras de suspension comportent 4 ancrages pour faire évoluer la prise de carrossage à l'enfoncement.


Le train arrière comporte une barre antiroulis réglable de 2,8 mm de diamètre.


Le support amortisseurs possède 4 réglages de prises de carrossage à l'enfoncement.


L'angle de pincement est fixé à 3 degrés par la cale qui vient siéger en porte à faux du châssis.


Le train arrière est structuré avec des cardans droits à boules goupillées.


Les bras de suspension s'avèrent robustes et bien proportionnés.


Des biellettes à pas inversés assurent des réglages rapides.


Les porte fusées qui sont situés aux extrémités des bras de suspension comportent 4 ancrages pour faire évoluer la prise de carrossage à l'enfoncement.

Suspension
Si la triangulation demeure somme toute pour le moins classique et n’appelle aucun commentaire particulier, les amortisseurs sont en revanche largement inspirés des mécaniques Japonaises de renom qui sillonnent les circuits et les podiums actuellement. Ils dévoilent des corps en aluminium filetés et traités de 17 mm de diamètre et sont pourvus de tiges de 3,5 millimètres de section. Le guidage et l’étanchéité sont exemplaires grâce à la présence de joints en silicone bien étanches.


Les amortisseurs sont pourvus de corps en aluminium filetés et traités de 17 mm de diamètre.


Le guidage et l’étanchéité de la suspension sont exemplaires grâce à la présence de joints en silicone bien étanches.


Le train avant dispose d'un support à 3 ancrages.

Transmission centrale
Au chapitre de la transmission, les motifs de satisfaction ne sont pas non plus en reste. Nous découvrons à bord du Gunner trois différentiels à quatre satellites. Ceux-ci viennent garnir l’intérieur des cellules et combler le vide existant entre les paliers centraux. Toute la pignonnerie est composée d’alliages d’aluminium, contrairement aux couples coniques qui pour leur part font appel à des modèles renforcés, tout comme la couronne centrale. La partie du freinage reçoit quant à elle deux disques ventilés en acier pincés par des plaquettes à garnitures papier imitant le Ferodo pour faire preuve de progressivité.


La couronne centrale est un modèle acier.


Le freinage reçoit deux disques ventilés en acier pincés par des plaquettes à garnitures papier imitant le Ferodo.

L’essai
Comme pour tous les châssis TT 1/8ème que nous pouvons avoir l’occasion de tester, il s’avère toujours très difficile de cerner le comportement routier d’une voiture sans aller faire un petit tour du côté d’un vrai circuit. Ce qui sera chose faite dans le cadre de cet essai en emmenant l'auto sur le circuit de Lacoste en Luberon en compagnie de tout le package de série. Le circuit sur lequel va se dérouler ce test est plutôt du genre glissant. Il est aussi légèrement ondulé par endroit et comporte trois rampes de saut pour principales difficultés. Quant au moteur Force, celui-ci va démarrer au quart de tour. Après un rodage qui sera effectué avec le carburant Model Technics à 5% que nous a fourni l'importateur, nous refermerons petit à petit le pointeau de la vis de reprise, et surtout celui de la vis de richesse pour arriver au réglage proche de l'optimum. Le Gunner GP V2 reprend les mêmes pneumatiques que ceux de la version électrique. Il en découle d'entrée de jeu une attitude plutôt sécurisante du châssis, même sur la glisse. La voiture conservant un caractère sous vireur rassurant en toute circonstance.



Le TT brille d’entrée de jeu par son excellente capacité à passer la puissance au sol en dépit du revêtement non compacté. L'embrayage faisant preuve d'un punch suffisant étant donné qu'il colle un poil tard comme on aime. Ce moteur laisse bien percevoir les watts à bas et à moyen régime. La tenue de son ralenti est royale. Il ne s'engorge pas de manière intempestive. Et sa vitesse de pointe, sans être spectaculaire, est déjà tout à fait convenable pour un engin qui se vise l'initiation. De plus, il consomme peu. Quant à l'auto, celle-ci se révèle moins directive et plus rassurante encore que son homologue brushless. Pour gagner en efficacité, la direction pourra être rendue plus efficace en ramenant les deux barres antiroulis avant/arrière au minium d'efficacité. Le train avant se placera ainsi bien plus facilement en entrée de courbe. Dotée de plus d'inertie dans son comportement, cette version thermique GP V2 est aussi nettement plus stable du train arrière lors des remises de gaz. Dans les parties bosselées, le train arrière affiche là encore un léger gain en stabilité. Il aura moins tendance à serpenter lorsque l'on ré accélère très tôt en appui. Pendant ce temps là, la suspension se contente gentiment de filtrer tout ce qui se présente à l'horizon, même si l'hydraulique d'origine est un peu trop souple. Par température plus clémentes, il faudra songer à monter en grade d'huile de 100, voire 200 supplémentaires. Voilà donc une monture qui se laisse emmener du bout des doigts, mais qui nécessitera un soupçon de mise au point pour bénéficier d’un ensemble plus efficace sur piste. Magnifique dans sa finition et dans sa présentation à qui il ne manque rien, le Gunner GP V2 dégage une impression de fiabilité qui nous pousse à le recommander à nos amis.



Conclusion
Nous avons trouvé cette version thermique plus facile à dompter, et finalement presque aussi facile à faire rouler que la version brushless grâce à sa motorisation vraiment convaincante dotée de réglages très constants. Le Gunner GP V2 motrice un peu mieux que le Gunner BL sur le glissant. Il est en revanche un peu moins vis à la direction. Bref, il y a là deux poids, deux mesures. A vous de faire votre choix maintenant !

On a aimé
_ Moteur facile à régler et constant dans le temps
_ Kit complet
_ Amortisseurs de qualité

On a moins apprécié
_ Compartiment à accus ne tolérant qu'un pack câblé en 3 + 2 sur l'auto.
_ Grip latéral des pneus d'origine



Fiche technique
Marque : MHDPro
Modèle : Gunner GP V2
Distributeur : MHDPro
Usage : Loisir
Propulsion : Thermique
Moteur : Force 3,5 cm3 à tirette
Echelle : 1/8ème
Châssis : Plaque en aluminium T6 de 3 mm d'épaisseur
Transmission : 4 x 4 par cardans (homocinétiques à l'avant), entièrement sur roulements à billes
Différentiel : x 3 à pignons coniques + couronne centrale métal.
Radio : MHD 3S à volant en 2,4 GHz
Présentation : RTR ou RTR Combo

En savoir plus

essai du gunner gp v2 mhdpro réf : z630001. nouveau tt 1/8ème thermique 4 x 4 distribué par scientific/mhd.
MHDPro Gunner GP V2
tt 1/8 : mhdpro, gunnergpv2, z630001,

Le Gunner BL s'est trouvé un petit frère jumeau en la personne de ce nouveau tout terrain thermique à l'échelle 1/8ème rebaptisé pour la circonstance en GP V2. Un modèle de loisir qui ne manque pas d'atouts comme nous allons le vérifier, et dont le pilotage diffère sensiblement de son homologue électrique.

Un buggy complet
Le terrain de prédilection favori de ce nouveau châssis, c’est bien sûr le loisir. Une raison qui explique que vous découvrirez l'engin prémonté au sortir de son emballage. Ce qui vous évitera de disperser quelques heures à jouer du tournevis pour parvenir à vos fins. La voiture est fournie avec un émetteur MHD3S 3 voies à volant en 2,4 Ghz pourvu d'un accu Li-Po 1S extra plat de type " accu de téléphone portable " de 800 mA. La recharge de cet accu sera effectuée en connectant le cordon USB fourni à l'une des prises correspondantes de votre ordinateur. L’embrayage trois points, le filtre à air, le coude d’échappement et le pot font partie de l’équipement de base. Un mot à ce sujet, car bien qu’il ne possède aucun numéro concernant son éventuelle homologation, l’échappement se présente comme un vrai résonateur avec un système de double chambre interne. Il ne servira en revanche que pour le loisir. Et pour les pilotes qui prendraient en mains pour la première fois un modèle radiocommandé comme ce buggy, sachez que son fabricant MHDPro vous donne aussi la possibilité d'acquérir l'engin dans une seconde version nommée combo. Concrètement, ce combo contient tous les éléments non fournis qui seront nécessaires au démarrage. Nous trouvons dans l'ordre un accu de réception câblé de 1600 mA de capacité, un petit chargeur secteur pour recharger l'accu en question, un chauffe bougie avec son chargeur, ainsi qu'une pipette pour faire le plein de carburant. A ce stade, seul le carburant restera encore à ajouter. MhdPro recommande exclusivement le carburant Model Technics en 5% pour le rodage, puis en 10,16 ou 25% une fois le moteur rodé.


Le Gunner GP V2 MHDPro est un TT 1/8ème thermique de loisir.


La voiture est livrée prémontée en 2 versions basique ou combo.


Le Gunner GP V2 s'est révélé plus facile à piloter sur circuit en rapport de son homologue brushless.

essai du gunner gp v2 mhdpro réf : z630001. nouveau tt 1/8ème thermique 4 x 4 distribué par scientific/mhd.
La carrosserie de cette version thermique diffère quelque peu par rapport à celle de la version électrique de cette même auto.


Des découpes supplémentaires ont vu le jour pour laisser passer l'immense culasse du moteur et pour pouvoir accéder au réservoir.


Un émetteur MHD3S 3 voies à volant en 2,4 Ghz pourvu d'un accu Li-Po 1S extra plat de type " accu téléphone " de 800 mA de capacité équipe cette radio en série.


L'accu de type téléphone portable est vraiment tip top !


L'émetteur se recharge à partir d'une prise USB d'ordinateur à l'aide du cordon fourni.


L'échappement est en aluminium. Il n'est pas homologué mais possède un système interne à double chambre.


La seconde version combo de l'engin est fournie avec un accu de réception câblé de 1600 mA de capacité, un petit chargeur secteur pour recharger l'accu en question, un chauffe bougie avec son chargeur, ainsi qu'une pipette pour faire le plein de carburant.


Nous avons testé le nouveau Gunner GP V2 avec le carburant Model Technics préconisé par MHDPro.

Sans surprise
L’autopsie de l’auto permettra de se rendre compte rapidement de l’authenticité du produit. Celui-ci tient la route et annonce clairement ses intentions. La base mécanique s'approprie un châssis en aluminium T6 anodisé de 3 millimètres d'épaisseur. Des bavettes font fait leur apparition sur cette version thermique. Elle protègeront les périphériques centraux. Le Gunner GP V2 compose sinon avec une nouvelle platine radio en nylon injecté. Elle possède un servo de direction à pignon métal annoncé pour 10 kilos de couple. La platine possède un support intégré pour loger une puce de chronométrage. Puis deux compartiments, dont l'un renferme le micro récepteur en 2,4 Ghz présent sur la machine, puis l'autre les accus. Ces derniers devront impérativement être câblés en 3 + 2 pour pouvoir fermer le boîtier. Le réservoir possède de son côté un énorme bouchon de remplissage. Il est équipé d'un anneau qui facilité la prise en mains durant les phases de ravitaillement. Ce dernier comporte également des parties ménagées pour pouvoir fixer les durites d’alimentation " aux petite oignons ", sans qu’elles ne viennent frotter contre l’échappement ou la couronne centrale.


Un châssis en en aluminium T6 anodisé de 3 millimètres d'épaisseur équipe ce TT.


Des bavettes font fait leur apparition sur cette version thermique. Elles protègeront les périphériques centraux.


Le Gunner GP V2 compose sinon avec une nouvelle platine radio en nylon injecté.


Le servo de direction de série comporte des pignons métalliques et celui-ci est annoncé pour 10 kilos de couple.


Le compartiment de gauche renferme le micro récepteur en 2,4 Ghz présent sur la machine


Voici le second compartiment à accus. Ces derniers devront impérativement être câblés en 3 + 2 pour pouvoir fermer le boîtier.


L'accu de format 3 + 2 est livré avec la formule combo.


Les pneus d'origine sont exactement les mêmes que ceux de la versino électrique.

Moteur
Un moteur Force de 3,5 cm3 est installé d'origine à bord de ce tout terrain. Celui-ci fonctionne à la perfection. Il bénéficie d'un carter traité et possède une culasse proéminente haute de 10 ailettes. MHDPro le livre complet avec sa bougie. Le carburateur est un classique du genre à corps en fibres composites. Celui-ci ne possède qu'une seule vis de reprise logée à l'intérieur du boisseau coulissant de façon à faciliter sa mise au point.


Ce moteur est relié à un embrayage 3 points et à une cloche montée sur roulements à billes.



Le moteur Force de 3,5 cm3 marche à la perfection.



Le moteur est équipé d'une culasse haute forte de 10 ailettes.


Le carter est traité.


Le carburateur ne dispose que d'une seule vis de reprise pour faciliter sa mise au point.

Train avant
Il s'agit d'un modèle à double triangulation dont les bras sont équipés de biellettes à pas inversés pour pouvoir régler le carrossage des roues. Même chose à la direction où les barres reliées aux porte fusées comportent des réglages à pas inversés. Cet essieu est doté d'une barre antiroulis réglable de 2,4 mm de diamètre. Ses triangles supérieurs pourront être ajustés sur deux seuils (en hauteur) de façon à induire 2 prise de carrossage différentes à l'enfoncement. Ce qui donnera une voiture plus directive ou plus à l'aise dans les parties bosselées, au choix. Le Gunner GP V2 comporte une direction sur étriers associée à des porte fusées en aluminium moulé. Les liaisons aux roues étant assurées par des cardans homocinétiques en acier. Nous trouvons encore un save servo réglable en dureté avec 3 réglages de l'Ackerman.


Le train avant est un modèle à double triangulation dont les bras sont équipés de biellettes à pas inversés pour pouvoir régler le carrossage des roues.


Les barres de direction comportent des pas inversés.


La cellule avant bénéficie d'une barre antiroulis réglable de 2,4 mm de diamètre.


Les triangles supérieurs peuvent être ajustés sur deux seuils (en hauteur) de façon à induire 2 prise de carrossage différentes à l'enfoncement.


La direction sur étriers est associée à des porte fusées en aluminium moulé.


Les liaisons aux roues sont confiées à des cardans homocinétiques en acier.


Le save servo réglable en dureté.


La direction pourra être plus ou moins vive en entrée de courbe selon le réglages d'Ackerman choisi. 3 ancrages sont disponibles.

Train arrière
Celui-ci est tout aussi complet. La cellule comporte une barre antiroulis réglable de 2,8 mm de diamètre et un support amortisseurs pourvu de 4 réglages de prises de carrossage à l'enfoncement. L'angle de pincement demeure en revanche invariable. Il est fixé à 3 degrés par la cale qui vient siéger en porte à faux du châssis. Le train arrière est structuré avec des cardans droits à boules goupillées. Les porte fusées qui sont situés aux extrémités des bras de suspension comportent 4 ancrages pour faire évoluer la prise de carrossage à l'enfoncement.


Le train arrière comporte une barre antiroulis réglable de 2,8 mm de diamètre.


Le support amortisseurs possède 4 réglages de prises de carrossage à l'enfoncement.


L'angle de pincement est fixé à 3 degrés par la cale qui vient siéger en porte à faux du châssis.


Le train arrière est structuré avec des cardans droits à boules goupillées.


Les bras de suspension s'avèrent robustes et bien proportionnés.


Des biellettes à pas inversés assurent des réglages rapides.


Les porte fusées qui sont situés aux extrémités des bras de suspension comportent 4 ancrages pour faire évoluer la prise de carrossage à l'enfoncement.

Suspension
Si la triangulation demeure somme toute pour le moins classique et n’appelle aucun commentaire particulier, les amortisseurs sont en revanche largement inspirés des mécaniques Japonaises de renom qui sillonnent les circuits et les podiums actuellement. Ils dévoilent des corps en aluminium filetés et traités de 17 mm de diamètre et sont pourvus de tiges de 3,5 millimètres de section. Le guidage et l’étanchéité sont exemplaires grâce à la présence de joints en silicone bien étanches.


Les amortisseurs sont pourvus de corps en aluminium filetés et traités de 17 mm de diamètre.


Le guidage et l’étanchéité de la suspension sont exemplaires grâce à la présence de joints en silicone bien étanches.


Le train avant dispose d'un support à 3 ancrages.

Transmission centrale
Au chapitre de la transmission, les motifs de satisfaction ne sont pas non plus en reste. Nous découvrons à bord du Gunner trois différentiels à quatre satellites. Ceux-ci viennent garnir l’intérieur des cellules et combler le vide existant entre les paliers centraux. Toute la pignonnerie est composée d’alliages d’aluminium, contrairement aux couples coniques qui pour leur part font appel à des modèles renforcés, tout comme la couronne centrale. La partie du freinage reçoit quant à elle deux disques ventilés en acier pincés par des plaquettes à garnitures papier imitant le Ferodo pour faire preuve de progressivité.


La couronne centrale est un modèle acier.


Le freinage reçoit deux disques ventilés en acier pincés par des plaquettes à garnitures papier imitant le Ferodo.

L’essai
Comme pour tous les châssis TT 1/8ème que nous pouvons avoir l’occasion de tester, il s’avère toujours très difficile de cerner le comportement routier d’une voiture sans aller faire un petit tour du côté d’un vrai circuit. Ce qui sera chose faite dans le cadre de cet essai en emmenant l'auto sur le circuit de Lacoste en Luberon en compagnie de tout le package de série. Le circuit sur lequel va se dérouler ce test est plutôt du genre glissant. Il est aussi légèrement ondulé par endroit et comporte trois rampes de saut pour principales difficultés. Quant au moteur Force, celui-ci va démarrer au quart de tour. Après un rodage qui sera effectué avec le carburant Model Technics à 5% que nous a fourni l'importateur, nous refermerons petit à petit le pointeau de la vis de reprise, et surtout celui de la vis de richesse pour arriver au réglage proche de l'optimum. Le Gunner GP V2 reprend les mêmes pneumatiques que ceux de la version électrique. Il en découle d'entrée de jeu une attitude plutôt sécurisante du châssis, même sur la glisse. La voiture conservant un caractère sous vireur rassurant en toute circonstance.



Le TT brille d’entrée de jeu par son excellente capacité à passer la puissance au sol en dépit du revêtement non compacté. L'embrayage faisant preuve d'un punch suffisant étant donné qu'il colle un poil tard comme on aime. Ce moteur laisse bien percevoir les watts à bas et à moyen régime. La tenue de son ralenti est royale. Il ne s'engorge pas de manière intempestive. Et sa vitesse de pointe, sans être spectaculaire, est déjà tout à fait convenable pour un engin qui se vise l'initiation. De plus, il consomme peu. Quant à l'auto, celle-ci se révèle moins directive et plus rassurante encore que son homologue brushless. Pour gagner en efficacité, la direction pourra être rendue plus efficace en ramenant les deux barres antiroulis avant/arrière au minium d'efficacité. Le train avant se placera ainsi bien plus facilement en entrée de courbe. Dotée de plus d'inertie dans son comportement, cette version thermique GP V2 est aussi nettement plus stable du train arrière lors des remises de gaz. Dans les parties bosselées, le train arrière affiche là encore un léger gain en stabilité. Il aura moins tendance à serpenter lorsque l'on ré accélère très tôt en appui. Pendant ce temps là, la suspension se contente gentiment de filtrer tout ce qui se présente à l'horizon, même si l'hydraulique d'origine est un peu trop souple. Par température plus clémentes, il faudra songer à monter en grade d'huile de 100, voire 200 supplémentaires. Voilà donc une monture qui se laisse emmener du bout des doigts, mais qui nécessitera un soupçon de mise au point pour bénéficier d’un ensemble plus efficace sur piste. Magnifique dans sa finition et dans sa présentation à qui il ne manque rien, le Gunner GP V2 dégage une impression de fiabilité qui nous pousse à le recommander à nos amis.



Conclusion
Nous avons trouvé cette version thermique plus facile à dompter, et finalement presque aussi facile à faire rouler que la version brushless grâce à sa motorisation vraiment convaincante dotée de réglages très constants. Le Gunner GP V2 motrice un peu mieux que le Gunner BL sur le glissant. Il est en revanche un peu moins vis à la direction. Bref, il y a là deux poids, deux mesures. A vous de faire votre choix maintenant !

On a aimé
_ Moteur facile à régler et constant dans le temps
_ Kit complet
_ Amortisseurs de qualité

On a moins apprécié
_ Compartiment à accus ne tolérant qu'un pack câblé en 3 + 2 sur l'auto.
_ Grip latéral des pneus d'origine



Fiche technique
Marque : MHDPro
Modèle : Gunner GP V2
Distributeur : MHDPro
Usage : Loisir
Propulsion : Thermique
Moteur : Force 3,5 cm3 à tirette
Echelle : 1/8ème
Châssis : Plaque en aluminium T6 de 3 mm d'épaisseur
Transmission : 4 x 4 par cardans (homocinétiques à l'avant), entièrement sur roulements à billes
Différentiel : x 3 à pignons coniques + couronne centrale métal.
Radio : MHD 3S à volant en 2,4 GHz
Présentation : RTR ou RTR Combo
Close