Voir les articles en pleine largeur

T2M Pirate Zapper 1/10 2Wd T4925

Nouveau

AutoRCNews sur ID 30331
T2M Pirate Zapper 1/10 2WD T4925
tt 1/10 : t2mpiratezapper, t2mt4925, piratezapper1/102wd, zapper1/10brushed,

Dans la catégorie des voitures de loisir, les propulsions ont incontestablement le vent en poupe. Peu onéreux à l'achat et à l'entretien, ces buggies n'ont également pas d'équivalent pour développer le sens des trajectoires et un pilotage tout en finesse. Le nouveau Pirate Zapper en est la plus parfaite illustration.

Présentation
Le Pirate Zapper 1/10ème est une voiture deux roues motrices qui est disponible en plusieurs versions. Une version brushed (autrement dit équipée d'un moteur électrique à charbons). Et une version brushless (autrement dit équipée d'un moteur électrique sans charbons). Cette ultime version est aussi la plus puissante des 2 modèles proposés. Et dans les deux cas, ces deux versions ont en commun le fait qu'il s'agisse de modèles RTR. Autrement dit, ce sont des voitures qui bénéficient d'une mécanique pré assemblée. La version RTR brushed de ce buggy tout terrain est fournie avec un accu Ni-Mh Powerhouse de 7,2 volts en 1800 mA et un chargeur 220 volts qui débite du 500 mA en continu pour une recharge complète en près de 4 heures à partir d'une prise de 220 v. Le tout étant fourni avec une radio T2M à volant en 2,4 Ghz à équiper de 4 piles ou d'accus LR6. C'est celle que nous avons choisi d'essayer pour vous aujourd'hui, car il s'agit du modèle le plus abordable qui risque de rencontrer le plus grand succès auprès du public. Un servo étanche de trois kilos de couple à pignons plastiques se joint au package de base. Il est installé en position couchée à l'avant du châssis. Un variateur étanche de 40 Ampères est également du voyage. Celui-ci est monté au scotch double face sur la contre platine en aluminium anodisé qui rigidifie le châssis et qui fait également office de trappe escamotable pour accéder à l'accu central. La partie interne du châssis est nervurée. Elle intègre également sur le côté droit de celui-ci un récepteur 3 voies en 2,4 Ghz. Sa protection est totalement aléatoire. Il faudra donc le protéger dès que possible en le plaçant dans un ballon en caoutchouc. Surtout si vous souhaitez rouler avec l'auto sur une piste en terre où sur des terrains humides.

AutoRCNews sur ID 30332
Comme sur de nombreuses productions de la marque, la couleur de la carrosserie servira de référence externe pour identifier la version dont vous disposez. Celle-ci symbolisant le modèle brushed.

AutoRCNews sur ID 30333
Le Pirate Zapper T2M est livré avec une carrosserie et un aileron en polycarbonate.

AutoRCNews sur ID 30334
Ce petit tout terrain à l'échelle 1/10ème est propulsé par un moteur électrique à charbons de tpe 540.

AutoRCNews sur ID 30335
L'intérieur du châssis rassemble la plupart des périphériques électriques. IL est nervuré.

AutoRCNews sur ID 30336
Au premier plan, on distingue aussi les jantes à voile plein de type aéro qui équipent ce petit tout terrain.

AutoRCNews sur ID 30337
Le Pirate Zapper est disponible en plusieurs versions. Mais cette auto reste une auto de loisir dans tous les cas, même dans sa version brushless la plus puissante.

AutoRCNews sur ID 30338
L'auto comporte une transmission propulsion confiée aux roues arrière. Comme sur de nombreux engins de compétition électriques, elle affiche aussi une voie arrière en retrait par comparaison à celle de l'avant.

AutoRCNews sur ID 30339
L'émetteur T2M à volant en 2,4 Ghz accompagne la version brushed RTR du Pirate Zapper.

AutoRCNews sur ID 30340
La radio est à équiper de 4 piles ou d'accus de type LR6. Elle possède un jack de recharge qui évite d'avoir à sortir les accus un par un pour les recharger.

AutoRCNews sur ID 30341
Les réglages de l'émetteur s'effectuent par l'intermédiaire de potentiomètres manuels.

AutoRCNews sur ID 30342
Le servo de direction est un modèle étanche à pignons plastiques d'environ 3 kilos de couple.

AutoRCNews sur ID 30343
Pour préserver le centre de gravité, le servo est fixé en position couchée sur le châssis.

AutoRCNews sur ID 30344
La protection du récepteur est à revoir. Il faut impérativement protéger celui-ci dans un ballon en caoutchouc avant d'aller rouler. Sinon, gare à sa durée de vie qui pourrait être écourtée !

AutoRCNews sur ID 30345
Le variateur est collé au double face sur la platine en aluminium qui surplombe le châssis.

AutoRCNews sur ID 30346
La voiture est livrée avec un pack d'accus Powerhouse Ni-Mh de 1800 mA et un petit chargeur qui débite du 500 mA à partir d'une prise de courant classique.

La mécanique
Cette version brushed la plus sage du Pirate Zapper du fabricant T2M se calque sur la géométrie d'ensemble de son homologue Brushless. En d'autre terme, elle reprend des liaisons au sol à l'échelle 1/10ème positionnées sur un châssis en nylon injecté à bords relevés. Ce dernier est formé de trois parties bien distinctes qui supportent indépendamment les cellules avant et arrière, et compose avec de la visserie à tête fraisés. Sa façade avant étant inclinée comme c'est la règle sur la grande majorité des TT. La transmission propulsion confiée aux roues arrière nous vaut de retrouver sinon une cellule avant entièrement creuse et dépourvue de différentiel ou autres cardans. Très large avec 252 millimètres relevés, ce train avant est équipé de pneus lignés très étroits et s'accapare un nombre pléthorique de réglages qui vous permettront de peaufiner la mise au point. La géométrie d'ensemble fait appel à des bras de suspension triangulés sur la partie inférieure. A ces derniers se joignent des tirants sur rotules munis de biellettes à pas inversés. Si la fixation des bras triangulés bénéficie d'un renfort en aluminium situé juste derrière le pare chocs, les porte fusées du système de direction bénéficient quant à eux de véritables roulements à billes. On appréciera encore tout autant que le support de la cellule confère une accès très rapide au réglage des prises de carrossage à l'enfoncement. Deux ancrages étant disponibles pour les tirants, toujours à proximité du pare chocs. On termine avec le support amortisseurs de 6 millimètres d'épaisseur qui intervient sur cette cellule. Celui-ci est paré de 4 ancrages pour modifier l'inclinaison des amortisseurs. Enfin, le braquage différentiel (Ackerman) demeure réglable lui aussi. Pas par les porte fusées, mais par la barre de liaison qui relie le save servo à son renvoi. Deux ancrages étant mis ici à la disposition des biellettes de direction pour rendre l'auto plus ou moins vive en entrée de courbe.

AutoRCNews sur ID 30347
Le châssis de 3 mm d'épaisseur est formé de 3 parties bien distinctes qui supportent les cellules. Il bénéficie d'un empattement long de 280 millimètres sur cette version.

AutoRCNews sur ID 30348
La visserie de l'auto fait appel à de la tête fraisée. La plaque arrière rapportée au châssis supporte la totalité de la cellule motrice, moteur compris.

AutoRCNews sur ID 30349
Le train avant possède une voie de 252 mm de largeur, contre 243 mm à l'arrière, ainsi que des réglages à foison.

AutoRCNews sur ID 30350
Des pneus lignés étroits sont de rigueur à l'avant. Notez au passage l'an
gle de braquage qui demeure important en statique.

AutoRCNews sur ID 30351
Des tirants sur rotules s'associent aux bras triangulés inférieurs sur cet essieu.

AutoRCNews sur ID 30352
Des vis cruciformes sont également de mise pour verrouiller les axes des triangles.

AutoRCNews sur ID 30353
Les roulements à billes des porte fusées avant sont directement implantés au coeur des jantes.

AutoRCNews sur ID 30354
La fixation des jantes avant s'effectue par l'intermédiaire de vis cruciformes.

AutoRCNews sur ID 30355
Cette plaque en aluminium anodisé vient fiabiliser les fixations des triangles.

AutoRCNews sur ID 30356
Le carter avant laisse percevoir deux ancrages pour fixer les tirants sur rotules du train. C'est par ce biais que l'on pourra modifier la prise de carrossage des roues à l'enfoncement en fonction des terrains. Le support délivre sinon 4 ancrages.

AutoRCNews sur ID 30357
A l'avant, les amortisseurs sont protégés par leur positionnement situé en deçà des tirants réglables.

AutoRCNews sur ID 30358
Le support amortisseurs avant de 6 mm d'épaisseur propose 4 ancrages.

AutoRCNews sur ID 30359
Les biellettes avant sont équipées de pas inversés. Un plus pour les réglages.

AutoRCNews sur ID 30360
L'effet Ackerman pourra être modifié en se servant des deux réglages qui ont été mis à votre disposition depuis le save servo.

AutoRCNews sur ID 30361
Les triangles de suspension sont bien rigides.

AutoRCNews sur ID 30362
En gros plan, on voit bien ici les 2 réglages qui se trouvent dédiés au réglage de l'effet Ackerman.

AutoRCNews sur ID 30363
Le save servo possède un renvoi d'angle.

AutoRCNews sur ID 30364
Le train avant est dépourvu de cardans. Et pour cause puisque cette auto de tout terrain ne possède que deux roues arrière motrices.

Train arrière
Pour coller à la route et passer toute la puissance moteur au sol sans rencontrer le moindre souci, notre Pirate Zapper RTR a mis tous les atouts de son côté. Sa cellule arrière est chargée, c’est le moins que l’on puisse dire. Outre le moteur qui a carrément été greffé par delà le support de suspension, on retrouve encore une couronne de transmission en plastique injecté accolée au pignon de sortie moteur. Le tout étant parfaitement protégé de la poussière grâce à un carter vissé. Sur sa lancée, l’essieu arrière s’est doté d’une épure assez sophistiquée qui autorise pas moins de 6 combinaisons diverses pour modifier la prise de carrossage en comptant les 3 ancrages proposés par les porte fusées et les 2 autres que l'on situera sur la cellule en elle même ! Les puristes remarqueront au passage la présence de simples cardans droits pour transmettre la puissance aux roues. Impossible également d'évoquer ce train arrière sans se référer à la position centrale occupée par le pack d’accus de la voiture. Ce dernier étant carrément collé au carter de la cellule, et logé en position longitudinale. La transmission arrière se complète d'un différentiel à pignons logé dans la cellule. Ce dernier contribuera à assainir les réactions de l'auto.

AutoRCNews sur ID 30365
Le train arrière mesure 9 millimètres de moins en largeur que son homologue avant.

AutoRCNews sur ID 30366
La cellule motrice supporte l'essentiel du poids embarqué.

AutoRCNews sur ID 30367
Comme à l'avant, les amortisseurs sont fixés en deçà des tirants de carrossage. Il en résulte une protection réellement efficace vis à vis des tiges.

AutoRCNews sur ID 30368
Les triangles de suspension font état d'une rigidité honorable pour un engin de loisir.

AutoRCNews sur ID 30374
Les amortisseurs disposent de 3 fixations sur les triangles pour changer d'inclinaison.

AutoRCNews sur ID 30370
Trois ancrages sont disponibles depuis les porte fusées, puis deux autres supplémentaires pour fixer les tirants de carrossage.

AutoRCNews sur ID 30371
Les pneus arrière possèdent une bande de roulement nettement plus large qui est composée de mini picots.

AutoRCNews sur ID 30372
Toute la transmission est montée sur roulements à billes à l'instar des fusées arrière.

AutoRCNews sur ID 30373
Le support de suspension arrière est très épais. Il fournit 4 fixations pour retenir les amortisseurs.

Motorisation
Sous la carrosserie en polycarbonate, nous trouvons ici un moteur 540 à charbons en 12 tours. Tel qu’il est fourni d’origine, ce moteur est prévu pour fonctionner avec un pack d'accus Ni-Mh comme celui qui est livré en série avec l'engin, mais également avec un accu Li-Po 2S de 7,4 v qui vous fera gagner un peu en patate à l'accélération et éventuellement en autonomie. Dans cette configuration, le Pirate Zapper RTR est susceptible d’atteindre une vitesse pouvant dépasser les 45 kilomètres/heure avec un bon accu Li-Po dont il ne faudra pas dépasser 25C en décharge, par précaution vis à vis du variateur. L'auto pourra également fonctionner avec un pack d'accus Ni-Mh de 7 éléments, à la condition pour cela que ce dernier soit équipé d'une prise Dean en sortie. Un variateur étanche de 40 Ampères est monté en binôme avec ce nouvel ensemble. Ses dimensions peu encombrantes et son faible poids en feront un compagnon idéal et indispensable de cette installation. Nul besoin de le programmer. Il fonctionne d’origine à la perfection, assurant toutes les fonctions les plus appréciées comme la marche arrière.

AutoRCNews sur ID 30375
Le moteur brushed installé à bord du châssis est un 12 tours de type 540.

AutoRCNews sur ID 30335
Le consommateur n'aura pas à se soucier de l'installation de tous les fils de liaison qui relient le variateur au moteur puisque tout le travail a été mâché en usine grâce au pré montage. Relevez la position centrale de l'accus.

AutoRCNews sur ID 30376
La couronne est un modèle plastique. Le pignon métallique est vissé, donc interchangeable.

AutoRCNews sur ID 30377
Le pignon moteur de 20 dents et la couronne de transmission sont protégés sous un carter plastique.

AutoRCNews sur ID 30378
Le variateur électronique de cette version est un modèle étanche tout simple de 40 Ampères.

L'essai
Docile comme un agneau, le Pirate Zapper RTR s’élance dans un petit crépitement électrique qui rappelle certains engins des films de science fiction de l'ancien temps (celui que les jeunes de moins de 20 ans ne peuvent pas connaître !). Il n'y pas de slipper sur cet engin. Le transfert de puissance vers les organes de transmission d'effectue donc de manière très directe ! L’auto semble tout de suite apprécier la glisse et les terrains caillouteux sur lesquels nous avons élu domicile. En revanche, son train arrière semble moyennement scotché, et les quelques dérobades fortuites dont nous voilà victimes nous laissent penser que son adhérence est perfectible. Le train avant de son côté répond à la moindre correction depuis le volant. En forçant un peu le rythme, le châssis laisse percevoir une bonne stabilité en ligne droite. Il faut dire que nous bénéficions sur cette version loisir d'un modèle de 280 millimètres d'empattement qui offre forcément un excellent ressenti. Certes, celui-ci cabre un poil à l’accélération, plonge à peine au freinage, mais il se met en revanche à survirer franchement si l’on ne calme pas suffisamment les gaz au moment d’inscrire le museau avant de l'auto au point de corde. En fait, il faut vous dire aussi que dans sa configuration de base, notre voiture d’essai est ajustée avec une hydraulique un peu trop souple pour notre terrain. L'hydraulique en question mériterait d'être raffermie pour gagner en adhérence. De même, il ne faudra pas hésiter à comprimer davantage les ressorts de suspension pour que le châssis ne manque pas de garde au sol, car d'origine, les molettes de nos amortisseurs n'étaient pas assez compressées. Ce à quoi nous remédierons après un petit arrêt aux stands pour mécaniser.

AutoRCNews sur ID 30379

Une fois rehaussé, le Pirate Zapper voit son comportement routier s'améliorer, et l'on aura plaisir à exploiter toute la cavalerie disponible de son moteur auquel nous associeront l'espace d'un bref instant un pack d'accus Li-Po 2S Powerhouse de 3500 mA en 25C disponible en option. A la fois souple et progressif, le brushless 540 douze tours est une petite merveille pour apprivoiser l'engin. Surtout si l'on est débutant. Il emmène ce 4 x 2 à une allure raisonnable avec un tel moteur de série. Avec un poids total en ordre de marche des plus réduits (à peine plus de 1500 grammes), les accélérations sont également satisfaisantes pour un engin extrait de la boîte, même si vous ne devez pas vous attendre à avoir une catapulte entre vos mains ! Pour cela, vous devrez viser la version brushless de cette même auto. Dans le cadre de notre essai, avec un terrain sec et glissant et des températures hivernales, un retour d'impressions favorables se sera donc fait sentir, l'auto brillant par sa stabilité en toute circonstance. Bref, en s'attelant un tant soit peu à la mise au point du châssis, on parvient à obtenir une auto au comportement routier relativement sain pour une propulsion.

AutoRCNews sur ID 30380

Les Plus
_ Moteur increvable
_ Voiture légère et facile à exploiter
_ Equipement complet de série

Les Moins
_ Suspension trop souple
_ Protection du récepteur à revoir

AutoRCNews sur ID 30381

Fiche technique
Marque : T2M
Modèle : Pirate Zapper 1/10 RTR Brushed
Distributeur : T2M
Usage : Loisir
Propulsion : Electrique
Moteur : Brushed 12 tours
Variateur : 40 Ampères
Accus : Fourni, avec chargeur mural. T2M Powerhouse Ni-Mh 7,2 v 1800 mA
Echelle : TT 1/10ème
Châssis : Plaque en nylon injecté de 3 mm à bords relevés.
Transmission : 4 x 2 par cardans droits
Différentiel : x 1 à pignons coniques
Présentation : RTR

La Présentation du Pirate Zapper en Vidéo

En savoir plus

AutoRCNews sur ID 30331
T2M Pirate Zapper 1/10 2WD T4925
tt 1/10 : t2mpiratezapper, t2mt4925, piratezapper1/102wd, zapper1/10brushed,

Dans la catégorie des voitures de loisir, les propulsions ont incontestablement le vent en poupe. Peu onéreux à l'achat et à l'entretien, ces buggies n'ont également pas d'équivalent pour développer le sens des trajectoires et un pilotage tout en finesse. Le nouveau Pirate Zapper en est la plus parfaite illustration.

Présentation
Le Pirate Zapper 1/10ème est une voiture deux roues motrices qui est disponible en plusieurs versions. Une version brushed (autrement dit équipée d'un moteur électrique à charbons). Et une version brushless (autrement dit équipée d'un moteur électrique sans charbons). Cette ultime version est aussi la plus puissante des 2 modèles proposés. Et dans les deux cas, ces deux versions ont en commun le fait qu'il s'agisse de modèles RTR. Autrement dit, ce sont des voitures qui bénéficient d'une mécanique pré assemblée. La version RTR brushed de ce buggy tout terrain est fournie avec un accu Ni-Mh Powerhouse de 7,2 volts en 1800 mA et un chargeur 220 volts qui débite du 500 mA en continu pour une recharge complète en près de 4 heures à partir d'une prise de 220 v. Le tout étant fourni avec une radio T2M à volant en 2,4 Ghz à équiper de 4 piles ou d'accus LR6. C'est celle que nous avons choisi d'essayer pour vous aujourd'hui, car il s'agit du modèle le plus abordable qui risque de rencontrer le plus grand succès auprès du public. Un servo étanche de trois kilos de couple à pignons plastiques se joint au package de base. Il est installé en position couchée à l'avant du châssis. Un variateur étanche de 40 Ampères est également du voyage. Celui-ci est monté au scotch double face sur la contre platine en aluminium anodisé qui rigidifie le châssis et qui fait également office de trappe escamotable pour accéder à l'accu central. La partie interne du châssis est nervurée. Elle intègre également sur le côté droit de celui-ci un récepteur 3 voies en 2,4 Ghz. Sa protection est totalement aléatoire. Il faudra donc le protéger dès que possible en le plaçant dans un ballon en caoutchouc. Surtout si vous souhaitez rouler avec l'auto sur une piste en terre où sur des terrains humides.

AutoRCNews sur ID 30332
Comme sur de nombreuses productions de la marque, la couleur de la carrosserie servira de référence externe pour identifier la version dont vous disposez. Celle-ci symbolisant le modèle brushed.

AutoRCNews sur ID 30333
Le Pirate Zapper T2M est livré avec une carrosserie et un aileron en polycarbonate.

AutoRCNews sur ID 30334
Ce petit tout terrain à l'échelle 1/10ème est propulsé par un moteur électrique à charbons de tpe 540.

AutoRCNews sur ID 30335
L'intérieur du châssis rassemble la plupart des périphériques électriques. IL est nervuré.

AutoRCNews sur ID 30336
Au premier plan, on distingue aussi les jantes à voile plein de type aéro qui équipent ce petit tout terrain.

AutoRCNews sur ID 30337
Le Pirate Zapper est disponible en plusieurs versions. Mais cette auto reste une auto de loisir dans tous les cas, même dans sa version brushless la plus puissante.

AutoRCNews sur ID 30338
L'auto comporte une transmission propulsion confiée aux roues arrière. Comme sur de nombreux engins de compétition électriques, elle affiche aussi une voie arrière en retrait par comparaison à celle de l'avant.

AutoRCNews sur ID 30339
L'émetteur T2M à volant en 2,4 Ghz accompagne la version brushed RTR du Pirate Zapper.

AutoRCNews sur ID 30340
La radio est à équiper de 4 piles ou d'accus de type LR6. Elle possède un jack de recharge qui évite d'avoir à sortir les accus un par un pour les recharger.

AutoRCNews sur ID 30341
Les réglages de l'émetteur s'effectuent par l'intermédiaire de potentiomètres manuels.

AutoRCNews sur ID 30342
Le servo de direction est un modèle étanche à pignons plastiques d'environ 3 kilos de couple.

AutoRCNews sur ID 30343
Pour préserver le centre de gravité, le servo est fixé en position couchée sur le châssis.

AutoRCNews sur ID 30344
La protection du récepteur est à revoir. Il faut impérativement protéger celui-ci dans un ballon en caoutchouc avant d'aller rouler. Sinon, gare à sa durée de vie qui pourrait être écourtée !

AutoRCNews sur ID 30345
Le variateur est collé au double face sur la platine en aluminium qui surplombe le châssis.

AutoRCNews sur ID 30346
La voiture est livrée avec un pack d'accus Powerhouse Ni-Mh de 1800 mA et un petit chargeur qui débite du 500 mA à partir d'une prise de courant classique.

La mécanique
Cette version brushed la plus sage du Pirate Zapper du fabricant T2M se calque sur la géométrie d'ensemble de son homologue Brushless. En d'autre terme, elle reprend des liaisons au sol à l'échelle 1/10ème positionnées sur un châssis en nylon injecté à bords relevés. Ce dernier est formé de trois parties bien distinctes qui supportent indépendamment les cellules avant et arrière, et compose avec de la visserie à tête fraisés. Sa façade avant étant inclinée comme c'est la règle sur la grande majorité des TT. La transmission propulsion confiée aux roues arrière nous vaut de retrouver sinon une cellule avant entièrement creuse et dépourvue de différentiel ou autres cardans. Très large avec 252 millimètres relevés, ce train avant est équipé de pneus lignés très étroits et s'accapare un nombre pléthorique de réglages qui vous permettront de peaufiner la mise au point. La géométrie d'ensemble fait appel à des bras de suspension triangulés sur la partie inférieure. A ces derniers se joignent des tirants sur rotules munis de biellettes à pas inversés. Si la fixation des bras triangulés bénéficie d'un renfort en aluminium situé juste derrière le pare chocs, les porte fusées du système de direction bénéficient quant à eux de véritables roulements à billes. On appréciera encore tout autant que le support de la cellule confère une accès très rapide au réglage des prises de carrossage à l'enfoncement. Deux ancrages étant disponibles pour les tirants, toujours à proximité du pare chocs. On termine avec le support amortisseurs de 6 millimètres d'épaisseur qui intervient sur cette cellule. Celui-ci est paré de 4 ancrages pour modifier l'inclinaison des amortisseurs. Enfin, le braquage différentiel (Ackerman) demeure réglable lui aussi. Pas par les porte fusées, mais par la barre de liaison qui relie le save servo à son renvoi. Deux ancrages étant mis ici à la disposition des biellettes de direction pour rendre l'auto plus ou moins vive en entrée de courbe.

AutoRCNews sur ID 30347
Le châssis de 3 mm d'épaisseur est formé de 3 parties bien distinctes qui supportent les cellules. Il bénéficie d'un empattement long de 280 millimètres sur cette version.

AutoRCNews sur ID 30348
La visserie de l'auto fait appel à de la tête fraisée. La plaque arrière rapportée au châssis supporte la totalité de la cellule motrice, moteur compris.

AutoRCNews sur ID 30349
Le train avant possède une voie de 252 mm de largeur, contre 243 mm à l'arrière, ainsi que des réglages à foison.

AutoRCNews sur ID 30350
Des pneus lignés étroits sont de rigueur à l'avant. Notez au passage l'an
gle de braquage qui demeure important en statique.

AutoRCNews sur ID 30351
Des tirants sur rotules s'associent aux bras triangulés inférieurs sur cet essieu.

AutoRCNews sur ID 30352
Des vis cruciformes sont également de mise pour verrouiller les axes des triangles.

AutoRCNews sur ID 30353
Les roulements à billes des porte fusées avant sont directement implantés au coeur des jantes.

AutoRCNews sur ID 30354
La fixation des jantes avant s'effectue par l'intermédiaire de vis cruciformes.

AutoRCNews sur ID 30355
Cette plaque en aluminium anodisé vient fiabiliser les fixations des triangles.

AutoRCNews sur ID 30356
Le carter avant laisse percevoir deux ancrages pour fixer les tirants sur rotules du train. C'est par ce biais que l'on pourra modifier la prise de carrossage des roues à l'enfoncement en fonction des terrains. Le support délivre sinon 4 ancrages.

AutoRCNews sur ID 30357
A l'avant, les amortisseurs sont protégés par leur positionnement situé en deçà des tirants réglables.

AutoRCNews sur ID 30358
Le support amortisseurs avant de 6 mm d'épaisseur propose 4 ancrages.

AutoRCNews sur ID 30359
Les biellettes avant sont équipées de pas inversés. Un plus pour les réglages.

AutoRCNews sur ID 30360
L'effet Ackerman pourra être modifié en se servant des deux réglages qui ont été mis à votre disposition depuis le save servo.

AutoRCNews sur ID 30361
Les triangles de suspension sont bien rigides.

AutoRCNews sur ID 30362
En gros plan, on voit bien ici les 2 réglages qui se trouvent dédiés au réglage de l'effet Ackerman.

AutoRCNews sur ID 30363
Le save servo possède un renvoi d'angle.

AutoRCNews sur ID 30364
Le train avant est dépourvu de cardans. Et pour cause puisque cette auto de tout terrain ne possède que deux roues arrière motrices.

Train arrière
Pour coller à la route et passer toute la puissance moteur au sol sans rencontrer le moindre souci, notre Pirate Zapper RTR a mis tous les atouts de son côté. Sa cellule arrière est chargée, c’est le moins que l’on puisse dire. Outre le moteur qui a carrément été greffé par delà le support de suspension, on retrouve encore une couronne de transmission en plastique injecté accolée au pignon de sortie moteur. Le tout étant parfaitement protégé de la poussière grâce à un carter vissé. Sur sa lancée, l’essieu arrière s’est doté d’une épure assez sophistiquée qui autorise pas moins de 6 combinaisons diverses pour modifier la prise de carrossage en comptant les 3 ancrages proposés par les porte fusées et les 2 autres que l'on situera sur la cellule en elle même ! Les puristes remarqueront au passage la présence de simples cardans droits pour transmettre la puissance aux roues. Impossible également d'évoquer ce train arrière sans se référer à la position centrale occupée par le pack d’accus de la voiture. Ce dernier étant carrément collé au carter de la cellule, et logé en position longitudinale. La transmission arrière se complète d'un différentiel à pignons logé dans la cellule. Ce dernier contribuera à assainir les réactions de l'auto.

AutoRCNews sur ID 30365
Le train arrière mesure 9 millimètres de moins en largeur que son homologue avant.

AutoRCNews sur ID 30366
La cellule motrice supporte l'essentiel du poids embarqué.

AutoRCNews sur ID 30367
Comme à l'avant, les amortisseurs sont fixés en deçà des tirants de carrossage. Il en résulte une protection réellement efficace vis à vis des tiges.

AutoRCNews sur ID 30368
Les triangles de suspension font état d'une rigidité honorable pour un engin de loisir.

AutoRCNews sur ID 30374
Les amortisseurs disposent de 3 fixations sur les triangles pour changer d'inclinaison.

AutoRCNews sur ID 30370
Trois ancrages sont disponibles depuis les porte fusées, puis deux autres supplémentaires pour fixer les tirants de carrossage.

AutoRCNews sur ID 30371
Les pneus arrière possèdent une bande de roulement nettement plus large qui est composée de mini picots.

AutoRCNews sur ID 30372
Toute la transmission est montée sur roulements à billes à l'instar des fusées arrière.

AutoRCNews sur ID 30373
Le support de suspension arrière est très épais. Il fournit 4 fixations pour retenir les amortisseurs.

Motorisation
Sous la carrosserie en polycarbonate, nous trouvons ici un moteur 540 à charbons en 12 tours. Tel qu’il est fourni d’origine, ce moteur est prévu pour fonctionner avec un pack d'accus Ni-Mh comme celui qui est livré en série avec l'engin, mais également avec un accu Li-Po 2S de 7,4 v qui vous fera gagner un peu en patate à l'accélération et éventuellement en autonomie. Dans cette configuration, le Pirate Zapper RTR est susceptible d’atteindre une vitesse pouvant dépasser les 45 kilomètres/heure avec un bon accu Li-Po dont il ne faudra pas dépasser 25C en décharge, par précaution vis à vis du variateur. L'auto pourra également fonctionner avec un pack d'accus Ni-Mh de 7 éléments, à la condition pour cela que ce dernier soit équipé d'une prise Dean en sortie. Un variateur étanche de 40 Ampères est monté en binôme avec ce nouvel ensemble. Ses dimensions peu encombrantes et son faible poids en feront un compagnon idéal et indispensable de cette installation. Nul besoin de le programmer. Il fonctionne d’origine à la perfection, assurant toutes les fonctions les plus appréciées comme la marche arrière.

AutoRCNews sur ID 30375
Le moteur brushed installé à bord du châssis est un 12 tours de type 540.

AutoRCNews sur ID 30335
Le consommateur n'aura pas à se soucier de l'installation de tous les fils de liaison qui relient le variateur au moteur puisque tout le travail a été mâché en usine grâce au pré montage. Relevez la position centrale de l'accus.

AutoRCNews sur ID 30376
La couronne est un modèle plastique. Le pignon métallique est vissé, donc interchangeable.

AutoRCNews sur ID 30377
Le pignon moteur de 20 dents et la couronne de transmission sont protégés sous un carter plastique.

AutoRCNews sur ID 30378
Le variateur électronique de cette version est un modèle étanche tout simple de 40 Ampères.

L'essai
Docile comme un agneau, le Pirate Zapper RTR s’élance dans un petit crépitement électrique qui rappelle certains engins des films de science fiction de l'ancien temps (celui que les jeunes de moins de 20 ans ne peuvent pas connaître !). Il n'y pas de slipper sur cet engin. Le transfert de puissance vers les organes de transmission d'effectue donc de manière très directe ! L’auto semble tout de suite apprécier la glisse et les terrains caillouteux sur lesquels nous avons élu domicile. En revanche, son train arrière semble moyennement scotché, et les quelques dérobades fortuites dont nous voilà victimes nous laissent penser que son adhérence est perfectible. Le train avant de son côté répond à la moindre correction depuis le volant. En forçant un peu le rythme, le châssis laisse percevoir une bonne stabilité en ligne droite. Il faut dire que nous bénéficions sur cette version loisir d'un modèle de 280 millimètres d'empattement qui offre forcément un excellent ressenti. Certes, celui-ci cabre un poil à l’accélération, plonge à peine au freinage, mais il se met en revanche à survirer franchement si l’on ne calme pas suffisamment les gaz au moment d’inscrire le museau avant de l'auto au point de corde. En fait, il faut vous dire aussi que dans sa configuration de base, notre voiture d’essai est ajustée avec une hydraulique un peu trop souple pour notre terrain. L'hydraulique en question mériterait d'être raffermie pour gagner en adhérence. De même, il ne faudra pas hésiter à comprimer davantage les ressorts de suspension pour que le châssis ne manque pas de garde au sol, car d'origine, les molettes de nos amortisseurs n'étaient pas assez compressées. Ce à quoi nous remédierons après un petit arrêt aux stands pour mécaniser.

AutoRCNews sur ID 30379

Une fois rehaussé, le Pirate Zapper voit son comportement routier s'améliorer, et l'on aura plaisir à exploiter toute la cavalerie disponible de son moteur auquel nous associeront l'espace d'un bref instant un pack d'accus Li-Po 2S Powerhouse de 3500 mA en 25C disponible en option. A la fois souple et progressif, le brushless 540 douze tours est une petite merveille pour apprivoiser l'engin. Surtout si l'on est débutant. Il emmène ce 4 x 2 à une allure raisonnable avec un tel moteur de série. Avec un poids total en ordre de marche des plus réduits (à peine plus de 1500 grammes), les accélérations sont également satisfaisantes pour un engin extrait de la boîte, même si vous ne devez pas vous attendre à avoir une catapulte entre vos mains ! Pour cela, vous devrez viser la version brushless de cette même auto. Dans le cadre de notre essai, avec un terrain sec et glissant et des températures hivernales, un retour d'impressions favorables se sera donc fait sentir, l'auto brillant par sa stabilité en toute circonstance. Bref, en s'attelant un tant soit peu à la mise au point du châssis, on parvient à obtenir une auto au comportement routier relativement sain pour une propulsion.

AutoRCNews sur ID 30380

Les Plus
_ Moteur increvable
_ Voiture légère et facile à exploiter
_ Equipement complet de série

Les Moins
_ Suspension trop souple
_ Protection du récepteur à revoir

AutoRCNews sur ID 30381

Fiche technique
Marque : T2M
Modèle : Pirate Zapper 1/10 RTR Brushed
Distributeur : T2M
Usage : Loisir
Propulsion : Electrique
Moteur : Brushed 12 tours
Variateur : 40 Ampères
Accus : Fourni, avec chargeur mural. T2M Powerhouse Ni-Mh 7,2 v 1800 mA
Echelle : TT 1/10ème
Châssis : Plaque en nylon injecté de 3 mm à bords relevés.
Transmission : 4 x 2 par cardans droits
Différentiel : x 1 à pignons coniques
Présentation : RTR

La Présentation du Pirate Zapper en Vidéo

Close