Close

T2M Pirate Zombie Rtr 1/10 T4944

Nouveau

t2m pirate zombie tt 1/10 électrique réf : t4944 distribué par t2m à faulquemont.
T2M PIRATE ZOMBIE RTR 1/10 T4944
tt 1/10 : t2mpiratezombie, piratezombie, t4944, voitureelectrique, rtr,

Dans un univers de la voiture radiocommandée qui tourne un peu au ralenti depuis quelques mois, T2M est le premier à dégainer en introduisant dans le circuit de réelles nouveautés en cette période estivale. Avec un tout nouveau buggy d'initiation qui répond au nom de Pirate Zombie !

Cette auto est livrée avec tout le packaging complet habituel. A savoir, émetteur T2M en 2,4 Ghz (celui qui est livré avec le Zombie est d'un genre nouveau), puis accus de propulsion Ni-Mh de 1500 mA et chargeur. On peut la commander, charger, puis rouler. Ce qui revient à dire que l'ensemble de ses trains roulants a été assemblé au préalable en usine. La voiture exhibe une petite bouille bien sympathique. Par certains côtés, elle pourrait rappeler un look de Rough Rider Tamiya. Un buggy tout terrain électrique à l'échelle 1/10ème, comme le Pirate Zombie, qui sévissait dans les années 80 ! Avec ici une coque clipsée en polycarbonate disponible en deux coloris jaune et noir ou bleu et noir, comme celle de notre essai. Un aileron du même type est visible à l'arrière du véhicule, de même qu'une cage de protection en plastique injecté qui épargne l'ensemble récepteur/variateur en cas de passage sur le toit. Encore une précision pour vous dire que le chargeur fourni est de type USB. Autrement dit, il se branche sur votre PC pour charger l'accu embarqué !

essai du t2m pirate zombie tt 1/10 électrique réf : t4944 distribué par t2m à faulquemont.Commandez votre Pirate Zombie au prix le plus bas du marché chez RC Diffusion. Cliquez sur la bannière pour voir le prix.


Le Pirate Zombie possède un petit air de famille avec un ancien buggy électrique de la marque Tamiya qui sévissait dans les années 80 : le Rough Rider.


Ce buggy propulsion (2 roues arrière motrices) est disponible en deux coloris jaune et noir ou bleu et noir.


La coque en polycarbonate possède des attaches de fixation clipsées. Elle se dissocie de la structure principale en un tour de mains.


Les lignes de ce TT sont agressives à souhait !


Une cage en plastique injecté protège l'électronique embarquée.


Le Pirate Zombie est un TT 1/10ème brushed équipé d'un moteur à charbons. Pas besoin de le surmotoriser puisqu'il ne possède que 2 roues arrière motrices.


La voiture arrive avec une mécanique entièrement pré assemblée d'usine. Il n'y a rien d'autre à faire que de charger les différents accus avant de pouvoir aller rouler.


Après le carénage, l'arceau cage vissé se démonte aussi pour pouvoir accéder à la mécanique centrale.


Le pack d'accus est placé en plein centre du châssis.


Voici la radio fournie avec l'auto. Il s'agit d'un nouveau modèle T2M de la plus simple expression en 2,4 Ghz, à équiper de 4 piles ou d'accus.


L'émetteur ne possède qu'un seul trim pour ajuster le neutre des roues avant. Pas même un dual rate !


Le Pirate Zombie est également équipé en série d'un accu de propulsion Ni-Mh de 1500 mA câblé avec une prise Dean.


Le chargeur de l'accu d'alimentation est issu de l'ère moderne. Il se connecte directement à votre PC, car c'est un chargeur de type USB.


Voici l'accu de propulsion en train de charger à partir d'un PC.

Le train avant
Deux roues motrices oblige, il met en avant une certaine simplicité mécanique. Il comprend des triangles de suspension longilignes sur la partie inférieure reliés à des tirants montés avec des biellettes à pas inversés sur la partie supérieure. L'ensemble étant relié à des porte fusées pivotants montés sur bagues en bronze. Une tour de suspension en fibre composite vient joncher la cellule. Elle reçoit les amortisseurs, également en plastique injecté qui sont des modèles hydrauliques réglables en dureté donc, puis également réglables en pré contrainte via des molettes filetées. Ces amortisseurs comportent des tiges de 3 mm de diamètre et sont dotés d'un ancrage fixe côté support, mais de 3 positions modifiables à tout moment depuis les triangles. Le train avant se complète enfin de roues très étroites à structures lignées verrouillées par écrous nylstop. Puis d'un save servo articulé relié à un renvoi et à un servo étanche de 3 kilos de couple à pignons plastiques fixé à plat sur le châssis.


Le train avant du Pirate Zombie est relativement étroit et doté de roues très fines.


Les pneus à structure lignée permettent de conserver pas mal de maniabilité dans les portions de piste serrées.


Voici un gros plan des bras de suspension avant. Leur fixation rapprochée et leur longueur assurent un bon fonctionnement général de la suspension.


Les tirants supérieurs sont montés sur rotules et possèdent des pas inversés pour faciliter les réglages.


Le système de direction fait appel à des porte fusées pivotants pourvus de 2 fixations pour régler la prise de carrossage des roues.


Les porte fusées avant et arrière sont montés sur des bagues en bronze que l'on pourra remplacer par la suite par de vrais roulements à billes.


Le support amortisseurs surplombe tout le train avant. Il ne possède qu'un ancrage unique.


Les amortisseurs hydrauliques plastiques ont déjà été entrevus sur le Pirate Invader. Ce sont les mêmes. Une molette filetée permet d'ajuster la tension de chaque ressort d'amortisseur.


Les bras de suspension offrent 3 ancrages pour modifier la posture d'origine de la suspension.


Le save servo articulé est réglable en dureté et possède un renvoi d'angle.


Un servo étanche à pignons plastiques de 3 kilos de couple commande les roues avant.


De par la conception de base de ce buggy, la garde au sol s'avère naturellement plus importante à l'avant, avec son châssis qui est relevé sous la cellule.


La voiture est stabilisée par un aileron.

Train arrière
Son architecture de base reprend celle qui fait foi à bord des célèbres Porsche 911 de Stuttgart. A savoir que c'est le train arrière propulseur qui supporte ici tout le poids de l'auto, où presque. Avec un moteur placé en porte à faux arrière, autrement dit, placé derrière l'axe de roulis, qui génère un effet " sac à dos ". La partie mécanique repose sinon sur des bras de suspension longilignes et élargis en rapport de leurs homologues avant. Les tirants arrière sur rotules comportent 2 ancrages au niveau des porte fusées de façon à pouvoir modifier la prise de carrossage à l'enfoncement. Ils sont également montés avec des biellettes à pas inversés pour régler le carrossage statique des roues. La cellule intègre sinon un différentiel à pignons coniques et une couronne de transmission plastique protégée par un carter hermétique. De son côté, le moteur d'origine est monté avec un pignon plastique serti de 20 dents. La cellule s'octroie aussi les services de cardans droits en acier à boules goupillées et de pneus arrière plus larges à crampons.


Le train arrière supporte tout le poids de l'auto où presque. Il reprend une architecture à moteur en porte à faux.


Toujours à l'arrière, le moteur est placé derrière l'axe de transmission pour délivrer un maximum de motricité à l'accélération.


La cellule reçoit aussi un différentiel à pignons coniques.


Les triangles de suspension sont mieux dimensionnés à l'arrière et encore plus rigides.


Les tirants arrière sont également montés avec des biellettes à pas inversés pour régler le carrossage des roues.


Des cardans droits à boules goupillées officient sur le train propulseur.


Les amortisseurs disposent également de 3 fixations pour modifier leur posture naturelle à l'arrière.


Les axes de triangles sont sécurisés par des vis.


La transmission principale est renfermée sous carter .


La couronne principale de 79 dents est plastique, mais protégée sous carter. Le moteur est équipé en sortie d'un pignon serti de 20 dents.


Les pneus arrière sont des modèles à crampons dont la bande de roulement est nettement plus large.


Le châssis du Pirate Zombie est un modèle léger conçu en résine renforcée en 3 parties distinctes.


La plaque châssis est relevée sous la cellule avant pour augmenter la garde au sol.


Le support amortisseurs arrière comporte 4 ancrages .

Electronique
Le Pirate Zombie adopte un moteur électrique à charbons (brushed) placé en porte à faux arrière. Autrement dit, qui se situe derrière l'axe de roulis de sa transmission postérieure. Il s'agit d'un classique et indestructible moteur 540 bobiné ici en 15 tours et doté d'une cage ventilée. Il fonctionne avec l'aide d'un variateur étanche qui procure une marche arrière en cas de besoin. Un variateur qui peut être alimenté par l'accus Ni-Mh 6 éléments de série ou par un modèle du même type plus puissant allant jusqu'à 9 éléments, et même par un accu Li-Po 2S de 7,4 volts. L'engin étant muni d'origine d'une prise Dean obligatoire pour pouvoir raccorder ce style d'accus.


Le moteur du Pirate Zombie possède encore des charbons. Autrement dit, il ne s'agit pas d'un moteur brushless. Le moteur T2M est un 540/15 tours équipé d'une cage ventilée.


Le variateur est protégé par cet imposant compartiment vissé qui vient se fixer au dessus du pack d'accus.


Le variateur électronique du Pirate Zombie est un modèle étanche pourvu d'une marche arrière. Il est compatible avec un accu Ni-Mh de 7,2 v ou avec un accu Li-po de 7,4 v.

Essai
D'ordinaire, l'architecture de ce genre de buggy est plutôt propice aux dérobades du train arrière à l'accélération quand on se met à attaquer. Tout le poids étant concentré à l'arrière du véhicule. Car à bien y regarder, nous nous trouvons là en présence d'une conception style Porsche 911, comme déjà énoncé plus haut. Autrement dit, l'effet " sac à dos " peut être ressenti en sortie de courbe. Mais dans le cas du Pirate Zombie, et compte tenu d'une puissance de base modérée, ce sont plutôt les effets bénéfiques de cette conception qui se font ressentir. Si ce type d'architecture avec un moteur situé en porte à faux peut s'avérer traître en virage et difficile à dompter, elle possède aussi une contrepartie appréciée des pilotes qui est celle de délivrer une motricité hors pair. L'essieu propulseur étant naturellement très chargé, la voiture n'a aucun mal à faire passer toute la puissance aux roues. Et c'est justement ce qui se produit avec le Zombie lorsque vous soudez la gâchette des gaz ! Passée l'ombre d'un petit crissement de pneus qui se fait ressentir sur les premiers centimètres de tours de roues, la voiture s'élance avec vigueur comme si l'on avait enclenché un launch control.



Ce buggy tout terrain n'a donc aucun mal à tirer profit de toute sa puissance. Avec une auto dont la vitesse de pointe a préalablement été évaluée à 35 km/heures environ par le constructeur, pas de quoi décoiffer, mais de quoi s'amuser, à fortiori si on roule à plusieurs, entre copains. Au niveau du comportement routier, le Pirate Zombie tient parfaitement le pavé. Non seulement en ligne droite, mais aussi dans les virages. Son poids léger et son train avant efficace constituent ses atouts principaux. La voiture enroule sans se faire prier. Elle est très à l'aise dans les parties sinueuses et ne décroche pas dans les parties rapides franchies au taquet ! La suspension se fait oublier et remplit sa mission malgré quelques petits tressautements qui se manifestent dans les portions plus bosselées. Autant le préciser, le Pirate Zombie convient davantage pour un style de conduite " circuit ". C'est à dire sur des terrains relativement plats, que pour gravir des monticules. Il pourra vous gratifier d'un bon équilibre sur les sauts et sa robustesse s'avère digne de confiance. Nous avons maltraité l'engin à plusieurs reprises, et rien n'a lâché. Avant de refermer cet essai, il nous démangeait quand même d'aller essayer l'auto avec un accu plus puissant. Et bien nous en a pris ! Nous avons monté à bord un accu Li-Po 2S de 3500 mA en 30C, juste histoire de voir la différence avec le pack fourni d'origine. Comme dirait l'autre : ya pas photo ! Dans cette configuration, l'engin gagne sur tous les tableaux et se révèle encore plus fun. Les accélérations sont plus franches et la vitesse de pointe engrange également quelques kilomètres heure supplémentaires. A recommander sans hésitation puisque le variateur d'origine est compatible avec ce type d'accus !



Les Plus
_ Motricité
_ Robustesse de l'ensemble
_ Variateur compatible avec un accu Li-Po

Les Moins
_ Pignon moteur plastique serti
_ Bagues en bronze



Fiche technique
Marque : T2M
Modèle : Pirate Zombie
Distributeur : T2M
Usage : Loisir
Propulsion : Electrique
Moteur : T2M brushed 540
Contrôleur : T2M étanche avec radiateur incorporé. Compatible avec un accu Ni-Mh de 5 à 9 éléments ou avec un accu Li-Po 2S.
Echelle : 1/10ème
Châssis : Plaque en résine renforcée à bords relevés.
Transmission : 4 x 2 par cardans droits à boules goupillées.
Différentiel : x 1 à pignons coniques.
Présentation : RTR
Accus fourni : Oui. T2M Powerhouse Ni-Mh 1500 mA avec prise Dean + chargeur USB.
Longueur : 400 mm
Largeur : 265 mm
Hauteur : 135 mm
Poids : 1580 g
Empattement : 305 mm
Garde au sol : 43 mm

En savoir plus

t2m pirate zombie tt 1/10 électrique réf : t4944 distribué par t2m à faulquemont.
T2M PIRATE ZOMBIE RTR 1/10 T4944
tt 1/10 : t2mpiratezombie, piratezombie, t4944, voitureelectrique, rtr,

Dans un univers de la voiture radiocommandée qui tourne un peu au ralenti depuis quelques mois, T2M est le premier à dégainer en introduisant dans le circuit de réelles nouveautés en cette période estivale. Avec un tout nouveau buggy d'initiation qui répond au nom de Pirate Zombie !

Cette auto est livrée avec tout le packaging complet habituel. A savoir, émetteur T2M en 2,4 Ghz (celui qui est livré avec le Zombie est d'un genre nouveau), puis accus de propulsion Ni-Mh de 1500 mA et chargeur. On peut la commander, charger, puis rouler. Ce qui revient à dire que l'ensemble de ses trains roulants a été assemblé au préalable en usine. La voiture exhibe une petite bouille bien sympathique. Par certains côtés, elle pourrait rappeler un look de Rough Rider Tamiya. Un buggy tout terrain électrique à l'échelle 1/10ème, comme le Pirate Zombie, qui sévissait dans les années 80 ! Avec ici une coque clipsée en polycarbonate disponible en deux coloris jaune et noir ou bleu et noir, comme celle de notre essai. Un aileron du même type est visible à l'arrière du véhicule, de même qu'une cage de protection en plastique injecté qui épargne l'ensemble récepteur/variateur en cas de passage sur le toit. Encore une précision pour vous dire que le chargeur fourni est de type USB. Autrement dit, il se branche sur votre PC pour charger l'accu embarqué !

essai du t2m pirate zombie tt 1/10 électrique réf : t4944 distribué par t2m à faulquemont.Commandez votre Pirate Zombie au prix le plus bas du marché chez RC Diffusion. Cliquez sur la bannière pour voir le prix.


Le Pirate Zombie possède un petit air de famille avec un ancien buggy électrique de la marque Tamiya qui sévissait dans les années 80 : le Rough Rider.


Ce buggy propulsion (2 roues arrière motrices) est disponible en deux coloris jaune et noir ou bleu et noir.


La coque en polycarbonate possède des attaches de fixation clipsées. Elle se dissocie de la structure principale en un tour de mains.


Les lignes de ce TT sont agressives à souhait !


Une cage en plastique injecté protège l'électronique embarquée.


Le Pirate Zombie est un TT 1/10ème brushed équipé d'un moteur à charbons. Pas besoin de le surmotoriser puisqu'il ne possède que 2 roues arrière motrices.


La voiture arrive avec une mécanique entièrement pré assemblée d'usine. Il n'y a rien d'autre à faire que de charger les différents accus avant de pouvoir aller rouler.


Après le carénage, l'arceau cage vissé se démonte aussi pour pouvoir accéder à la mécanique centrale.


Le pack d'accus est placé en plein centre du châssis.


Voici la radio fournie avec l'auto. Il s'agit d'un nouveau modèle T2M de la plus simple expression en 2,4 Ghz, à équiper de 4 piles ou d'accus.


L'émetteur ne possède qu'un seul trim pour ajuster le neutre des roues avant. Pas même un dual rate !


Le Pirate Zombie est également équipé en série d'un accu de propulsion Ni-Mh de 1500 mA câblé avec une prise Dean.


Le chargeur de l'accu d'alimentation est issu de l'ère moderne. Il se connecte directement à votre PC, car c'est un chargeur de type USB.


Voici l'accu de propulsion en train de charger à partir d'un PC.

Le train avant
Deux roues motrices oblige, il met en avant une certaine simplicité mécanique. Il comprend des triangles de suspension longilignes sur la partie inférieure reliés à des tirants montés avec des biellettes à pas inversés sur la partie supérieure. L'ensemble étant relié à des porte fusées pivotants montés sur bagues en bronze. Une tour de suspension en fibre composite vient joncher la cellule. Elle reçoit les amortisseurs, également en plastique injecté qui sont des modèles hydrauliques réglables en dureté donc, puis également réglables en pré contrainte via des molettes filetées. Ces amortisseurs comportent des tiges de 3 mm de diamètre et sont dotés d'un ancrage fixe côté support, mais de 3 positions modifiables à tout moment depuis les triangles. Le train avant se complète enfin de roues très étroites à structures lignées verrouillées par écrous nylstop. Puis d'un save servo articulé relié à un renvoi et à un servo étanche de 3 kilos de couple à pignons plastiques fixé à plat sur le châssis.


Le train avant du Pirate Zombie est relativement étroit et doté de roues très fines.


Les pneus à structure lignée permettent de conserver pas mal de maniabilité dans les portions de piste serrées.


Voici un gros plan des bras de suspension avant. Leur fixation rapprochée et leur longueur assurent un bon fonctionnement général de la suspension.


Les tirants supérieurs sont montés sur rotules et possèdent des pas inversés pour faciliter les réglages.


Le système de direction fait appel à des porte fusées pivotants pourvus de 2 fixations pour régler la prise de carrossage des roues.


Les porte fusées avant et arrière sont montés sur des bagues en bronze que l'on pourra remplacer par la suite par de vrais roulements à billes.


Le support amortisseurs surplombe tout le train avant. Il ne possède qu'un ancrage unique.


Les amortisseurs hydrauliques plastiques ont déjà été entrevus sur le Pirate Invader. Ce sont les mêmes. Une molette filetée permet d'ajuster la tension de chaque ressort d'amortisseur.


Les bras de suspension offrent 3 ancrages pour modifier la posture d'origine de la suspension.


Le save servo articulé est réglable en dureté et possède un renvoi d'angle.


Un servo étanche à pignons plastiques de 3 kilos de couple commande les roues avant.


De par la conception de base de ce buggy, la garde au sol s'avère naturellement plus importante à l'avant, avec son châssis qui est relevé sous la cellule.


La voiture est stabilisée par un aileron.

Train arrière
Son architecture de base reprend celle qui fait foi à bord des célèbres Porsche 911 de Stuttgart. A savoir que c'est le train arrière propulseur qui supporte ici tout le poids de l'auto, où presque. Avec un moteur placé en porte à faux arrière, autrement dit, placé derrière l'axe de roulis, qui génère un effet " sac à dos ". La partie mécanique repose sinon sur des bras de suspension longilignes et élargis en rapport de leurs homologues avant. Les tirants arrière sur rotules comportent 2 ancrages au niveau des porte fusées de façon à pouvoir modifier la prise de carrossage à l'enfoncement. Ils sont également montés avec des biellettes à pas inversés pour régler le carrossage statique des roues. La cellule intègre sinon un différentiel à pignons coniques et une couronne de transmission plastique protégée par un carter hermétique. De son côté, le moteur d'origine est monté avec un pignon plastique serti de 20 dents. La cellule s'octroie aussi les services de cardans droits en acier à boules goupillées et de pneus arrière plus larges à crampons.


Le train arrière supporte tout le poids de l'auto où presque. Il reprend une architecture à moteur en porte à faux.


Toujours à l'arrière, le moteur est placé derrière l'axe de transmission pour délivrer un maximum de motricité à l'accélération.


La cellule reçoit aussi un différentiel à pignons coniques.


Les triangles de suspension sont mieux dimensionnés à l'arrière et encore plus rigides.


Les tirants arrière sont également montés avec des biellettes à pas inversés pour régler le carrossage des roues.


Des cardans droits à boules goupillées officient sur le train propulseur.


Les amortisseurs disposent également de 3 fixations pour modifier leur posture naturelle à l'arrière.


Les axes de triangles sont sécurisés par des vis.


La transmission principale est renfermée sous carter .


La couronne principale de 79 dents est plastique, mais protégée sous carter. Le moteur est équipé en sortie d'un pignon serti de 20 dents.


Les pneus arrière sont des modèles à crampons dont la bande de roulement est nettement plus large.


Le châssis du Pirate Zombie est un modèle léger conçu en résine renforcée en 3 parties distinctes.


La plaque châssis est relevée sous la cellule avant pour augmenter la garde au sol.


Le support amortisseurs arrière comporte 4 ancrages .

Electronique
Le Pirate Zombie adopte un moteur électrique à charbons (brushed) placé en porte à faux arrière. Autrement dit, qui se situe derrière l'axe de roulis de sa transmission postérieure. Il s'agit d'un classique et indestructible moteur 540 bobiné ici en 15 tours et doté d'une cage ventilée. Il fonctionne avec l'aide d'un variateur étanche qui procure une marche arrière en cas de besoin. Un variateur qui peut être alimenté par l'accus Ni-Mh 6 éléments de série ou par un modèle du même type plus puissant allant jusqu'à 9 éléments, et même par un accu Li-Po 2S de 7,4 volts. L'engin étant muni d'origine d'une prise Dean obligatoire pour pouvoir raccorder ce style d'accus.


Le moteur du Pirate Zombie possède encore des charbons. Autrement dit, il ne s'agit pas d'un moteur brushless. Le moteur T2M est un 540/15 tours équipé d'une cage ventilée.


Le variateur est protégé par cet imposant compartiment vissé qui vient se fixer au dessus du pack d'accus.


Le variateur électronique du Pirate Zombie est un modèle étanche pourvu d'une marche arrière. Il est compatible avec un accu Ni-Mh de 7,2 v ou avec un accu Li-po de 7,4 v.

Essai
D'ordinaire, l'architecture de ce genre de buggy est plutôt propice aux dérobades du train arrière à l'accélération quand on se met à attaquer. Tout le poids étant concentré à l'arrière du véhicule. Car à bien y regarder, nous nous trouvons là en présence d'une conception style Porsche 911, comme déjà énoncé plus haut. Autrement dit, l'effet " sac à dos " peut être ressenti en sortie de courbe. Mais dans le cas du Pirate Zombie, et compte tenu d'une puissance de base modérée, ce sont plutôt les effets bénéfiques de cette conception qui se font ressentir. Si ce type d'architecture avec un moteur situé en porte à faux peut s'avérer traître en virage et difficile à dompter, elle possède aussi une contrepartie appréciée des pilotes qui est celle de délivrer une motricité hors pair. L'essieu propulseur étant naturellement très chargé, la voiture n'a aucun mal à faire passer toute la puissance aux roues. Et c'est justement ce qui se produit avec le Zombie lorsque vous soudez la gâchette des gaz ! Passée l'ombre d'un petit crissement de pneus qui se fait ressentir sur les premiers centimètres de tours de roues, la voiture s'élance avec vigueur comme si l'on avait enclenché un launch control.



Ce buggy tout terrain n'a donc aucun mal à tirer profit de toute sa puissance. Avec une auto dont la vitesse de pointe a préalablement été évaluée à 35 km/heures environ par le constructeur, pas de quoi décoiffer, mais de quoi s'amuser, à fortiori si on roule à plusieurs, entre copains. Au niveau du comportement routier, le Pirate Zombie tient parfaitement le pavé. Non seulement en ligne droite, mais aussi dans les virages. Son poids léger et son train avant efficace constituent ses atouts principaux. La voiture enroule sans se faire prier. Elle est très à l'aise dans les parties sinueuses et ne décroche pas dans les parties rapides franchies au taquet ! La suspension se fait oublier et remplit sa mission malgré quelques petits tressautements qui se manifestent dans les portions plus bosselées. Autant le préciser, le Pirate Zombie convient davantage pour un style de conduite " circuit ". C'est à dire sur des terrains relativement plats, que pour gravir des monticules. Il pourra vous gratifier d'un bon équilibre sur les sauts et sa robustesse s'avère digne de confiance. Nous avons maltraité l'engin à plusieurs reprises, et rien n'a lâché. Avant de refermer cet essai, il nous démangeait quand même d'aller essayer l'auto avec un accu plus puissant. Et bien nous en a pris ! Nous avons monté à bord un accu Li-Po 2S de 3500 mA en 30C, juste histoire de voir la différence avec le pack fourni d'origine. Comme dirait l'autre : ya pas photo ! Dans cette configuration, l'engin gagne sur tous les tableaux et se révèle encore plus fun. Les accélérations sont plus franches et la vitesse de pointe engrange également quelques kilomètres heure supplémentaires. A recommander sans hésitation puisque le variateur d'origine est compatible avec ce type d'accus !



Les Plus
_ Motricité
_ Robustesse de l'ensemble
_ Variateur compatible avec un accu Li-Po

Les Moins
_ Pignon moteur plastique serti
_ Bagues en bronze



Fiche technique
Marque : T2M
Modèle : Pirate Zombie
Distributeur : T2M
Usage : Loisir
Propulsion : Electrique
Moteur : T2M brushed 540
Contrôleur : T2M étanche avec radiateur incorporé. Compatible avec un accu Ni-Mh de 5 à 9 éléments ou avec un accu Li-Po 2S.
Echelle : 1/10ème
Châssis : Plaque en résine renforcée à bords relevés.
Transmission : 4 x 2 par cardans droits à boules goupillées.
Différentiel : x 1 à pignons coniques.
Présentation : RTR
Accus fourni : Oui. T2M Powerhouse Ni-Mh 1500 mA avec prise Dean + chargeur USB.
Longueur : 400 mm
Largeur : 265 mm
Hauteur : 135 mm
Poids : 1580 g
Empattement : 305 mm
Garde au sol : 43 mm
Close