Close

[Essai] T2M Pirate Swinger

Nouveau

essai du t2m pirate swinger crawler 1/10 rc 4wd rtr électrique réf : t4942.
[ESSAI] T2M Pirate Swinger
crawler 1/10 : t2mpirateswinger, pirateswinger, t4942, crawlerelectrique, rtr,


Vraiment à part dans l'univers des voitures radiocommandées, les crawlers font partie de ces autos " cool " au travers desquelles le divertissement s'illustre sous toutes ses formes.

Cette année, T2M nous avait déjà présenté son Pirate Rock Crawler testé sur notre site en avril dernier. L'importateur de Faulquemont récidive cette fois avec le Pirate Swinger qui n'est autre qu'un crawler électrique à l'échelle 1/10ème proposé en mode RTR. Autrement dit, tout monté et quasi prêt à fonctionner. La voiture est livrée dans une boîte vitrine pourvue d'un film transparent qui laisse percevoir la carrosserie depuis l'extérieur. Une fois extraite de l'emballage, elle affiche une petite bouille bien sympathique. Cet ensemble est propulsé par un accu Li-ion 2S (7,4v) de 1500 mA) livré avec un petit chargeur USB que l'on branche sur l'une des prises USB de son ordinateur. Mais le meilleur reste à venir avec le descriptif de sa mécanique.

essai du t2m pirate swinger crawler 1/10 rc 4wd rtr électrique réf : t4942.
Cliquez sur la bannière pour commander votre Pirate Swinger T2M à Prix Canon chez Breizh Modélisme.

essai du t2m pirate swinger crawler 1/10 rc 4wd rtr électrique réf : t4942.
Cliquez sur la bannière pour commander votre Pirate Swinger T2M à Prix Canon chez RC Diffusion.

essai du t2m pirate swinger crawler 1/10 rc 4wd rtr électrique réf : t4942.
Cliquez sur la bannière pour commander votre Pirate Swinger T2M à Prix Canon chez RC Team.


Découvrir le Pirate Swinger en Action en Vidéo




Le Pirate Rock Crawler est livré dans une boîte vitrine.


Ce crawler possède une petite bouille bien sympathique !


La carrosserie est montée grâce à 4 clips sur les côtés.


Le Pirate Crawler T2M est une véhicule prévu pour faire du franchissement.


L'auto dispose d'une mécanique entièrement pré montée, avec une structure à ponts suspendus équipée de 2 moteurs et de 4 roues directrices et de 2 arbres rigides en lieu et place des habituels différentiels.


La structure à ponts suspendus autorise des débattements impressionnants !


Le Pirate Swinger Crawler affiche une vitesse de pointe maxi de l'ordre de 15/20 km/h à tout casser.


Le châssis fait appel à des tirants montés sur rotules.


Le Pirate Swinger ne mesure pas plus de 35 centimètres de long.


La coque est démontable.


2 leds équipent la carrosserie au niveau des phares avant.


Voici à quoi ressemble ce crawler avec ses phares allumés.


Les phares à led autorisent des évolutions nocturnes avec le véhicule.


Cet accu fait fonctionner l'auto. Il s'agit d'un modèle Lithium ion 2S de 7,4 v.


L'accu est fixé au centre du châssis par un scratch en velcro.


Ce chargeur USB est livré avec l'auto. On le branche sur une prise USB d'ordinateur pour faire le plein du pack en 4 heures de temps environ.

2 moteurs et 4 roues directrices !
Le propre de ce crawler, c'est d'être équipé de ponts suspendus, d'arbres rigides et d'un moteur sur chaque essieu. Un dispositif qui favorise la traction et la motricité pour l'aider à grimper dès que la pente du terrain se corse ou que des obstacles plus vraiment en rapport avec la taille du véhicule et son échelle viennent compliquer la tâche de l'auto. Il s'agit de 2 moteurs de type 380 logés au sein même des carters de transmission avant et arrière. Ce système nous vaut de retrouver aussi 2 servos sur chaque pont. Il s'agit de simples modèles de 3 kilos de couple à pignons plastiques, mais qui font bien le job !
L'autre plus incontestable de cette version. C'est qu'elle soit équipée de 4 roues directrices ! Un dispositif sur lequel on peut agir à distance depuis l'émetteur grâce à ses 4 programmes. L'émetteur possède une touche centrale sur laquelle il suffit de presser une à plusieurs fois successives pour modifier la configuration des roues directrices. Simple comme bonjour ! Un petit pictogramme lumineux et visuel indiquant à chaque fois le programme qui est sélectionné et la configuration qui est activée.
En mode 1, le Swinger ne possède que ses 2 roues avant directrices comme sur une auto classique.
En mode 2, les roues arrière deviennent directrices et tournent dans le sens opposé des roues avant.
En mode 3, les roues arrière sont directrices et tournent dans le même sens que celui des roues avant.
En mode 4 enfin, seules les roues arrière sont directrices.


Voici à quoi ressemble le moteur que l'on retrouve incorporé sur chaque pont.


Chaque pont est équipé d'un servo de 3 kilos de couple.


Chaque servo est équipé d'un save servo articulé pour protéger sa pignonnerie.


Le train avant affiche un très bon rayon de braquage, indispensable pour bien manoeuvrer.


Les amortisseurs se dotent d'un débattement téléscopique.


Les amortisseurs fonctionnent bien entendu en compression et en détente.


6 positions sont attribuées au réglage de la suspension sur le châssis.


Voici l'émetteur T2M d'origine. C'est à partir de cette radio que l'on pourra modifier les diverses configurations des roues directrices.


Le bouton logé entre les 2 diodes de l'émetteur permet d'opter à chaque pression pour l'un des 4 modes attribués aux roues directrices.


Les cardans de roues sont des modèles articulés à boules goupillées.

A savoir aussi
De fait, le Pirate Swinger possède aussi une autre particularité qui est celle d'être entièrement dépourvu de cardans centraux de transmission. Chaque pont étant autonome et indépendant grâce à ses fameux moteurs !
La garde au sol de cette auto atteint 8 centimètres. Les pneumatiques ne font également pas dans la demi mesure. Ces modèles basse pression mesurent 130 mm de diamètre sur 55 millimètres de largeur, et leurs sculptures sont été spécialement étudiées pour donner du grip.
Le Pirate Swinger est sinon entièrement monté sur roulements à billes. Sa transmission est bien entendu permanente (4 x 4). Elle compose avec des cardans articulés à boules goupillées. Sa carrosserie est démontable et elle possède deux phare à led à l'avant que l'on peut choisir de faire fonctionner en permanence ou non, en connectant simplement deux prises entre-elles. La suspension du véhicule repose quant à elle sur 4 amortisseurs hydrauliques du genre téléscopiques. Ils sont réglables sur 6 positions depuis leurs supports supérieurs.


La transmission de l'auto est entièrement montée sur roulements à billes.


Le train avant.


La carrosserie est équipée du pilote et de son co-pilote.


Les pneus mesurent 13 centimètres de diamètre. Ils sont moussés très souples pour bien accrocher au terrain.


Le dessin des pneus et la gomme souple se révèlent efficaces en action.


Sur chacun des essieux, le servo fonctionne avec un système de renvoi de direction par barre.


Les amortisseurs pourront être modifiés au niveau de l'hydraulique grâce à leurs bouchons démontables.


Les amortisseurs ne disposent que d'un ancrage fixe au niveau des fixations de ponts.


Ce crawler se passe totalement de cardans centraux !


Le châssis est suspendu. IL fait office de plateforme pour recevoir les accus de propulsion.


Les carters de transmission avant et arrière sont totalement hermétiques.


Notre Swinger a fière allure, même sans la carrosserie !


L'auto se met en route en pressant sur ce petit bouton rouge situé sous le châssis.


En mode 1, le Swinger ne possède que ses 2 roues avant directrices comme sur une auto classique.


En mode 2, les roues arrière deviennent directrices et tournent dans le sens opposé des roues avant.


En mode 3, les roues arrière sont directrices et tournent dans le même sens que les roues avant.


En mode 4 enfin, seules les roues arrière sont directrices.


Essai
On commence le test sur le 1er mode avec les seules roues avant directrices. Déjà, on constate dès les premiers tours de roues que nous avons à faire à un vrai Crawler et pas à un buggy déguisé. Un constat que l'on dresse après avoir sollicité les moteurs. Ceux-ci sont démultipliés à souhait et ils procurent une cadence lente à l'auto. Tout à fait ce qu'il faut pour pourvoir exploiter ses ponts suspendus. La première tentative d'escalade de caillasses est réussie. Elle nous apprend que les pneumatiques d'origine possèdent un grip dans la moyenne. Pas phénoménal quand même le grip ! En revanche, en Mode 1, le rayon de braquage apparaît insuffisant pour manoeuvrer comme il se doit. Le Mode 1 apporte surtout de la stabilité en ligne droite pour passer des obstacles avec les roues droites ou légèrement braquées. En revanche, pour se faufiler n'importe où et s'attaquer à du plus corsé, il faut envisager le mode 2.



En mode 2, on dispose cette fois des 4 roues directrices. Avec les roues arrière qui tournent dans le sens inverse des roues avant. Cette configuration est sans équivalent en terme de maniabilité ! Pour tout vous avouer, c'est celle que nous préférerons durant notre test. Dans ces conditions, le Pirate Swinger tourne dans un mouchoir de poche. La direction devient si efficace et réactive qu'il devient alors aisé d'agripper l'une des roues avant à n'importe quel obstacle qui se présente sur la route du crawler, où presque. Quand l'un des pneus avant se met à faire ventouse et à partir à l'assaut d'un rocher ou d'une poutre en bois, tout le reste de la structure se déhanche dans tous les sens et suit gentiment. Plutôt efficace !
En Mode 3, l'engin accroît encore sa maniabilité car les 4 roues pivotent cette fois dans le même sens. Cette configuration permet de faire crawler l'auto. C'est à dire qu'elle peut alors se déplacer en diagonale. Dans ces conditions, le Pirate Swinger accroît encore sa maniabilité, en particulier dans les portions très étriquées où l'on aurait fait appel à la marche arrière en temps normal pour se tirer d'affaire. Ce mode peut constituer une alternative intéressante pour éviter au dernier moment un obstacle surdimensionné dont on sait pertinemment par avance que l'engin ne pourra pas en venir à bout.
En Mode 4 enfin, avec les seules roues arrière directrices, la voiture est également très agréable à piloter. Elle est juste un poil plus directive que dans le mode 1, mais ne parvient pas à égaler le mode 2 en terme de maniabilité.
Encore une dernier mot, juste pour vous dire que l'on s'est franchement amusé aux commandes de ce crawler, même si l'engin évolue à une vitesse d'escargot. En action, le Pirate Swinger fait preuve d'une réelle efficacité, même dans des portions de terrain sur lesquelles la référence du genre, un Axial pour ne pas le nommer, ne ferait finalement guère mieux. Avec le pack d'origine, l'auto dispose d'une autonomie d'envirin 15/20 minutes. A son avantage, le fait que c'est le genre d'autos à bord desquelles il n'y a vraiment rien à casser, rien n'a ajouter après l'achat. Bref, en un mot comme en deux, une auto réellement économique !




Les Plus
_ Capacités de franchissement
_ 4 roues directrices
_ Solidité
_ Auto économique

Les Moins
_ Grip des pneus encore perfectible



Fiche technique
Marque : T2M
Modèle : Pirate Swinger
Distributeur : T2M
Usage : Loisir
Propulsion : Electrique
Moteur : T2M brushed 380 x 2
Contrôleur : T2M 40 Ampères étanche.
Echelle : 1/10ème
Châssis : Articulé avec tirants centraux et latéraux montés sur rotules, et 2 ponts articulés.
Transmission : 4 x 4 par cardans à boules goupillées. Entièrement montée sur roulements à billes.
Différentiel : Non; Arbre rigide avant et arrière.
Présentation : RTR
Accus fourni : Oui. T2M Li-Ion 1500 mA avec chargeur USB.
Garde au sol : 80 mm

En savoir plus

essai du t2m pirate swinger crawler 1/10 rc 4wd rtr électrique réf : t4942.
[ESSAI] T2M Pirate Swinger
crawler 1/10 : t2mpirateswinger, pirateswinger, t4942, crawlerelectrique, rtr,


Vraiment à part dans l'univers des voitures radiocommandées, les crawlers font partie de ces autos " cool " au travers desquelles le divertissement s'illustre sous toutes ses formes.

Cette année, T2M nous avait déjà présenté son Pirate Rock Crawler testé sur notre site en avril dernier. L'importateur de Faulquemont récidive cette fois avec le Pirate Swinger qui n'est autre qu'un crawler électrique à l'échelle 1/10ème proposé en mode RTR. Autrement dit, tout monté et quasi prêt à fonctionner. La voiture est livrée dans une boîte vitrine pourvue d'un film transparent qui laisse percevoir la carrosserie depuis l'extérieur. Une fois extraite de l'emballage, elle affiche une petite bouille bien sympathique. Cet ensemble est propulsé par un accu Li-ion 2S (7,4v) de 1500 mA) livré avec un petit chargeur USB que l'on branche sur l'une des prises USB de son ordinateur. Mais le meilleur reste à venir avec le descriptif de sa mécanique.

essai du t2m pirate swinger crawler 1/10 rc 4wd rtr électrique réf : t4942.
Cliquez sur la bannière pour commander votre Pirate Swinger T2M à Prix Canon chez Breizh Modélisme.

essai du t2m pirate swinger crawler 1/10 rc 4wd rtr électrique réf : t4942.
Cliquez sur la bannière pour commander votre Pirate Swinger T2M à Prix Canon chez RC Diffusion.

essai du t2m pirate swinger crawler 1/10 rc 4wd rtr électrique réf : t4942.
Cliquez sur la bannière pour commander votre Pirate Swinger T2M à Prix Canon chez RC Team.


Découvrir le Pirate Swinger en Action en Vidéo




Le Pirate Rock Crawler est livré dans une boîte vitrine.


Ce crawler possède une petite bouille bien sympathique !


La carrosserie est montée grâce à 4 clips sur les côtés.


Le Pirate Crawler T2M est une véhicule prévu pour faire du franchissement.


L'auto dispose d'une mécanique entièrement pré montée, avec une structure à ponts suspendus équipée de 2 moteurs et de 4 roues directrices et de 2 arbres rigides en lieu et place des habituels différentiels.


La structure à ponts suspendus autorise des débattements impressionnants !


Le Pirate Swinger Crawler affiche une vitesse de pointe maxi de l'ordre de 15/20 km/h à tout casser.


Le châssis fait appel à des tirants montés sur rotules.


Le Pirate Swinger ne mesure pas plus de 35 centimètres de long.


La coque est démontable.


2 leds équipent la carrosserie au niveau des phares avant.


Voici à quoi ressemble ce crawler avec ses phares allumés.


Les phares à led autorisent des évolutions nocturnes avec le véhicule.


Cet accu fait fonctionner l'auto. Il s'agit d'un modèle Lithium ion 2S de 7,4 v.


L'accu est fixé au centre du châssis par un scratch en velcro.


Ce chargeur USB est livré avec l'auto. On le branche sur une prise USB d'ordinateur pour faire le plein du pack en 4 heures de temps environ.

2 moteurs et 4 roues directrices !
Le propre de ce crawler, c'est d'être équipé de ponts suspendus, d'arbres rigides et d'un moteur sur chaque essieu. Un dispositif qui favorise la traction et la motricité pour l'aider à grimper dès que la pente du terrain se corse ou que des obstacles plus vraiment en rapport avec la taille du véhicule et son échelle viennent compliquer la tâche de l'auto. Il s'agit de 2 moteurs de type 380 logés au sein même des carters de transmission avant et arrière. Ce système nous vaut de retrouver aussi 2 servos sur chaque pont. Il s'agit de simples modèles de 3 kilos de couple à pignons plastiques, mais qui font bien le job !
L'autre plus incontestable de cette version. C'est qu'elle soit équipée de 4 roues directrices ! Un dispositif sur lequel on peut agir à distance depuis l'émetteur grâce à ses 4 programmes. L'émetteur possède une touche centrale sur laquelle il suffit de presser une à plusieurs fois successives pour modifier la configuration des roues directrices. Simple comme bonjour ! Un petit pictogramme lumineux et visuel indiquant à chaque fois le programme qui est sélectionné et la configuration qui est activée.
En mode 1, le Swinger ne possède que ses 2 roues avant directrices comme sur une auto classique.
En mode 2, les roues arrière deviennent directrices et tournent dans le sens opposé des roues avant.
En mode 3, les roues arrière sont directrices et tournent dans le même sens que celui des roues avant.
En mode 4 enfin, seules les roues arrière sont directrices.


Voici à quoi ressemble le moteur que l'on retrouve incorporé sur chaque pont.


Chaque pont est équipé d'un servo de 3 kilos de couple.


Chaque servo est équipé d'un save servo articulé pour protéger sa pignonnerie.


Le train avant affiche un très bon rayon de braquage, indispensable pour bien manoeuvrer.


Les amortisseurs se dotent d'un débattement téléscopique.


Les amortisseurs fonctionnent bien entendu en compression et en détente.


6 positions sont attribuées au réglage de la suspension sur le châssis.


Voici l'émetteur T2M d'origine. C'est à partir de cette radio que l'on pourra modifier les diverses configurations des roues directrices.


Le bouton logé entre les 2 diodes de l'émetteur permet d'opter à chaque pression pour l'un des 4 modes attribués aux roues directrices.


Les cardans de roues sont des modèles articulés à boules goupillées.

A savoir aussi
De fait, le Pirate Swinger possède aussi une autre particularité qui est celle d'être entièrement dépourvu de cardans centraux de transmission. Chaque pont étant autonome et indépendant grâce à ses fameux moteurs !
La garde au sol de cette auto atteint 8 centimètres. Les pneumatiques ne font également pas dans la demi mesure. Ces modèles basse pression mesurent 130 mm de diamètre sur 55 millimètres de largeur, et leurs sculptures sont été spécialement étudiées pour donner du grip.
Le Pirate Swinger est sinon entièrement monté sur roulements à billes. Sa transmission est bien entendu permanente (4 x 4). Elle compose avec des cardans articulés à boules goupillées. Sa carrosserie est démontable et elle possède deux phare à led à l'avant que l'on peut choisir de faire fonctionner en permanence ou non, en connectant simplement deux prises entre-elles. La suspension du véhicule repose quant à elle sur 4 amortisseurs hydrauliques du genre téléscopiques. Ils sont réglables sur 6 positions depuis leurs supports supérieurs.


La transmission de l'auto est entièrement montée sur roulements à billes.


Le train avant.


La carrosserie est équipée du pilote et de son co-pilote.


Les pneus mesurent 13 centimètres de diamètre. Ils sont moussés très souples pour bien accrocher au terrain.


Le dessin des pneus et la gomme souple se révèlent efficaces en action.


Sur chacun des essieux, le servo fonctionne avec un système de renvoi de direction par barre.


Les amortisseurs pourront être modifiés au niveau de l'hydraulique grâce à leurs bouchons démontables.


Les amortisseurs ne disposent que d'un ancrage fixe au niveau des fixations de ponts.


Ce crawler se passe totalement de cardans centraux !


Le châssis est suspendu. IL fait office de plateforme pour recevoir les accus de propulsion.


Les carters de transmission avant et arrière sont totalement hermétiques.


Notre Swinger a fière allure, même sans la carrosserie !


L'auto se met en route en pressant sur ce petit bouton rouge situé sous le châssis.


En mode 1, le Swinger ne possède que ses 2 roues avant directrices comme sur une auto classique.


En mode 2, les roues arrière deviennent directrices et tournent dans le sens opposé des roues avant.


En mode 3, les roues arrière sont directrices et tournent dans le même sens que les roues avant.


En mode 4 enfin, seules les roues arrière sont directrices.


Essai
On commence le test sur le 1er mode avec les seules roues avant directrices. Déjà, on constate dès les premiers tours de roues que nous avons à faire à un vrai Crawler et pas à un buggy déguisé. Un constat que l'on dresse après avoir sollicité les moteurs. Ceux-ci sont démultipliés à souhait et ils procurent une cadence lente à l'auto. Tout à fait ce qu'il faut pour pourvoir exploiter ses ponts suspendus. La première tentative d'escalade de caillasses est réussie. Elle nous apprend que les pneumatiques d'origine possèdent un grip dans la moyenne. Pas phénoménal quand même le grip ! En revanche, en Mode 1, le rayon de braquage apparaît insuffisant pour manoeuvrer comme il se doit. Le Mode 1 apporte surtout de la stabilité en ligne droite pour passer des obstacles avec les roues droites ou légèrement braquées. En revanche, pour se faufiler n'importe où et s'attaquer à du plus corsé, il faut envisager le mode 2.



En mode 2, on dispose cette fois des 4 roues directrices. Avec les roues arrière qui tournent dans le sens inverse des roues avant. Cette configuration est sans équivalent en terme de maniabilité ! Pour tout vous avouer, c'est celle que nous préférerons durant notre test. Dans ces conditions, le Pirate Swinger tourne dans un mouchoir de poche. La direction devient si efficace et réactive qu'il devient alors aisé d'agripper l'une des roues avant à n'importe quel obstacle qui se présente sur la route du crawler, où presque. Quand l'un des pneus avant se met à faire ventouse et à partir à l'assaut d'un rocher ou d'une poutre en bois, tout le reste de la structure se déhanche dans tous les sens et suit gentiment. Plutôt efficace !
En Mode 3, l'engin accroît encore sa maniabilité car les 4 roues pivotent cette fois dans le même sens. Cette configuration permet de faire crawler l'auto. C'est à dire qu'elle peut alors se déplacer en diagonale. Dans ces conditions, le Pirate Swinger accroît encore sa maniabilité, en particulier dans les portions très étriquées où l'on aurait fait appel à la marche arrière en temps normal pour se tirer d'affaire. Ce mode peut constituer une alternative intéressante pour éviter au dernier moment un obstacle surdimensionné dont on sait pertinemment par avance que l'engin ne pourra pas en venir à bout.
En Mode 4 enfin, avec les seules roues arrière directrices, la voiture est également très agréable à piloter. Elle est juste un poil plus directive que dans le mode 1, mais ne parvient pas à égaler le mode 2 en terme de maniabilité.
Encore une dernier mot, juste pour vous dire que l'on s'est franchement amusé aux commandes de ce crawler, même si l'engin évolue à une vitesse d'escargot. En action, le Pirate Swinger fait preuve d'une réelle efficacité, même dans des portions de terrain sur lesquelles la référence du genre, un Axial pour ne pas le nommer, ne ferait finalement guère mieux. Avec le pack d'origine, l'auto dispose d'une autonomie d'envirin 15/20 minutes. A son avantage, le fait que c'est le genre d'autos à bord desquelles il n'y a vraiment rien à casser, rien n'a ajouter après l'achat. Bref, en un mot comme en deux, une auto réellement économique !




Les Plus
_ Capacités de franchissement
_ 4 roues directrices
_ Solidité
_ Auto économique

Les Moins
_ Grip des pneus encore perfectible



Fiche technique
Marque : T2M
Modèle : Pirate Swinger
Distributeur : T2M
Usage : Loisir
Propulsion : Electrique
Moteur : T2M brushed 380 x 2
Contrôleur : T2M 40 Ampères étanche.
Echelle : 1/10ème
Châssis : Articulé avec tirants centraux et latéraux montés sur rotules, et 2 ponts articulés.
Transmission : 4 x 4 par cardans à boules goupillées. Entièrement montée sur roulements à billes.
Différentiel : Non; Arbre rigide avant et arrière.
Présentation : RTR
Accus fourni : Oui. T2M Li-Ion 1500 mA avec chargeur USB.
Garde au sol : 80 mm
Close